75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Barbara Steele - Acteur

Barbara Steele
 
  • Date de naissance : le 13/12/1938
  • Lieu de naissance : Birkenhead, Royaume-Uni
  • Age : 79 ans
  • Sexe : Femme
  • Implication : 18 rôles dans l'imaginaire

Barbara Steele est connu pour...

Les rôles de Barbara Steele dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Barbara Steele

Il n'existe pas un véritable amateur de fantastique qui ne connaisse Barbara STEELE, la belle vénèneuse du cinéma d'épouvante italien des années 60. Ses longs cheveux noirs, sa pâleur. et ses yeux hallucinés ont à jamais imprégné le genre. Tout comme Christopher LEE et Peter CUSHING ont participé au renouveau, à la résurection des monstres oubliés tels que Dracula le vampire ou le Docteur FRANKENSTEIN, Barbara STEELE a quant à elle, marqué les débuts du fantastique italien avec le memorable "MASQUE DU DEMON " de Mario BAVA. Elle y figure une sorciére crachant sa malediction avant de voir son visage défoncé par les clous de l'horrible masque que le bourreauvient de lui asséner à coup de maillet!. Pour la premiére fois, elle incarne un double rôle, celui de la sorciére et celui de la douce jeune fille, son double des siécles aprés. Ces doubles rôles marqueront sa carriére qui se contruira autour de l'ambiance gothique crée par le MASQUE DU DEMON. Riccardo FEDA joue l'originalité en la propulsant dans l'ambiance ô combien trouble de la nécrophilie. C'est "L ' EFFROYABLE SECRET DU DOCTEUR HICHCOCK " (HICHCOCK s'orthographiait sans T bien sûr!) où la belle Barbara joue les victimes.....Par contre c'est elle qui méne le jeu dans le second volet des turpitudes du Docteur Hichcock...ele ourdit un sombre complot pour éliminer son vieux mari paralytique.....On est proche de l'univers du GIALLO italien. Barbara STEELE s'octroie une image de folle sadique, image qui lui collera à la peau durant toute cette période italienne.

Les films s'enchaînent, toujours selon le même moule....Incontournable vamp maléfique, sorciére de charme éternelle, Barbara STEELE illumine la lugubre époque de l'inquisition dans " LA SORCIERE SANGLANTE " de Antonio MARGHERITI où elle incarne à nouveau un personnage satanique.... Son magnifique corps n'y est qu'illusion pour les personnages qui se disputent en fait un horrible cadavre putréfié Elle est une amante diabolique dans " LES AMANTS D' OUTRE TOMBE " de Mario CAIANO. Le châtiment est terrible: elle aura la moitié de la face ravagée à coup de tisonnier, l'infidélitè ne passant pas à cette époque. A nouveau elle est un cadavre aux apparences physiques pourtant plus séduisantes dans " DANSE MACABRE " d'Antonio MAGHERITI. Ses rôles continuent dans le même répertoire mais le veinr s'épuise " CIMETIERE POUR MORTS VIVANTS "ou " LA SOEUR DE SATAN " ne parviennent pas à retrouver le souffle du " MASQUE DU DEMON ". Son périple s'achéve avec le trés kitch " LA MAISON ENSORCELEE " en couleurs cette fois, un film bien quelconque malgré la présence abondante de vedette du genre :Christopher LEE, Boris KARLOFF, Michael GOUGH. La belle Barbara fait une apparition dans le "8 ET DEMI "de FELLINI.cela lui monte à la tête et dans ses interwiews, Barbarab STEELE se détournera du fantastique au grand dam de ses fans. Ses apparitions se font de plus en plus espacées mais toujours dans le domaine du fantastique: une folle dans " LE SILENCE QUI TUE " (1974 ) .Une scientifique revéche dans "PIRANHAS " de José DANTE (1979), ses activités tournent alors vers la production. En dépit d'une carriére éclair , Barbara STEELE aura marquée le fantastique d'une maniére indélébile.

Filmographie sélective de Barbara Steele

Le masque du démon, 1960 de Mario Bava.
la chambre des tortures, 1961 de Roger Corman.
L'effroyable Docteur Hitchcok, 1962 de Riccardo Freda.
Le spectre du Docteur Hitchcok, 1962 de Riccardo Freda.
La danse macabre, 1962 d' Antonio Marghereti et Sergio Corbucci.
I Maniaci, 1964 de Lucio Fulci
La sorcière sanglante, 1964 d' Antonio Marghereti.
Un angelo per Satana, 1965 de Camillo Mastrocinque.
Les amants d'outre tombe, 1965 de Mario Caiano.
Le cimetière des morts vivants,1965 de Mario Pupillo.
La sorella di Satana, 1967 de Mickaël Reeves.
La maison ensorcelée, 1968 de Vernon Sewell.