75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Eduardo Noriega - Acteur

Eduardo Noriega
  • Date de naissance : le 01/08/1973
  • Lieu de naissance : Santander, Cantabria, Espagne
  • Age : 45 ans
  • Sexe : Homme
  • Implication : 6 rôles dans l'imaginaire

Eduardo Noriega est connu pour...

Acheter des produits autour de Eduardo Noriega

Les rôles de Eduardo Noriega dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Eduardo Noriega

Dernier-né d'une famille nombreuse, Eduardo Noriega fréquente l'Ecole Dramatique de Santander puis l'Ecole Supérieure Royale de Madrid. Il fait sa première apparition à l'écran en 1995 dans Historias del Kronen. Cette année-là, il tourne aussi dans Luna, court métrage du débutant Alejandro Amenabar, qui deviendra son réalisateur fétiche, lui offrant en 1996 son premier grand rôle, celui d'un étudiant fan de cinéma gore dans Tesis, thriller sur l'univers trouble des snuff movies.

Après ce premier succès, le tandem récidive avec Ouvre les yeux en 1997, nouveau carton au box-office espagnol -qui fera l'objet d'un remake hollywoodien. Le comédien incarne cette fois un Don Juan défiguré après un accident de voiture, performance qui lui vaut une nomination au Goya (le César ibérique) du Meilleur acteur en 1999. Devenu une des coqueluches du cinéma espagnol, il joue le plus souvent dans des oeuvres sombres, du thriller (Jeu de roles, réalisé par Mateo Gil, le scénariste d'Amenabar) au fantastique (L'Echine du diable du Mexicain Guillermo Del Toro) en passant par le polar (Vies brûlées, en 2000, de l'Argentin Marcelo Pineyro, qu'il retrouvera en 2006 pour La Méthode.

Courtisé par le cinéma d'auteur, ce brun ténébreux donne la réplique (en français) à Anna Mouglalis dans le ludique et sensuel Novo de Jean-Pierre Limosin (2002) avant de tourner sur la côte catalane Les Mains vides de Marc Recha. Par ailleurs, Eduardo Noriega participe volontiers à des longs métrages qui abordent des questions politiques : lieutenant au Kosovo dans Guerreros, agent secret infiltré au coeur de l'ETA dans El Lobo (pour lequel il obtient une nouvelle nomination au Goya en 2004), il prête ses traits au legendaire Che Guevara dans le film homonyme de l'Américain Josh Evans (2005).

Filmographie sélective de Eduardo Noriega

Trans-Siberian, de Brad Anderson
Percussions, de Alain Monne
L'Oeil à vif, de Giordano Gederlini
Alatriste, de Agustin Diaz Yanes
Che Guevara, de Josh Evans
Souli, de Alexander Abela
Guerreros, de Daniel Calparsoro
Angles d'attaque (2008), de Pete Travis
La Méthode (2006), de Marcelo Pineyro
El Lobo (2006), de Miguel Courtois
Mon ange (2005), de Serge Frydman
Les Mains vides (2004), de Marc Recha
Novo (2002), de Jean-Pierre Limosin
L'Echine du diable (2002), de Guillermo Del Toro
Visionnaires (2002), de Manuel Gutiérrez Aragon
La Source jaune (2001), de Miguel Santesmases
Vies brûlées (2001), de Marcelo Pineyro
Jeu de rôles (2000), de Mateo Gil
El Invierno de las anjanas (2000), de Petra Telechea
Carretera y manta (2000), de Alfonso Arandia
Ouvre les yeux (1998), de Alejandro Amenabar
Cha-cha-cha (1998), de Antonio Del Real
Allanamiento de morada (1998), de Mateo Gil
Mas alla del jardin (1997), de Pedro Olea
Tesis (1996), de Alejandro Amenabar
Cuestion de suerte (1996), de Rafael Moleon
Historias del Kronen (1995), de Montxo Armendariz
Luna (1995), de Alejandro Amenabar
The Magnificent Matador (1955), de Oscar Boetticher