75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Barry Levinson - Réalisateur, Producteur

Barry Levinson
  • Date de naissance : le 06/04/1942
  • Lieu de naissance : Baltimore, Maryland, Etats-Unis d'Amérique
  • Age : 76 ans
  • Sexe : Homme
  • Implication : 6 rôles dans l'imaginaire

Barry Levinson est connu pour...

  • Voir la fiche Sphère [1998]
  • Voir la fiche Sherlock Holmes : Le Secret de la Pyramide [1986]
  • Voir la fiche The Amazing Mr Blunden [1972]
  • Voir la fiche The Bay [2013]
  • Voir la fiche The Bay [2013]
  • Voir la fiche Un amour de Noël [2006]

Acheter des produits autour de Barry Levinson

Les rôles de Barry Levinson dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Barry Levinson

Réalisateur, scénariste, producteur et même acteur, Barry Levinson étudie à l'American University de Washington, puis s'installe à Los Angeles, où il commence à écrire pour des émissions de télévision dont The Marty Feldman comedy machine. En 1976, Barry Levinson croise la route de Mel Brooks. Les deux hommes collaborent sur La Dernière folie de Mel Brooks (Silent movie), réalisé par Mel Brooks et écrit par Barry Levinson, qui apparaît également dans le film, puis sur Le Grand Frisson (High Anxiety) avec la même répartition des rôles.

Désormais lancé, Barry Levinson signe notamment le scénario de Justice pour tous (And Justice for all) de Norman Jewison (1979) pour lequel il est nommé à l'Oscar, avant de passer lui-même derrière la caméra en 1982. Ce sera pour Diner, féroce comédie satirique située dans sa ville natale de Baltimore, dont il signe une nouvelle fois le script avec une nouvelle nomination à l'Oscar à la clé. En 1984, Barry Levinson dirige Robert Redford et Robert Duvall dans Le Meilleur (The Natural), avant de cibler un public plus jeune avec Le Secret de la pyramide (Pyramid of fear) écrit par Chris Columbus.

La consécration, Barry Levinson la connaît en 1988 avec Rain Man. Succès public et critique, le film cumule les Oscars de Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur acteur (pour Dustin Hoffman) et Meilleur scénario. Rain Man est également nommé dans quatre autres catégories (dont Meilleure bande originale pour la mélodie d'Hans Zimmer) et permet à Tom Cruise de confirmer son potentiel dramatique.

Désormais réalisateur en vue à Hollywood, Barry Levinson enchaîne sur le drame historique Avalon (Avalon) en 1990 (pour lequel il endosse pour la première fois le costume de producteur), Bugsy en 1991 et Toys (Toys) en 1992, qui ne remporteront pas le succès escompté. Il faut attendre 1994 pour voir Barry Levinson renouer avec le public grâce à Harcèlement (Disclosure), thriller érotique opposant Michael Douglas à Demi Moore. La même année, Barry Levinson signe la comédie dramatique Jimmy Hollywood.

Le réalisateur retrouve ensuite Dustin Hoffman à trois reprises avec Sleepers en 1996, Des hommes d'influence (Wag The Dog) en 1997 et Sphere en 1998. Aussi à l'aise dans dans la satire politique que dans le film de science fiction, il se replonge dans le drame en 1999 avec Liberty Heights puis en 2000 avec An Everlasting piece. Egalement producteur (de Donnie Brasco et En pleine tempete (The Perfect Storm) notamment), Barry Levinson dirige Bruce Willis et Billy Bob Thornton en 2001 dans la comédie dramatique Bandits (Bandits).