75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

La Nuit de la Louve ► Critiques & avis sur le roman

Critiques du staff sur le roman La Nuit de la Louve

Les critiques de nos experts et passionnés.

Donnez votre avis sur le roman La Nuit de la Louve

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (2)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 100
    Pour ma part, cet ouvrage reste le chef d'oeuvre absolue de l'héroïc fantaie, devancant de loin Le seigneur des anneaux ( je me rends compte de mes paroles en disant celà ). Je trouve que l'on pourrait comparer ces deux ouvrages comme on a comparé Salieri et Mozart, le premier qui execelait dans la musique, mais le second était bien plus que cela, il était un génie; de même, Stephen King pour Le seigneur des anneaux nous a donné une oeuvre excellente, quoique difficile à lire, proche du roman naturaliste à mon goût, mais n'en demeure pas moins un triomphe. Quand à la trilogie La Moïra, elle est plus que cela, elle fait à mes yeux partie d'un des chefs d'oeuvre de la littérature à n'en pas douter.Faire l'autopsie de ce livre serait fort aisé, à résumer en quelques lignes : bien écrit, des personnages auxquels on s'attachent énormément, en particulier La fille de la terre, Aléa, des descriptions de bataille faites de la plus belle plûme qui soit,( notamment le dernier affrontement sur la colline d'Atarmaja, près de trente pages de poésie guerrière, écrit de la plûme d'un maître ). Et surtout, je reviens à ce que j'ai démontré tout à l'heure concernant 'exceller en la matière et faire preuve d'un véritable génie'. Ce qui fait l'âme de ce livre est sa poésie. Les mille pages de cette triloge nous plongent dans un univers de rêves et de poésie, on lit ce livre, on se retrouve propulsé dans un resplandissant champ vert émeraude avec pour seul compagnon la nature, la paix, un certain nirvana.
    Oui, la moindre ce ces pages est bélissime de part cette poésie omniprésente, et le génie de Loevenbruck se traduit pour moi en cela. On compte grand nombre de roman d'héroïc fantaisie qui restent certes bien, mais aucun n'est imbibé de l'âme des pages de cet oeuvre, aucun du moins à ma connaissance. Je recommande ce livre( et la trilogie bien entendu )à tout le monde, petits et grands, et je pense que les personnes qui ont une certaine âme et une sensibilité proche de celle des poêtes se retrouveront dans cet ouvrage qui est au combien magnifique.
    Téodor
    le 14 juillet 2008 23h02
  • 80
    je serai un peu plus réservé que le post de Teodor. ce cylce est, certes, fort sympathique, mais de là à prétendre que cet ouvrage reste le chef d'oeuvre absolue de l'héroic fantasy, ben y'a quand même une marge. henri loevenbruck s'est débarassé des persos qui me semblait être les plus intéressants (phelim passe encore, mais non de dieu, Galiad et Faith !) on se retrouve donc au début de ce livre avec une jeune fille lunatique, un nain grincheux, des thuathans avards de paroles, un druide qui n'aura jamais le charisme de phelim, et erwan qui me parait bien palot comparé à son illustre père. les 200 premières pages sont donc bien tristes, d'autant plus que le récit d'imala devient inutile, voire sans but après la fin du deuxième tome. cependant, les batailles sont superbes et les enjeux politiques prennent le pas sur le destin d'aléa, et même si le final se termine un peu vite, on ressent quand même une bonne bouffée d'air frais et un petit pincement au coeur
    jerem
    le 17 juin 2009 08h29

3 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 77 sur 100.