75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Quelques précisions sur Notre Tombeau

Publié il y a 8 ans par Vincent L.

John Doe en dévoile un peu plus sur son prochain bébé

Le thème de Notre Tombeau, prévu pour sortir en février prochain, commence à se préciser. Si nous savions déjà qu'il s'agissait d'un jeu-campagne en douze épisodes signé par l’auteur de Patient 13 (Anthony Combrexelle), nous n'en savions pas plus sur son mystérieux contenu.
Le site des éditions John Doe vient d'en révéler la teneur :
Paris. De nos jours.
Alors que le “tueur au scalpel” sévit dans la capitale, au détour d’une rue, à la sortie d’une bouche de métro, au réveil d’une nuit de débauche, dans la cage d’escalier d’un immeuble, vous êtes agressé par des hommes cagoulés.
Enlevés, battus à mort, mutilés, vous êtes jeté par une trappe dans ce qui se trouve être une gigantesque décharge humaine souterraine. C’est d’ailleurs l’amas de cadavres qui finalement vous sauve la vie d’une chute mortelle.
Vous devez alors vous rendre à l’évidence : vous n’êtes pas seuls dans ces souterrains et vous êtes en sursis. Il va falloir courir, se cacher et se battre si vous ne voulez pas que ce labyrinthe de tunnels ne devienne votre tombeau…

A suivre...

Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »