5 films avec des Pères Noël tueurs

Petit classement 100% subjectif des films incontournables sur le sujet

Noël approche, et les enfants attendent impatiemment le Père Noël... Peut-être ne le devraient-ils pas, car tous les Pères Noël ne se sont pas bons et attentionnés ! Pour preuve, voici 5 films qui mettent en scène des Pères Noël tueurs (et classés par ordre alphabétique, juste pour ne pas froisser les sensibilités).

 

Douce nuit, sanglante nuit

Film réalisé par Charles E. Sellier Jr.

C'est l'histoire terrifiante de Billy Chapman. Traumatisé par le viol et le meutre de ses parents lors d'un réveillon de Noël, le petit Billy est recueilli dans un orphelinat dirigé par des nonnes sadiques qui vont le brutaliser pendant des années. Devenu adolescent, Billy doit se déguiser en Père Noël pour le réveillon et cela va déclencher en lui une fureur dévastatrice: il croit avoir pour mission de tuer les méchants.

Au final, Douce nuit, Sanglante nuit est assez difficile à juger. On aimerait aux premiers abords lui attribuer le bénéfice du doute en lui allouant des bons points ; son histoire particulière s’attaque quand même à l’un des plus gros mythes, le Père Noël, et le transforme en malade psychopathe. Toutefois, au vue de la réalisation très restrictive, on s’ennuie et le manque de scènes sanglantes déçoit beaucoup (lire la critique complète).

 

Le père noël est une ordure

Film réalisé par Jean-Marie Poiré

Soir de Noël burlesque où, à la permanence téléphonique parisienne de SOS Détresse Amitié, des bénévoles sont perturbés par l'arrivée de personnages marginaux et farfelus, qui provoquent des catastrophes en chaîne.

Oui bon d'accord, ce n'est pas un film d'horreur. Mais comment parler de Père Noël tueur sans évoquer ce monument de la comédie française ? Comment ça c'est de la merde ? Non, c'est Kloug !

 

Père Noël Origines

Film réalisé par Jalmari Helander

Dans les profondeurs de la montagne Korvatunturi, à 486 mètres de profondeur, se trouve le plus grand secret de Noël. Le temps est venu de le déterrer !​

Film atypique et original, Rare Exports apparait comme un véritable OVNI dans le monde si codifié des films fantastiques. En visionnant ce film de Jalmari Helander, attendez-vous à être, sinon séduit, du moins surpris par un scénario décalé proposant un récit qui bascule lentement du drame familial vers la comédie décalée, pour s'achever dans l'absurde. Au final, l'on se retrouve avec un spectacle qui n'est certes pas dénué de défauts, mais qui captive par son imaginaire son esprit cynique et une véritable impression de spontanéité et d'enthousiasme.. (Lire la critique complète)

 

Saint

Film réalisé par Dick Maas

Mais qui est vraiment Saint-Nicolas? Un gentil bonhomme qui récompense les enfants sages? Faux, c’est un tueur assoiffé de sang! Au Moyen-Âge, ce prêtre tombé en disgrâce sillonnait les contrées avec sa bande de voleurs et de meurtriers. Faisant justice eux-mêmes, des villageois mirent un terme à leurs ravages en les brûlant vifs dans leur bateau. Mais à chaque pleine lune qui survient un 5 décembre, jour de sa mort, Saint-Nicolas revient d’outre-tombe avec ses sbires pour se venger cruellement. Frank et ses copains vont découvrir que les contes ne sont pas toujours ce qu’ils semblent.​

Saint est en très bon divertissement pour cette fin d'année, avec une première partie très loin d'être consensuelle et doté d’un rythme endiablé. Il est donc dommage que le film devienne beaucoup plus conventionnel - mais toujours bien maîtrisé - dans sa seconde moitié. Au final, on n’atteint pas l'euphorie que dégage Père Noël Origines, mais il y a là matière à passer un Noël dans la bonne humeur et le sang en matant ce film généreux et globalement bien maîtrisé. (Lire la critique complète)

 

Silent Night : Le Père Noël tueur

Film réalisé par Steven C. Miller

Un tueur déguisé en Père Noël terrorise une petite ville du Midwest.​

Remake de Douce nuit, sanglante nuit. Ca ne casse pas des briques (comme l'original), mais c'est très con et un peu sanguinolant. Avec de la bière et des cahuettes, les amateurs de slashers pas trop difficiles passeront un bon moment ; les autres devraient quant à eux choisir un autre film...

 

A lire également :

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris ! Le futur doit être sauvé dans cette nouvelle bande annonce des Légendes de Demain : Voyage dans le temps annoncé pour ce spinoff | Actualité | SciFi-Universe

Le futur doit être sauvé dans cette nouvelle bande annonce des Légendes de Demain

Voyage dans le temps annoncé pour ce spinoff

Avec l'arrivée de la nouvelle série spinoff de Flash et Arrow prévue pour dans un mois (janvier 2016), la chaîne CW a lancé une nouvelle bande annonce qui contient plein de nouvelles images. Et il s'avère que le futur dans l'univers DC n'est pas optimiste du tout.

La bande annonce est centrée sur le futur, ou plutôt l'absence de futur, et sur comment l'immortel Vandal Savage a ruiné le monde. Bien sûr tout n'est pas perdu, Rip Hunter le renégat qui voyage dans le temps revient dans le présent pour rassembler une équipe de héros et de vilains pour descendre Savage.

Dans la bande annonce, on peut bien voir le vaisseau d'Hunter ainsi que le gros budget dépensé dans les plans post-apocalyptiques. Il se peut que la série Legends of Tomorrow soit le projet le plus coûteux de la chaîne. Mais le résultat est là. La bande annonce nous montre aussi quelques personnages en action ainsi que les dégâts que peuvent faire la nouvelle combinaison de Firestorm et l'arme laser très destructrice de Hunter.

 Pour ceux qui ont suivis le dernier crossover entre Flash et Arrow, la bande annonce montre un peu ce qui a pu se passer en 1975, là où Savage commence à faire surface. Flash à déjà fait quelques sauts dans le temps mais Legends va en faire tout le temps.

Mais voyez plutôt avec cette nouvelle bande annonce de Legends or Tomorrow et dites nous ce que vous en pensez.

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !