75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Roman Angemort - Grand Format / Nuit d'Avril

Angemort

à propos du roman

Comparer les prix sur Le livre Angemort

Rappel du synopsis

Un mystérieux collectionneur, amateur de cadavres. Une jeune fille dotée d'un don de voyance très particulier. Une âme d'ange cherchant à semer de dangereux poursuivants. Des criminels n'hésitant pas à tout ravager sur leur passage pour récupérer leur proie.
Un extrait d'Angemort:
"Derrière la porte, dans la rue, se tenait une femme d'âge mûr à l'imposante chevelure rousse, le visage en pleurs, qui frappait comme une folle contre la grille. Quand elle aperçut le restaurateur, elle se mit à crier : - Oh ! Quelqu'un enfin ! Venez vite ! C'est terrible ! - Que se passe-t-il ? fit Francesco en s'approchant avec méfiance. - Oh, c'est horrible ! Une voiture a renversé mon mari ! L'assassin, il roulait sans feux ! Et il a continué sans s'arrêter ! Mon pauvre mari ! Un frisson parcourut l'échine du vieux Noir. C'était pourtant évident. Ce salopard d'excentrique, dans sa précipitation pour disparaître du quartier le plus rapidement possible, avait heurté un passant ! - Venez, entrez, je vais appeler la police, dit-il, troublé par la beauté de la femme aux formes rondes et à la bouche mousseuse, et il se baissa pour ouvrir la grille. Depuis le bar à l'étage, la voix de son neveu lui demanda ce qu'il se passait. - Quelqu'un qui s'est fait renverser par un chauffard, expliqua Francesco en insérant la clef dans la serrure. - Hein ? Fetnat arriva en courant, dévalant les marches. - Tonton ! Tu ne vas pas ouvrir à cette heure-ci ! Mais Francesco avait déjà déverrouillé la grille et la faisait remonter vers le plafond. - Il s'agit d'une pauvre femme, commença-t-il... Sa voix s'étrangla lorsqu'il vit que la jolie rousse, le plus naturellement du monde, braquait un pistolet droit sur lui. La vitre explosa, accompagnant le tonnerre de la déflagration. Francesco tomba en arrière dans un jet de sang. Son neveu ne chercha pas à vérifier s'il était encore en vie. Il avait déjà fait volte-face et se précipitait vers les escaliers, cherchant à se sortir de là le plus vite possible. Plusieurs ombres glissèrent sur le sol à ses trousses, comme de longs serpents noirs, qui ondulaient sur le carrelage en poussant des petits cris aigus. Elles agrippèrent ses pieds et le firent basculer. - Mais qu'est-ce que c'est que ces conneries ? hurla le garçon. Il ne le sut jamais. La femme vida son chargeur dans son dos, pulvérisant sa colonne vertébrale, Fetnat s'effondra en travers de l'escalier, et les trois ombres s'engouffrèrent aussitôt dans ses entrailles en faisant toutes sortes de bruits humides. - Bon appétit, mes douces, murmura l'inconnue."