75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Stanley Weinbaum - Auteur

Stanley Weinbaum
  • Date de naissance : en 1902
  • Date de décès : XX/12/1935
  • Age : 33 ans (décédé)
  • Sexe : Homme
  • Implication : 1 rôle dans l'imaginaire

Acheter des produits autour de Stanley Weinbaum

Les rôles de Stanley Weinbaum dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Stanley Weinbaum

Né en avril 1902, Stanley Weinbaum meurt en décembre 1935 d’un cancer de la gorge après avoir brillé dans la littérature de science-fiction comme le plus brillant des météores. Malgré la brièveté fulgurante de sa carrière littéraire, il est « le premier génie de la science-fiction américaine » comme le proclame Isaac Asimov.

Ingénieur de formation, dès 1934 il bouleverse le genre avec Une Odyssée martienne qui met en scène des aliens doués de logique, mais d’un langage et d’un comportement étrangers à ceux de l’espèce humaine.

Alors qu’à son époque les auteurs et les lecteurs de science-fiction se bornent la plupart du temps au space opera, à connotation souvent militaire, voire militariste, les thèmes principaux des nouvelles de Stanley Weinbaum sont aujourd’hui demeurés d’une actualité saisissante : mondes virtuels, bouleversements climatiques (étonnant Mers changeantes !), paradoxes scientifiques, pouvoirs illusoires, sociétés totalitaires, clonage, écosystèmes différents, réflexions critiques, philosophiques et politiques, puissance de la télévision... Il est le créateur, avec H.G. Wells comme seul prédécesseur, d’une science-fiction intelligente, dotée d’une grande puissance d’évocation : certaines des images souvent surprenantes de ses histoires resteront longtemps gravées dans l’imagination de ses lecteurs.

Editions coda