75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Chow Yun-Fat - Acteur

Chow Yun-Fat
  • Date de naissance : le 18/05/1955
  • Lieu de naissance : Ile de Lantau, Chine
  • Age : 63 ans
  • Sexe : Homme
  • Implication : 6 rôles dans l'imaginaire

Chow Yun-Fat est connu pour...

  • Voir la fiche Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du Monde [#3 - 2007]
  • Voir la fiche Dragon Ball Evolution [2009]
  • Voir la fiche Le Gardien du manuscrit sacré [2003]
  • Voir la fiche Tigre et Dragon [2000]
  • Voir la fiche La 7ème malédiction
  • Voir la fiche Hallucinations

Acheter des produits autour de Chow Yun-Fat

Les rôles de Chow Yun-Fat dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Chow Yun-Fat

A dix-sept ans, après avoir exercé plusieurs petits métiers sur la presqu'île de Kowloon à Hong Kong, il s'inscrit aux cours d'art dramatique de la TVB, la division télévisuelle de la Shaw Brothers. Après plusieurs années de galère, il devient la vedette en 1980 de Shanghai Bund, une transposition de Borsalino située dans le Shanghai des années trente. Parallèlement, il débute au cinéma dans des nudies, films légèrement érotiques produits en masse, et des comédies fauchés.

En 1981, la réalisatrice Ann Hui va donner au comédien son premier vrai rôle dramatique dans The story of Wu viet (Woo yuet dik goo si), où il incarne un réfugié du Vietnam en butte à la pègre de Hong Kong. En 1984, il obtient le Taipei Golden Horse Award pour son interprétation dans Hong Kong 1941 (Dang doi lai ming) de Leong Po-Chih. Mais l'acteur est loin d'être une star et c'est contre l'avis de tous que John Woo l'impose dans Le Syndicat du crime (A Better Tomorrow) en 1986. Grâce à sa composition de gangster romantique, Chow Yun-Fat accède au rang de mythe vivant. Il peut désormais se permettre de jouer sur son image glamour avec des films comme Le Syndicat du crime 2 (Yinghung bunsik II) en 1987, tout en la malmenant devant la caméra de Ringo Lam. Celui-ci lui offre notamment le premier rôle de City on fire (Long hu feng yun) en 1987.

En 1989, le comédien utilise sa renommée pour faire produire The Killer, hommage au Samouraï de Jean-Pierre Melville. Succès honorable à Hong-Kong mais bombe dans les festivals du monde entier. En 1989, Chow assoie sa renommée en interprétant God of gamblers (Du shen) qui bat tous les records de fréquentation à Hong Kong. Après des années de tournage épuisantes, il se met à espacer ses projets pour mieux choisir ses rôles. Il aligne alors les triomphes: Le Syndicat du crime 3 (A Better Tomorrow 3) de Tsui Hark, Les Associes (Once a thief) et A toute epreuve (Hard Boiled), tous les deux signés John Woo.

En 1995, Chow Yun-Fat s'exile aux Etats Unis et perfectionne son anglais afin de figurer aux côtés de Mira Sorvino dans son premier film américain, Un tueur pour cible (The Replacement killers). Ses projets américains s'accélèrent puisqu'on le voit en 1999 dans Anna et le roi (Anna and the King), le remake de la comédie musicale Le Roi et moi (The King and I), en compagnie de Jodie Foster ainsi que dans Le Corrupteur (The Corruptor) de James Foley. Mais c'est l'année 2000 qui sera déterminante pour lui grâce au succès mondial de Tigre et dragon (Wo hu zang long) de Ang Lee (128 millions de dollars de recettes rien qu'aux Etats Unis). Après s'être éloigné pendant trois ans des plateaux de cinéma, il revient en 2003 dans un film d'action survitaminé: Le Gardien du manuscrit sacré (Bulletproof monk) de Paul Hunter.