75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Julie Strain - Réalisateur, Acteur

Julie Strain
 
  • Date de naissance : le 18/02/1962
  • Lieu de naissance : Concord, California, Etats-Unis d'Amérique
  • Age : 55 ans
  • Sexe : Femme
  • Implication : 40 rôles dans l'imaginaire

Julie Strain est connu pour...

Acheter des produits autour de Julie Strain

Les rôles de Julie Strain dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Julie Strain

La Bombe du B Movie



Peu connue dans notre hexagone, Julie Strain est une véritable star outre-atlantique, un succès engendré par ses nombreux rôles dans la série B américaine, mais aussi pour son goût pour la provocation et sa plastique irréprochable.

Julie est née le 18 février 1962 à Concord, en Californie. Issue d’une famille de neuf frères et sœurs, elle passe son enfance dans un ranch du Kansas où elle acquit la passion des chevaux et devient une cavalière émérite.

Devenue une sportive accomplie, elle se distingue à l’université, notamment en basket-ball et au sprint. En 1980, elle échoue de peu aux qualifications pour les Jeux Olympiques. Elle excelle également dans les concours de body building féminin, avec une manière de poser très expressive.

Julie Strain : la bombe du bis US


Au milieu des années 80, Julie connaît un terrible accident de cheval qui entraîne un grave traumatisme crânien. Ne devant sa survie qu’à une extraordinaire condition physique, elle se réveille à l’hôpital, complètement amnésique. Son état clinique durera 2 ans, et elle devra complètement réapprendre à lire ayant, dans son amnésie, oublié jusqu’à l’alphabet. Après avoir touché une coquette somme comme indemnité par le responsable de l’accident – le propriétaire d’un pony laissé sans surveillance qui a pris en chasse Scamp, le cheval de Julie – elle part pour de longs voyages, vivant de ses rentes.

Alors qu’elle assiste à Las Vegas à un combat entre Sugar Ray Leonard et Robert Duran, elle rencontre un agent artistique, John Rockwell, qui, impressionné par la plantureuse Julie, lui propose un contrat. A 28 ans, la voilà qui pose pour Playboy, le magazine ne veut pas en faire une playmate officielle – très âgée, trop grande ?- mais elle est choisi par le concurrent direct, Penthouse, en 1991.

Julie Strain : une véritable icône mise en peinture par l’artiste Boris.


En 1993, elle est élue Pet of the Year, elle a 31 ans ! Elle commence alors à s’orienter vers une carrière cinématographique. Son premier rôle est Repossessed, une comédie horrifique qui met en vedette Leslie Nielsen, Linda Blair et Jesse Ventura. Elle touchera la coquette somme de 100$ ! Elle exécute parallèlement une carrière de body double pour des actrices très connues comme Geena Davis – dans Thelma & Louise, par exemple.

Sa carrière dans la série B s’emballe à partir de cette date. Elle enchaîne de nombreux rôles pour la Full Moon, la Troma et autres compagnies indépendantes et elle devient une des principales icônes de la Scream Queen sexy des années 90. Son image sur les jaquettes des K7 est une garantie de location pour les video-clubs. A la fin des années 90, elle rencontre le dessinateur Kevin Eastman – Les Tortues Ninja – et l’épouse un peu plus tard. En 2000, ils produisent et interprètent ensemble Heavy Metal 2000, une variante du film d’animation des années 80.

Les années 2000 n’ont pas freiné son enthousiasme. Toujours ausii jolie – elle pose encore pour penthouse, à plus de 40 ans !- elle continue à enchaîner les tournages et s’est même lancé dans la réalisation aux cotés de son mari Kevin Eastman. A la date de cet article, elle vient d’achever la Dahlia Noir, un film de Ramzi Abid - qui devait être réalisé par David Fincher dans un premier temps – où elle joue aux cotés de sa petite sœur, Linzy Strain.

Lizzy Strain et Julie Strain lors d’une dédicace