75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Darius Khondji - Directeur de la photographie

Darius Khondji
  • Date de naissance : le 21/10/1955
  • Lieu de naissance : Téhéran, Iran
  • Age : 63 ans
  • Sexe : Homme
  • Implication : 8 rôles dans l'imaginaire

Darius Khondji est connu pour...

  • Voir la fiche Alien la Résurrection [#4 - 1997]
  • Voir la fiche la Neuvième Porte [1999]
  • Voir la fiche La Cité des Enfants Perdus [1995]
  • Voir la fiche Delicatessen [1991]
  • Voir la fiche Funny Games US [2008]
  • Voir la fiche Les Ruines [2008]
  • Voir la fiche Prémonitions [1999]
  • Voir la fiche Minuit à Paris [2011]

Acheter des produits autour de Darius Khondji

Les rôles de Darius Khondji dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Darius Khondji

Darius Khondji naquit à Téhéran d'une mère française et d'un père iranien, distributeur de films. Sa famille s'installa dès son plus jeune âge à Paris. A l'âge de douze ans, il fut sorti d'une salle où, trop jeune, il ne put voir King Kong, en dépit de l'aide de sa mère et de sa soeur. Cela ne fit que renforcer sa passion des films d'horreurs, notamment ceux de la Hammer. Plus tard, c'est encore sa soeur qui lui fit découvrir des films de tous horizons et de toutes époques (notamment le Johnny Guitar de Nicholas Ray). De là naquit son désir de faire des films. Les écoles de cinéma françaises exigeant des compétences trop scientifique pour un bachelier littéraire comme lui, il prit le chemin des Etats-Unis pour étudier le cinéma à la prestigieuse université d'U.C.L.A., à Los Angeles, mais une étape à New York lui fit changer de destination. Ce fut donc avec un diplôme de la New York University (où étudièrent également Martin Scorsese, Spike Lee et Oliver Stone) qu'il revint en France.

Khondji entâme alors sa carrière en tant qu'opérateur et chef opérateur sur des courts métrages. En 1989, Embrasse-moi, avec Anouk Grinberg et Patrick Chesnais est son premier long métrage. Il accède à la notoriété en 1991, grâce à l'ambiance si particulière qu'il insuffle aux image de Delicatessen, de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro. Son film suivant son entrée dans le cinéma international : dans Prague de l'écossais Ian Sellar, il éclaire un autre écossais, Alan Cumming, mais aussi la française Sandrine Bonnaire et l'allemand Bruno Ganz. En 1994, il collabore à nouveau avec le duo Caro-Jeunet pour La Cité des Enfants Perdus, avant de repartir sur un tournage international sous la direction de l'italien Bernardo Bertolucci pour Beauté volée, où il éclaire notamment 'américaine Liv Tyler, l'anglais Jeremy Irons et le français Jean Marais. La même année, il se fait sa place au soleil de Hollywood grâce au sombre Seven, de David Fincher.

A partir de là, il tourne presque exclusivement en anglais et avec des grands noms de tous les horizons: Alan Parker (Evita), Neil Jordan (Premonitions), Danny Boyle (La Plage, Roman Polanski (La Neuvième Porte), Woody Allen (Anything else, la vie et tout le reste),Sydney Pollack (L'Interprète), Wong Kar-Wai (My Blueberry Nights, ou Michael Haneke (Funny Games). Il renoue parfois certaines collaboration, surtout avec David Fincher (Panic room et Jean-Pierre Jeunet (Alien, la résurrection).

Filmographie sélective de Darius Khondji

Les Ruines (2008), de Carter Smith
Funny Games U.S. (2008), de Michael Haneke
My Blueberry Nights (2007), de Wong Kar-Wai
Zidane, un portrait du XXIème siècle (2006), de Philippe Parreno
L'Interprète (2005), de Sydney Pollack
La Plus belle victoire (2004), de Richard Loncraine
Anything else, la vie et tout le reste (2003), de Woody Allen
Panic room (2002), de David Fincher
La Plage (2000), de Danny Boyle
La Neuvième porte (1999), de Roman Polanski
Premonitions (1999), de Neil Jordan
Alien, la résurrection (1997), de Jean-Pierre Jeunet
Evita (1997), de Alan Parker
Beauté volée (1996), de Bernardo Bertolucci
Seven (1996), de David Fincher
Marie-Louise ou la permission (1995), de Manuel Flèche
La Cité des Enfants Perdus (1995), de Jean-Pierre Jeunet
L'Ombre du doute (1993), de Aline Issermann
Prague (1993), de Ian Sellar
Delicatessen (1991), de Jean-Pierre Jeunet
Le Trésor des Iles Chiennes (1991), de Francois-Jacques Ossang
Embrasse-moi (1989), de Michèle Rosier
Classique (1985), de Christian Vincent