75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : La Vérité avant dernière
La Vérité avant dernière >

Critique du Roman : La Vérité avant dernière

Avis critique rédigé par Manu B. le jeudi 6 octobre 2005 à 0701

Ou l'art de falsifier...

« Le brouillard peut aussi venir de l’extérieur ; il peut vous envahir. A la grande fenêtre de sa bibliothèque – assemblage géant de débris de béton qui, jadis, avaient constitué une bretelle d’entrée de l’autoroute de la baie – Joseph Adams réfléchissait en contemplant le brouillard en question : celui du Pacifique. Et comme c’était le soir et que les ténèbres tombaient sur le monde, ce brouillard lui faisait aussi peur que l’autre brouillard, celui de l’intérieur, qui n’a pas besoin de vous envahir mais qui se contente de tourner et de s’étirer en vous, en remplissant toutes les parties vides du corps. D’habitude, ce brouillard-là porte le nom de solitude… »
L'univers de P K Dick. Après son premier roman Loterie solaire, P K Dick s'est toujours employé à utiliser la precognition comme un des ingrédients favoris de ses romans. Il n'y a qu'à lire Ubik, le dieu venu du centaure, loterie solaire pour constater que les precogs ont une place privilégiée dans son oeuvre, et qu'il est le seul à pouvoir les utiliser dans son univers pour former un tout cohérent. De même, on est à lire un présent à deux niveaux, deux réalités, deux points de vue différents. La difficulté est parfois de savoir où on navigue. Enfin, après la réalité, P K Dick joue aussi bien sur le passé, le présent et le futur. Cet amalgame est quelque chose que j'ai toujours recherché dans ses oeuvres.
La falsification. Le thème de ce roman est le mensonge pur et simple, et à une échelle incroyable. Non pas à un groupe de personnes, mais à des millions de personnes. Le contexte, l'atmosphère des bunkers dans lesquels vivent ces millions de personnes n'est pas sans rappeler l'ambiance terne, grise, floue et en même temps maîtrisée de 1984. Sauf qu'un homme décide de braver l'interdiction . Que va t-il trouver ? Enfin, ce roman nous permet de nous poser la question des médias. Nous sommes en définitive au courant de ce qui se passe dans le monde, en France, dans notre région. Autant nous pouvons vérifier assez facilement ce qui se passe à côté de chez nous, mais quant à ce qui se passe réellement à l'autre bout de la planète ? Qui nous dit que les médias, par une gestion cohérente, nous barbouille les carreaux ?

La conclusion de

Dans la lignée des chef d'oeuvres de P K Dick (Ubik, le dieu venu du centaure...), la vérité avant dernière est un très bon roman.

Que faut-il en retenir ?

  • les précogs

Acheter La Vérité avant dernière en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Vérité avant dernière sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+