75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Michael Anderson - Réalisateur

Michael Anderson
  • Date de naissance : le 30/01/1920
  • Lieu de naissance : Londres, Royaume-Uni
  • Age : 98 ans
  • Sexe : Homme
  • Implication : 7 rôles dans l'imaginaire
  • Informations Additionnelles :

    - Il a eu trois femmes et a élevé 8 enfants (dont 6 étaient à lui).
    - Il parle couramment l'anglais, l'italien, l'allemand et le français
    - Ses parents étaient tous les deux acteurs, de même que sa grand tante et l'un de ses fils

Michael Anderson est connu pour...

  • Voir la fiche L'âge de cristal [1976]
  • Voir la fiche Millenium [1989]
  • Voir la fiche Pinocchio et Geppetto [2001]
  • Voir la fiche Orca [1977]
  • Voir la fiche 20 000 lieues sous les mers [1997]
  • Voir la fiche Les chroniques martiennes [1980]
  • Voir la fiche Murder by Phone [1981]

Acheter des produits autour de Michael Anderson

Les rôles de Michael Anderson dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Michael Anderson

Fils du comédien de théâtre Lawrence Anderson, Michael Anderson bénéficie d'une éducation multi-linguiste, en suivant sa famille et son père lors des tournées mondiales de ce dernier. Il entre aux studios londoniens d'Elstree en 1935, tout d'abord en tant qu'assistant réalisateur le temps de treize films - notamment avec Anthony Asquith sur Pygmalion (1938), L'écurie Watson (1939) et Freedom radio (1940) - avant de co-réaliser Private Angelo (1949) avec Peter Ustinov, qu'il assista deux ans auparavant sur Vice versa. Après avoir oeuvré dans divers genres (le thriller, le drame, l'épopée guerrière...), il accède à la reconnaissance en signant le plus gros succès du cinéma britannique de l'année 1955, Les briseurs de barrages. Ce film lui vaut d'être engagé par le producteur Michael Todd pour diriger sa superproduction, Le tour du monde en 80 jours (1956). Le britannique Michael Anderson entame dès lors une carrière internationale, mettant en scène les deux derniers films de Gary Cooper - Cargaison dangereuse (1959) et La lame nue (1960) - des récits d'espionnage - Le secret du rapport Quiller (1966) - ou bien encore de science fiction - L'âge de cristal (1976). En 1987, il adapte La boutique de l'orfèvre de Karol Wojtyla (plus connu comme étant le pape Jean-Paul II...), en une coproduction entre le Canada et l'Europe, et avec Burt Lancaster dans le rôle principal.
Après son film suivant, Millennium (1989), Michael Anderson se consacre essentiellement à la télévision, revenant au cinéma en 1998 avec Malin comme un singe, puis Pinocchio et Gepetto (1999), la suite de Pinocchio (1996) de Steve Barron.

Filmographie sélective de Michael Anderson

Réalisateur

Pinocchio et Gepetto (The New adventures of Pinocchio) (1999)
Malin comme un singe (Summer of the monkeys) (1997)
Millennium (1989)
La Boutique de l'orfèvre (The Jeweller's shop) (1987)
Separate vacations (1986)
Second time lucky (1983)
Murder by phone (1980)
Chroniques martiennes (The Martian chronicles) (1979)
Dominique (1978)
Orca (1976)
L'Age de cristal (Logan's run) (1976)
Conduct unbecoming (1975)
Doc Savage arrive (Doc Savage : the man of bronze) (1974)
Jeanne, papesse du diable (Pope Joan) (1972)
Les Souliers de Saint-Pierre (The Shoes of the fisherman) (1968)
Le Secret du rapport Quiller (The Quiller memorandum) (1966)
Opération Crossbow (Operation Crossbow) (1964)
Les Trois soldats de l'aventure (Flight from Ashiya) (1963)
La Mariée a du chien (Wild and wonderful) (1963)
Les Jeunes loups (All the fine young cannibals) (1960)
La Lame nue (The Naked edge) (1960)
Cargaison dangereuse (The Wreck of the Mary Deare) (1959)
L' Epopée dans l'ombre (Shake hands with the devil) (1958)
Commando sur le Yang-Tsé (Yang-Tse incident) (1957)
L' Homme à démasquer (Chase a crooked shadow) (1957)
Le Tour du monde en 80 jours (Around the world in eighty days) (1956)
1984 (1956)
Les Briseurs de barrages (The Dam busters) (1954)
The House of the arrow (1953)
Le Scandaleux Mister Sterling (Will any gentleman ?) (1952)
Night was our friend (1951)
Hell is sold out (1951)
Waterfront (1950)
Private Angelo (1949)
Private Angelo (1949)

Scénariste

Private Angelo (1949)

Producteur

L' Epopée dans l'ombre (Shake hands with the devil) (1958)

1er assistant réalisateur

One night with you (1948)
Vice versa (1947)
Freedom Radio (1940)
L' Ecurie Watson (French without tears) (1939)
Pygmalion (1938)