Présentation de World of tanks rush, un jeu pas fantastique mais presque...

Publié il y a 1 an par Amaury L.

Présentation de World of tanks rush, un jeu pas fantastique mais presque... : World of tanks rush, du jeu en ligne au jeu de cartes...

World of tanks rush, du jeu en ligne au jeu de cartes...

Voici une présentation critique de jeux qui ont traversé notre espace-temps, nos tables gravitationnelles, mais qui sont à la frontière du fantastique, mais pas complètement alors, on vous en parle simplement. Cette fois, c'est l'adaptation du jeu en ligne World of tanks qui devient le jeu de cartes World of tanks rush.

World of tanks rush, un monde de brutes...

 

 

A la tête de votre escadron de chars hétéroclites, vous essayez de percer les lignes ennemies afin de détruire leurs bases. Appuyez-vous sur vos talents de stratège et commandement pour parvenir à vos fins. La guerre des tanks est déclarée...

 

La boîte noire.

La petite boîte de World of tanks rush contient uniquement des cartes, 222 cartes réparties en Base (15), Caserne (30), Véhicule (100), Médaille (48), Objectif (12), Aide de jeu (5), Cimetière (1) et Premier joueur (1). Les illustrations proviennent des mêmes artistes qui ont travaillé sur la version numérique. On ressent l'esprit WWII de l'ensemble et Hobby world a fait un bon travail.

 

Des règles chargées.

Le but du jeu est de collecter des médailles en détruisant des véhicules adverses, des bases ennemies ou atteindre un des objectifs en jeu. On commence avec un deck de départ identique constitué de six cartes. A son tour, on effectue les actions suivantes, acheter une nouvelle carte véhicule grâce aux ressources produites par les cartes tenues en main (en général trois), activer l'effet d'une carte (faire défausser une carte à ses adversaires, piocher des nouvelles cartes...) et la mettre en défense d'une de ses trois bases. On termine par l'assaut mené avec des véhicules de même nationalité. On compare les forces de blindage de l'attaquant et du défenseur. Si égal ou supérieur, le véhicule est détruit (gain d'une carte Médaille pour l'attaquant) ou si inférieur endommagé (la carte ciblée est tournée horizontalement). Si une base n'est plus défendue par un véhicule, alors on peut tenter de la détruire.

La partie se termine lorsqu'un joueur a perdu ses trois bases OU une pile de cartes Médaille est épuisée. On comptabilise toutes les médailles obtenues, le plus fort total l'emporte.

Les cartes Médaille.

 

Un deck building très agressif.

World of tanks rush est une adaptation en jeu de cartes (deck building précisément) du jeu en ligne qui connaît un joli succès. On retrouve le même univers graphique et thématique, des batailles de chars pendant la seconde guerre mondiale. On découvre tous les véhicules blindés de cette période sinistre de l'histoire contemporaine.

 

Malgré une couverture, faisant penser à un monde post-apocalyptique, World of tanks rush est plutôt une réinterprétation anarchique et anachronique des combats de tanks pendant la période 39-45. L'auteur Nikolay Pegasov a essayé de transposer le jeu vidéo en jeu de cartes. Le résultat s'avère honorable. La mécanique de construction de deck permet à l'ensemble de tourner convenablement, malgré une main très limitée (seulement trois cartes), et des tours à vide (pendant lesquels on ne peut strictement rien faire) assez récurrents, ce qui créé des déséquilibres rapides dans les développement des decks. Les débuts de parties demeurent très poussives avec beaucoup de tours où on se contente de jeter ses cartes dans la défausse, faute de choix ou de possibilités. Contrairement à beaucoup de jeux de deck building, World of tanks rush propose des achats parmi seulement quatre cartes, qui défilent aléatoirement (on défausse la carte la plus éloignée de la pile à chaque fin de tour d'un joueur). Le choix se trouve limité et hasardeux et même avec une « bonne » main, il reste envisageable de ne pas pouvoir effectuer un tour intéressant.

 

World of tanks rush s'avère très agressif et en cela, il respecte la thématique. L'objectif demeure d'écraser ses adversaires, de les affaiblir, la seule solution afin de récolter des médailles. On ne passe pas un tour sans essayer de détruire les unités ennemies, de subir des pertes. A partir de trois joueurs, les alliances deviennent primordiales afin de limiter la casse, de survivre un ou deux tours supplémentaires. Toutefois, malgré de belles illustrations, une mécanique éprouvée, on ne peut pas s'empêcher de trouver ce World of tanks rush légèrement lourd et emprunté, avec des parties beaucoup trop longues, donc répétitives. Il lui manque le dynamisme et l'originalité d'un Dominion. Des tanks un peu trop lourds !

En conclusion

World of tanks rush est une adaptation moyenne en jeu de cartes du jeu en ligne. Les parties sont longues (surtout à quatre ou cinq joueurs) et l'ensemble garde quelques imperfections ou réglages balbutiants (création de déséquilibres, tours à vide, hasard important, choix assez restreints). Dans la famille nombreuse des decks buildings, World of tanks rush n'est le plus réussi. Il reste sympathique sans plus, même les amateurs du jeu en ligne risquent d'être déçus. Un blindage un peu léger.

Descriptif technique :

Auteur : Nikolay Pegasov / Illustrateur : Sergey Dulin

Editeur : Hobby world / Distributeur : Asmodée

Genre : deck building, affrontement / Âge : à partir de 10 ans

Nombre de joueurs : 2 à 5 / Durée : 20 minutes par joueur

Date de sortie : Octobre 2014 / Prix en boutique : 25 euros

Note du jeu : 5,5 / 10

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »