75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La Compagnie des Glaces
La Compagnie des Glaces >

Critique du Roman : La Compagnie des Glaces

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 9 juillet 2006 à 0219

Sur les rails

"Lien Rag attendit près d'une heure d'être reçu par le lieutenant de la Sécurité. De la pièce où il se trouvait, il dominait Grand Star Station..."
La glace et un froid impitoyable règnent sur la Terre depuis la Catastrophe. Pour survivre, les hommes ont dû se passer des moyens de transport comme les avions, les bateaux et les voitures puisque les voies aériennes, maritimes et routières n'étaient plus praticables. Le dernier moyen fut la voie ferroviaire. Lien Rag est glaciologue et va se retrouver mêlé à une histoire plutôt mystérieuse et compromettante dans ce monde où les compagnies ferroviaires y font leur loi...
On ne compte même plus le nombre de romans se rattachant à cette saga: la compagnie des glaces initiale (62 tomes), la nouvelle époque (18 tomes) et les chroniques glaciaires (23 tomes) constituent environ une centaine de romans. GJ Arnaud a voulu en faire une saga grandiose, et avec ses 62 premier volets, il a pu explorer beaucoup de thèmes en matière de sociologie, de politique, d'ethnologie et autres, cherchant à imaginer l'évolution et l'adaptation de ce monde en période glaciaire.
Cet univers est finalement cohérent, à partir du postulat de l'adaptabilité de l'homme et de la nature à son environnement. Pourquoi ne pas imaginer des hommes vivant à des températures extrêmement froides ? Pourquoi le rail comme seul moyen de transport ? Mais au-delà de l'univers créé, GJ Arnaud s'attache beaucoup plus à une ligne directrice dont le personnage -dans ce roman le glaciologue-, plutôt qu'à un style soigné et des personnages bien cernés. Toujours est-il que ce personnage va parcourir un sacré bout de chemin, faire preuve de beaucoup de sang froid dans ses actions, et tout cela en à peine 180 pages ! Donc, amis de l'écriture Balardienne ou des personnages Priestiens, ce livre n'est pas pour vous. Le style épuré et les personnages (trop) vite dépeints sont légions.
Un livre intéressant qui se lit vite et dont l'intrigue donne envie d'en savoir plus. A découvrir, donc.

La conclusion de

Tout premier volet de la compagnie des glaces qui comporte ... beaucoup de romans, on se laisse facilement entraîner dans cette histoire au style très (trop) épuré, aux personnages tout justes brossés, mais où l'essentiel réside dans l'action et l'intrigue. Et l'auteur sait vous tenir en haleine !

Acheter La Compagnie des Glaces en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Compagnie des Glaces sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Compagnie des Glaces

En savoir plus sur l'oeuvre La Compagnie des Glaces