75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Staff (1)78
Membres (4)92
Date de sortie en France : 27 septembre 2008

Le Sacrifice du Guerrier T1 synopsis

Jarl, fils d'Arkhai le Brûlé, Khan des Khans des clans nomades de la Grande Aride, montre des aptitudes à la guerre dès son plus jeune âge. Craignant pour sa vie, Isara, sa mère, veut empêcher l'accomplissement de cet avenir sanglant. Il quitte alors les clans pour étudier dans une grande cité. Lorsque Arkhai est fait prisonnier par l'Empire de l'Amer, Isara comprend que les fils de la destinée de Jarl sont déjà tissés. L'animosité et le désir de conquêtes de l'Empire le contraignent à reprendre le projet d'unification des tribus de la horde. A ses côtés, deux héros légendaires, le Roi Solitaire et la Reine Vierge lui apportent leur soutien. Il se heurte pourtant à l'hostilité des autres Khans qui ne reconnaissent pas l'autorité du " sans nom ". Il décide dans ces conditions de libérer son père. Dans l'ombre, le mystérieux hoplite veille sur sa destinée...

Le roman Le Sacrifice du Guerrier T1 fait partie de la saga Le Sacrifice du Guerrier et du cycle Sacrifice du Guerrier dont il est le tome 1
Thèmes abordés dans Le Sacrifice du Guerrier T1 : Héroïc-Fantasy , Action ( Guerre , Aventures, Combat)

Acheter Le Sacrifice du Guerrier T1 en un clic

Critiques du staff de Le Sacrifice du Guerrier T1

Editions de Le Sacrifice du Guerrier T1

Casting de Le Sacrifice du Guerrier T1

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (4)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • De la Fantasy qui change, avec des personnages qui, s'ils semblent classiques au départ, sortent rapidement de l'ordinaire, avec des caractères très fouillés.
    Le monde antique, presque mythologique, prenant et bien décrit, est bourré de légendes (deux des personnages principaux sont d'ailleurs des légendes vivantes). Les scènes d'actions sont percutantes et très visuelles.
    Un seul reproche : s'agissant d'une histoire complète en deux tomes, on est frusté à la fin du premier.
    Heureusement, le second est sorti, je vais me jeter dessus dès que possible.
    DownShark, le 10 octobre 2008 20:43
    90

  • Pour mon premier commentaire sur SFU, je suis d'accord avec DownShark, on est un peu frusté à la fin du roman car il s'agit vraiment

    d'une seule histoire qui a été spérarée en deux volume. Les choses se mettent en place et le livre se termine au moment où on sent

    que tout va exploser.

    Mais mis à part cela c'est un très bon roman, avec des personnages vraiment attachants (J'espère que l'on retrouvera le Roi Solitaire

    et la Reine Vierge dans d'autres livres) et une ambiance sombre et violente. Le contraste entre le jeune Jarl qui se retrouve perdu

    face à ses responsabilité et les deux légendes vivantes (les fameux Roi Solitaire et Reine Vierge) donnent une vision contrastée du

    monde, avec des points de vue différents. Les personnages secondaires sont tout aussi interressants qu'ils fassent partie des "bons"

    ou des "méchants". J'écris cela entre guillements car dans ce monde, les "gentils" ne sont pas forcément doux (il s'agit de tribus

    nomades et barbares façon mongols de Gengis Khan, et les "méchants" d'un empire type romain qui est certe conquérant, mais dont les

    représentants ne sont pas forcément des tyrants).

    Détail original: les personnages de légende qui accompagent le jeune héro n'ont plus de noms propres, ils ne sont plus connus que par

    les noms que leur ont donné les poètes qui racontent leurs exploits. Ces noms résument leur personnalité sans donner de détail et

    laisse courir l'imagination : le duo Roi Solitaire et Reine Vierge, le Libre Tissseur ou Sombre Tisseur suivant les lieux, le Hardi

    Visiteur ou Prosateur Imprudent, le Conciliateur d'Airain...

    A côté de cela, si la trame de l'histoire est simple et classique, tout ce qui tourne autour est réellement passionant et les scènes

    d'action sont vraiment pêchues.

    Toute l'ambiance du monde, le mode de pensée des personnages, est sous-tendu par la notion l'héroîsme, la tentative d'entrer dans la

    légende et de laisser une trace dans l'histoire (le titre résume asses bien l'ambiance générale).

