75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Tigre et Dragon, OST ► Critiques & avis sur le musique

Critiques du staff sur le musique Tigre et Dragon, OST

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • 93

    La critique de Nexus : La cerise sur le gâteau

    Tigre et Dragon étant étincelant, il lui fallait une B.O. à sa mesure: Voila qui est fait par Tan Dun.
    Car le compositeur fait des merveilles, épaulé par le violoncelle de Yo-Yo Ma, dans une musique qui, à notre plus grand plaisir, prend au sérieux les cavalcades surnaturelles des personnages du film. C'est la Chine, dans toute sa beauté naturelle, et l'âme des héros, qu'il a préféré explorer. Chinoise, à la fois traditionnelle (de par les instruments choisis) et mélodiquement moderne, cette B.O. présente la puissance maîtrisée du tigre. En effet, outre le jeu de Yo-Yo Ma qui nous fait ressentir cela au plus haut niveau, Tan Dun joue beaucoup sur un principe de montée en puissance de la musique, puis d'un retombement soudain du volume. Ce sont là des promesses d'explosion en forte non-tenues, et surtout l'art du compositeur.
    La force toute débridée du Dragon apparaît uniquement dans "A Wedding Interrupted", avec des cors terribles qui se superposent à une mélodie mélancolique. Car, oui, les combats ne sont pas des hurlements impétueux, mais sont soutenus par la percussion seule (ou presque). C'est là un choix original, mais largement justifié, car il est en fait aussi efficace dans ces combats qu'un orchestre symphonique gueulant à tout rompre, en cela qu'il permet de mieux se concentrer sur les combats. Ceux-ci sont, à vrai dire, d'une telle intensité, que la musique peut se faire oublier. Et puis, comme le dit le titre original du film, "le dragon est caché" (Hidden dragon).
    Enfin, n'oublions pas le sublime "Farewell", point d'orgue de cette oeuvre, qui accompagne la scène du plongeon de Jen Yu. Cette simplicité, cette sobriété avec laquelle la jeune héroïne plonge dans le vide et met fin à une vie qu'elle a tant recherché, est probablement la chose la plus terriblement belle que le film et sa B.O. donnent à voir.

Donnez votre avis sur le musique Tigre et Dragon, OST

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

1 seul avis est disponible pour une moyenne générale de 93 sur 100.