75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : L'énigme de l'univers [2001], par Manu B.

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 20 novembre 2005 à 10h08

Un roman riche sur notre époque.

« - Très bien. Il est mort. Allez, parlez-lui. Le bioéthicien était un(e) laconique jeune asexe avec des nattes rastas blondes et un T-shirt sur lequel, entre deux pubs payées, clignotait le slogan : DITES NON A LA TDT ! Ille contresigna le formulaire de décharge sur le minicom de la légiste puis se retira dans un coin de la salle… »
La théorie du tout. Un peu de physique des particules. Nous sommes entourés de particules sur lesquelles s’exercent des forces de différente nature. Les interactions (forces) sont : - l’interaction faible qui est responsable de la radioactivité - l’interaction forte qui « maintient » les protons et neutrons dans le noyau atomique - l’interaction électromagnétique qui est responsable des répulsions des charges + et – - l’interaction gravitationnelle, responsable de la pesanteur (EDIT merci à Gwen. A ne pas confondre avec le fait que la Terre tourne autour du soleil: la gravité du soleil déforme l'espace, le courbe, donc la terre va droit dans cet espace courbe, lui donnant cette rotation autour du soleil). La difficulté réside dans le fait que l’on cherche une théorie vérifiable par l’observation qui englobe toutes ces interactions.
La théorie des champs unifiés de Heisenberg a permis de lier les interactions aux particules. Le modèle standard permet de décrire le comportement des particules avec les 3 premières interactions (faible, forte et électromagnétique) et, important, on peut le vérifier par l’observation. Par contre, elle ne permet pas de vérifier la gravitation. Ce modèle standard repose intègre les théories relativiste et quantique. En gros, la théorie relativiste décrit la physique macroscopique (de la bille jusqu’à la galaxie) et la théorie quantique reste au niveau de la particule.
Donc, ce modèle est incomplet puisqu’il n’inclut pas la gravitation. C’est pourquoi on cherche une théorie du tout, qui serait la solution et qui permettrait d’expliquer l’ensemble de la physique, que ce soit au niveau des particules ou au niveau des planètes.
Liens utiles: http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier532-1.php http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier176-1.php
La théorie de l’information. Cette théorie est en quelque sorte statistique, probabiliste. Elle fait intervenir la notion d’entropie, c’est à dire la quantification de désordre, ou ici, le manque d’information. L’information est la probabilité qu’un événement arrive parmi d’autres. La théorie de l’information fait intervenir la notion de communication entre un émetteur et un récepteur. Ce récepteur doit lire l’information que lui envoie l’émetteur et renvoie une autre information. Par exemple, si l’information est de type booléen (oui /non), les applications en sont l’informatique (on parle de bit) L’intérêt de cette théorie est surtout dans ses applications pour servir au mieux la société. Encore une fois, c’est une façon de modéliser les événements en fonction de probabilités, du type d’information et de l’entropie ambiante à l’événement.
Une tentative de bilan. Au travers de ce roman, Egan a voulu dépeindre un tableau de notre société, la problématique de la théorie du tout n'étant qu'un pretexte pour mettre en reliefs d'autres aspects. D'abord, l'aspect sexuel. En mettant en place différents genres de sexes hétérosexuels mâles et femelles, les homosexuels mâles et femelles (ces 4 étant d'ores et déjà une situation que nous avons aujourd'hui) il ajoute 3 autres genres: les ultra mâles, les ultra femelles et les asexués. Les ultras étant des personnes dont le genre est exacerbé, qui est un rejet de l'homosexualité, et les asexes, genre troublant étant une abnegation pour la sexualité, spirituelle autant que physique puisqu'il y a disparitions des organes sexuels au sens propre du terme. Ecologie: le monde commence à peine à subir de plein fouet la pollution et l'île d'Anarchia repose sur une écologie propre du fait de la montée des eaux. C'est une île artificielle. Politique: au travers de ce congrès, une intrigue politique sur le scientifique principal en fait une figure de proue de l'émergence africaine très intéressante. Génétique: les premiers chapitres montrent de manière inquiétante les dérives génétiques, la possibilité de ranimer les morts pour soutirer des preuves tangibles de leur propre mort. Ce roman montre les dérives de la génétiques et la possibilité d'être insensible à toute forme de maladie. Le corps n'a pas fini de nous étonner. Le terrorisme génétique possible. Religieux: Egan nous présente les rouages et les luttes intestines autour de groupuscules intégristes et sectaires dont l'adoration est tournée vers une théorie scientifique, voire d'un représentant scientifique.
Et malgré tout, Egan arrive à intégrer cette critique dans un polar journalistique dont l'intrigue se situe pour trouver une théorie scientifique aujourd'hui introuvée: la théorie du tout.

La conclusion de à propos du Roman : L'énigme de l'univers [2001]

Manu B.
95

Chapeau bas, Monsieur Egan ! Vous avez réussi l'incroyable pari de concilier critique sociale, histoire SF et vulgarisation scientifique dans un même roman.

Acheter le Roman L'énigme de l'univers en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'énigme de l'univers sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+