75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

D&D 5ème édition : premiers retours sur les donjons et dragons

Publié il y a 2 ans par Vincent L.

Craquerez-vous pour cette nouvelle édition ?...

Sorti cet été aux Etats-Unis, les premiers retours français de la cinquième édition de Dungeons & Dragons commencent à tomber sur le web. Pour mémoire, rappelons que Dungeons & Dragons 4 n'avait pas fait l'unanimité chez les joueurs et que la gamme n'avait au final tenu que cinq petites années (soit la durée de vie la plus courte pour une édition de ce jeu mythique). Au vu des ventes dépassée par les publications de Païzo (Pathfinder, qui continuait de développer l'édition 3,5 de Dungeons & Dragons 3), Wizard of the Coast avait finalement décide de changer son fusil d'épaule.

Ainsi, fini l'édition orientée tout public, la cinquième édition promettait un retour au source, preuve de la volonté de Wizard of the Coast de replacer les rolistes comme coeur de cible. Afin de ne pas rater leur coup, ils avaient même associé la communauté pour réunir un maximum de retours, et ainsi créer un jeu qui puisse plaire et détrôner D&D3,5/Pathfinder. On pouvait certes voir cela comme un coup commercial, on pouvait également l'envisager comme une preuve de la méconnaissance de l'éditeur des attentes du public désormais ciblé. Mais ceci est un autre débat...

Bref, après un peu plus de deux années de playtests, Dungeons et Dragons 5ème édition (anciennement D&D Next) est arrivé cet été. On se demandait donc quelles seraient les premiers retours de la communauté. Et, majoritairement, ils sont bons. Ainsi, les premières critiques postées sur le GROG sont très élogieuses : quatre avis, quatre fois la note maximum. Quelques extraits choisis :

« Je note excellent pour le genre qu'est l'ancêtre, LA meilleure édition de DD toutes les éditions confondues. La plus humaine, la plus claire, la plus psychologique, utilisant enfin du background... » (Shaman Chat)

« De manière générale, cette édition dépoussière le coeur du système de d&d (classes, niveau, alignements, magie "vancienne", dons) pour le rendre plus fluide et y rajoute quelques subtiles innovations (les backgound, les repos - issus de d&d4 -, l'avantage/désavantage) qui sont vraiment bienvenues. » (Davidoff)

« Tout, absolument tout, parait avoir été longuement repensé avec une volonté très nette d'assouplir les aspects intéressants tout en élaguant à la tronçonneuse les détails sans grand intérêt. Cette édition sait se limiter à ce qui fait l'intérêt de D&D sans se perdre dans les détails d'une simulation dont elle serait totalement incapable. Au final ça n'est plus l'usine à gaz de la 3ème édition ni la dérive plateau de la 4ème. » (Logon)

« De nos jours, pourtant, les bons jeux ne manquent pas, mais la Cinquième édition a réussi l'exploit de retourner aux sources et de nous ramener avec jubilation aux premiers temps du hobby tout en proposant un système de création de personnages et un système de jeu qui tournent et qui font immédiatement rêver. » (Rochambeau)

Du côté des voix discordantes, pour l'instant plus minoraitaires, Arnaud Cuidet, l'auteur de Metal Adventures et de Faust Commando, semble lui deçu par cette nouvelle édition, comme il a pu l'exprimer sur sa page Facebook. «​ Je suis déçu. Très déçu. Les seuls qualificatifs qui me viennent à l'esprit sont tous grossiers (très). Quel gâchis ! On voit que le conformisme a atteint tous les recoins de notre société, et que même dans un loisir de contre-culture comme le JdR, l'originalité n'a plus cours. En outre, là, ça n’était pas dur l’originalité : que WOTC retire les cases et les figurines pour faire plus RPG, d’accord. Mais pourquoi avoir abandonné l’harmonisation des classes de personnage ? Le découpage si pratique des aventures ? Les défis de compétence ? Pour faire plaisir aux râleurs ? Super… Bref, un retour en arrière de 15 ans. A moins qu’il n’y ait de sacrées surprises dans les vraies règles, cette édition n’a aucun intérêt à mes yeux. »

Pour l'instant, le fait que le jeu n'existe qu'en VO limite encore le nombre de retours. Aucune traduction en français n'a encore été annoncée, mais vu la popularité du jeu, gageons que cela ne tardera pas à arriver.

Pour en savoir plus, outre les critiques citées, la page du GROG récapitule parfaitement le contenu du premier livre sorti. Tout peut-être consulté en version détaillée ICI.

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »