75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Cécile De France  Actrice

Cécile De France > Actrice

Acheter des produits autour de Cécile De France


  • Cécile De France : Actrice - 2 crédits

  • Voir la fiche Au-delà [2011]

    Au-delà [2011] ● Actrice

    Hereafter raconte l’histoire de trois personnages touchés par la mort chacun à sa façon. George est un ouvrier américain capable de communiquer avec les morts. A l’autre bout du monde, Marie, une jour…
  • Voir la fiche Haute Tension [2003]

    Haute Tension [2003] ● Actrice

    Marie, une étudiante de vingt ans, révise ses examens dans la ferme isolée des parents de sa meilleure amie. En l'espace d'une nuit, un tueur, qui ignore son existence, assassine à tour de rôle les me…

Biographie de Cécile De France

Passionnée de théâtre, Cécile de France quitte la Belgique à l'âge de dix-sept ans pour s'installer à Paris, où elle entame sa carrière de comédienne. Elle débute par des stages d'art dramatique entre 1992 et 1994 chez Jean-Paul Denizon, puis étudie à l'école de la rue Blanche (l'ENSATT), où elle est découverte par l'agent artistique Dominique Besnehard.

Cécile de France enchaîne alors les courts métrages (Tous nos voeux de bonheur (1997) de Jean-Pierre Améris, Le Mariage en papier (1999) de Stephanie Duvivier), les téléfims (La Balle au bond (1997) de William Crepin ; Nana (2000) d'Edouard Molinaro) ainsi que les pièces de théâtre (Le Baladin du monde occidental (1999) de Philippe Delaigue ; Electre (2000) mis en scène par Claudia Stavisky). En 2000, Richard Berry lui offre le rôle de l'irrésistible Laure, qui fait tourner la tête de Patrick Timsit, dans son premier long métrage, L' Art (délicat) de la séduction. Cette comédie lui permet de se faire connaître du grand public français.

Faisant dorénavant partie des jeunes actrices de talent, Cécile de France prend l'habitude d'incarner des personnages féminins empreints d'un certain romantisme dans des longs métrages au sujet léger : L' Auberge espagnole (2002) de Cédric Klapisch, Irène (id.) d'Ivan Calbérac et A + Pollux (id.) de Luc Pagès. Mais en 2003, changement de registre avec Haute tension, un thriller horrifique d'Alexandre Aja où elle interprète une étudiante aux prises avec un tueur fou.