    Bref, un roman prenant qui se lit avec plaisir autant qu'un Gemmel ou un Cook du début.
    Comme DownShark je vais me jeter sur le t2 dès que possible pour savoir comment tout cela se termine.
    Evendill, le 13 octobre 2008 10:07
    90

  • Il semblerai que j'ai été plus rapide que DownShark pour lire le Tome 2.

    La suite de l'histoire est à la hauteur de ce que l'on pouvait en espérer après la mise en place des évènements et des personnages du

    tome 1. Les problèmes se résolvent dans la violence et le sang !
    Les héros, le Roi Solitaire, la Reine Vierge, le Libre Tisseur, font la démonstration de leurs talents et l'on en prend plein les

    yeux. Ils n'ont pas volé leurs réputations (Les actions du Libre Tisseur font comprendre pourquoi il fut longtemps appelé le Sombre

    Tisseur).
    On voit enfin agir celui dont on parle depuis le tome 1, le Conciliateur d'Airain qui se montre à la hauteur des craintes qu'en ont

    les nomades (un autre personnage attachant, tout en nuances).

    L'ambiance est toujours aussi sombre et les évènements s'enchaînent inexorablement pour mener Jarl vers son destin.
    Les scènes de batailles (dans ce tome, les combats de masse prennent le pas sur les combats d'homme à homme) sont très efficaces. Le

    principe qu'utilise Martel est toujours de présenter l'action du point de vue de l'un des personnages. Cela fonctionne à merveille,

    on est plongés dans les batailles, au milieu des cris et des coups des guerriers !

    Le personnage de la Reine Vierge devient au fur et à mesure des pages le véritable héro du roman, d'ailleurs, sur le même principe

    que dans le tome 1 pour Jarl,c'est son enfance qui est dévoilée dans ce tome 2. On regettre juste de ne pas avoir plus détails sur

    ses débuts avec le Roi Solitaire, la série des "flask-backs" la concernant semble inachevée.

    Un seul reproche, l'abscence de lexique à la fin du roman. Certaines phrases ou expressions sont données en langage des clans et si

    on en comprend le sens, on aurait aimé avoir la possibilité de connaître la siginfication des mots.

    A noter la postface de l'auteur, qui explique la façon dont il a conçu son roman et qui donne autre regard sur certains passages.

    Martel en profite pour glisser quelques conseils de lectures "classiques" qui l'ont inspiré, et donnent envie d'y jeter un oeil.

    Si ce roman devait être réédité, Mnémos s'il vous plait, faites-le en un seul volume car il s'agit vraiment d'une histoire qui mérite

    d'être lue d'un trait, et non pas en deux parties...

    En espérant que d'autres romans dans le même univers suivront, car certains personnages de fond mériteraient d'être mis en avant.

    (Mais en un seul volume, hein :) )
    Evendill, le 17 octobre 2008 15:10
    90

  • Le tome 2 (la suite et fin de l'histoire) est aussi bon que ce que ce le T1 laissait espérer.
    Si l'intrigue (classique, mais toujours efficace) se restreint car il ne s'agit plus que de résoudre la situation qui se met en place dans le T1, l'action est ommniprésente et toujours prenante.
    L'ambiance mythique et légendaire se renforce, poussant les personnages et les héros à dépasser leur limites et à se précipiter vers leur destin, qui semble s'éloigner à chaque page du "happy end".
    Les caractères des personnages se renforcent et le passé dévoilé de la Reine Vierge nous la fait apprécier de manière différente.
    Les scènes de battailles sont impressionnantes et tout aussi visuelles que les combats indivuduels du T1. On se prend à les imaginer adaptées au cinéma...
    Un (le T 1& 2) excellent roman de fantasy sombre et originale, d'un auteur plein de promesses.
    A quand le prochain ?
    DownShark, le 8 novembre 2008 20:54
    100

Autres romans du même auteur Jacques Martel

Autres romans de la même oeuvre Le Sacrifice du Guerrier

Informations complémentaires sur Le Sacrifice du Guerrier T1

  • Titre (France) : Le Sacrifice du Guerrier T1
  • Date de sortie officielle (France) : 27 septembre 2008