75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Dustin Hoffman - Acteur, Doubleur (voix)

Dustin Hoffman
 
  • Date de naissance : le 08/08/1937
  • Lieu de naissance : Los Angeles, California, Etats-Unis d'Amérique
  • Age : 81 ans
  • Sexe : Homme
  • Implication : 12 rôles dans l'imaginaire

Dustin Hoffman est connu pour...

  • Voir la fiche Peter Pan : Hook, ou la revanche du Capitaine Crochet [1992]
  • Voir la fiche Alerte [1995]
  • Voir la fiche Sphère [1998]
  • Voir la fiche Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire [2004]
  • Voir la fiche Dans la peau de John Malkovich [1999]
  • Voir la fiche Le Merveilleux magasin de Mr Magorium [2008]
  • Voir la fiche Le Conte de Despereaux : La Légende de Despereaux [2009]
  • Voir la fiche Le Parfum : Histoire d'un meurtrier [2006]

Acheter des produits autour de Dustin Hoffman

Les rôles de Dustin Hoffman dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Dustin Hoffman

Fils d'un décorateur de plateau, Dustin Hoffman étudie l'art dramatique à la Pasadena Community Playhouse, puis part à New York suivre les cours du célèbre Lee Strasberg, à l'Actor's Studio. En 1964, il fait ses débuts sur les planches, dans une pièce de Samuel Beckett, En attendant Godot.

Alors qu'il joue Eh ? à Broadway, Mike Nichols le remarque et lui offre le rôle principal du Laureat (1967), qui lui vaut une nomination à l'Oscar du meilleur acteur. Le succès qu'il remporte alors lui permet de profiter des fastes années 70 du cinéma américain, et, variant les registres, de multiplier les tournages de films dont la plupart sont depuis devenus des classiques du 7ème art. Il incarne ainsi Ratso Rizzo dans Macadam cowboy (1969), joue dans Little Big Man (1970), les Chiens de paille (1971) de Sam Peckinpah, Papillon (1973), aux côtés de Steve McQueen, Lenny de Bob Fosse (1974)... Peu après, il se glisse dans la peau du journaliste du Washington Post Carl Bernstein dans Les Hommes du president d'Alan J. Pakula, avant de subir un véritable calvaire entre les mains du dentiste tortionnaire Laurence Olivier, dans le glaçant Marathon man (1976). En 1979, le film de Robert Benton, (1979), lui rapporte son premier Oscar de meilleur acteur.

Travesti en femme pour interpréter le comédien au chômage de Tootsie (1982), l'acteur émeut en autiste prodige chaperonné par Tom Cruise, dans Rain Man (1988). Deux grands succès, qui lui valent une nouvelle nomination à la statuette du meilleur acteur (Tootsie) puis un deuxième Oscar pour Rain Man en 1989. On retrouve dès lors Dustin Hoffman, toujours irréprochable, dans des films moins marquants, comme Hook ou la revanche du Capitaine Crochet de Steven Spielberg (1990), ou Alerte de Wolfgang Petersen (1995), même s'il s'illustre en 1992 dans le satirique Héros malgré lui de Stephen Frears.

Retour à un ton polémique en 1997 avec Mad City de Costa-Gavras, et Des hommes d'influence de Barry Levinson, dans lequel l'acteur incarne un cynique producteur hollywoodien. En 1999, l'acteur endosse la soutane pour le Jeanne d'Arc de Luc Besson, se faisant ensuite plus discret durant quelque temps, avant un retour amorcé en 2003.

Enchaînant les tournages à un rythme de plus en plus soutenu, parfois pour de simples apparitions (Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire), il campe un directeur de théâtre pince-sans-rire et débonnaire dans Neverland, avant de retrouver la même année Robert De Niro à l'affiche d'une pure comédie, Mon beau-père, mes parents et moi, et de s'adjoindre à l'impressionnant casting du quatrième film de David O. Russell, J'adore Huckabees.

En 2006, il joue dans Le Parfum : histoire d'un meurtrier de Tom Tykwer avant de jouer dans L'Incroyable destin de Harold Crick de Marc Forster. Particulièrement fier du film, il collabore à nouveau avec son scénariste, Zach Helm, pour son premier film, la comédie fantastique Le Merveilleux magasin de Mr Magorium, en 2008.

Filmographie sélective de Dustin Hoffman

Personal Injuries, de Dustin Hoffman
Last Chance Harvey, de Joel Hopkins
The Tale of Despereaux, de Gary Ross
Car wars
Father knows less, de Charles Shyer
Moonlight mile, de Brad Silberling
Kung Fu Panda (2008), de Mark Osborne
Le Merveilleux magasin de Mr Magorium (2008), de Zach Helm
L'Incroyable destin de Harold Crick (2007), de Marc Forster
The Holiday (2006), de Nancy Meyers
Le Parfum : histoire d'un meurtrier (2006), de Tom Tykwer
Adieu Cuba (2006), de Andy Garcia
Zig-Zag (2005), de Frederik Du Chau
J'adore Huckabees (2005), de David O. Russell
Neverland (2005), de Marc Forster
Mon beau-père, mes parents et moi (2005), de Jay Roach
Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire (2004), de Brad Silberling
Le Maître du jeu (2004), de Gary Fleder
Confidence (2003), de James Foley
Dans la peau de John Malkovich (1999), de Spike Jonze
Jeanne d'Arc (1999), de Luc Besson
Des hommes d'influence (1998), de Barry Levinson
Sphere (1998), de Barry Levinson
Mad City (1998), de Costa-Gavras
Sleepers (1996), de Barry Levinson
American Buffalo (1996), de Michael Corrente
Alerte (1995), de Wolfgang Petersen
Héros malgré lui (1993), de Stephen Frears
Hook ou la revanche du Capitaine Crochet (1992), de Steven Spielberg
Billy Bathgate (1992), de Robert Benton
Dick Tracy (1990), de Warren Beatty
Family business (1989), de Sidney Lumet
Rain Man (1989), de Barry Levinson
Ishtar (1987), de Elaine May
Mort d'un commis voyageur (1985), de Volker Schlöndorff
Tootsie (1983), de Sydney Pollack
Kramer contre Kramer (1980), de Robert Benton
Le Récidiviste (1978), de Ulu Grosbard
Agatha (1978), de Michael Apted
Marathon Man (1976), de John Schlesinger
Les Hommes du Président (1976), de Alan J. Pakula
Lenny (1974), de Bob Fosse
Papillon (1973), de Franklin J. Schaffner
Chiens de paille (1971), de Sam Peckinpah
Little Big Man (1971), de Arthur Penn
Who Is Harry Kellerman and Why Is He Saying Those Terrible Things About Me ? (1971), de Ulu Grosbard
Macadam cowboy (1969), de John Schlesinger
John et Mary (1969)
Le Laureat (1968), de Mike Nichols
Who Lied to the press?, de Danny DeVito