75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Jan De Bont - Réalisateur, Producteur, Directeur de la photographie

Jan De Bont
  • Date de naissance : en 1943
  • Lieu de naissance : Eindhoven, Pays-Bas
  • Age : 75 ans
  • Sexe : Homme
  • Implication : 9 rôles dans l'imaginaire

Jan De Bont est connu pour...

Acheter des produits autour de Jan De Bont

Les rôles de Jan De Bont dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Jan De Bont

Né aux Pays-Bas en 1943, Jan De Bont passe son enfance dans sa ville natale de Eindhoven où il réalise des courts métrages en 8 mm. Il rejoint par la suite l'Académie du Cinéma d'Amsterdam, où il s'initie à toutes les disciplines du 7e art : prise de vue, son, décoration, montage... Dans la foulée, il réalise des documentaires professionnels et monte une société de production. Mais il se fait surtout un nom en tant que directeur de la photographie, éclairant entre autres les tout premiers films de Paul Verhoeven, Qu'est-ce que je vois ? et Turkish delights... Un réalisateur qu'il suivra jusqu'à l'immense succès que fut Basic instinct en 1991. Entre-temps, après une fructueuse carrière dans son pays d'origine, il émigre aux Etats-Unis où il s'établit quasi définitivement en 1977 pour Private Lessons et Roar, dont il assure donc la photographie. On le retrouve par la suite sur les plateaux de Cujo, Le diamant du Nil, Who's That Girl ?, A la poursuite d'Octobre-Rouge ou encore L'arme fatale 3. Finalement, il se décide à revenir à la réalisation en 1993 avec Speed, qui obtient un succès inespéré et propulse Keanu Reeves et Sandra Bullock dans le peloton de tête des stars les plus recherchées de Hollywood. En 1995, toujours dans le registre des films d'action mâtinés de catastrophe, il réalise Twister, qui met en scène les ravages d'une terrifiante tornade. Le film rapportera la coquette somme de 460 millions de dollars sur le marché international, faisant de son réalisateur une personnalité désormais très en vue du petit monde de Hollywood. Jan de Bont a reçu le Prix Kodak pour l'ensemble de sa production néerlandaise, ainsi que le Prix Rembrandt.

Filmographie sélective de Jan De Bont

1994 Speed (id.)

1996 Twister (id.)

1997 Speed 2 : Cruise Control (Speed 2)