75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Takeshi Kitano - Acteur

Takeshi Kitano
  • Date de naissance : le 18/01/1948
  • Lieu de naissance : Tokyo, Japon
  • Age : 70 ans
  • Sexe : Homme
  • Implication : 5 rôles dans l'imaginaire

Acheter des produits autour de Takeshi Kitano

Les rôles de Takeshi Kitano dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Takeshi Kitano

Takeshi Kitano est né le 18 janvier 1948 à Tokyo. Après une enfance difficile dans les quartiers pauvres, il débute comme artiste de manzai, une forme de théâtre traditionnel extrêmement populaire au Japon, consistant en une suite de sketches satiriques interprétés en duos. Le pseudonyme de "Beat" Takeshi lui vient de son duo comique "The Two Beats". Son personnage devient très vite célèbre au Japon : un physique expressif, une diction accélérée et des répliques incisives qui piquent le spectateur au vif. Humoriste, acteur, metteur en scène, peintre, mais aussi auteur de bandes dessinées, de romans et de poèmes, Kitano lutte constamment contre le conformisme et les tabous de la société japonaise. Il devient immensément populaire en animant plusieurs émissions de télévision dans lesquelles son sens de la répartie et ses talents comiques trouvent leur meilleur support.
L'Occident le découvre en 1983, en sergent Hara dans le
Furyo de Nagisa Oshima. Plus récemment, il a joué dans Johnny Mnemonic, de Robert Longo, avec Keanu Reeves et Dolph Lundgren, mais c'est bien évidemment pour ses rôles dans ses propres films (il est le personnage principal de huit de ses onze films) qu'on le connaît le plus. A commencer par Violent cop, film de commande réalisé en 1989 et qui définit une bonne fois pour toutes les caractéristiques principales de l'acteur Kitano. Pour adopter le personnage d'Azuma, le flic de Violent cop, celui-ci adopte une image contraire à son image alors populaire, nettement moins sérieuse, avec une silhouette trapue aux épaules tombantes, une démarche à la fois nonchalante et décidée, un regard absent et les mains dans les poches. Un masque de brute monolithique, sorte de mélange entre l'inspecteur Harry et le Delon du Samouraï. Un personnage que l'on retrouvera dans Sonatine, premier film de Kitano distribué en France et Prix de la critique au Festival de Cognac, mais qui marquera surtout les esprits avec Hana-Bi, Lion d'Or à Venise, dans lequel son personnage d'anti-héros solitaire et à contre-courant prenait une dimension existentielle profonde, toujours à mi-chemin entre ultra-violence et contemplation pure. Entre-temps est sorti sur les écrans français Kids return, chronique nostalgique sur l'adolescence, dans laquelle Kitano n'apparaît pas mais pour lequel il s'est inspiré de ses propres souvenirs. Le réalisateur/acteur apparaît ensuite, le temps d'une séquence hommage (il y est un yakuza blagueur), dans Tokyo eyes, du français Jean-Pierre Limosin, avant L'été de Kikujiro, présenté en sélection officielle à Cannes 99, l'histoire burlesque d'un tendre gangster qui accompagne un petit garçon pendant un voyage initiatique. Après avoir tenu un rôle de sergent homosexuel dans Tabou de Nagisa Oshima, Kitano s'exile aux Etats-Unis pour y tourner son premier film en langue anglaise, Aniki mon frère. Parallèlement à une activité cinématographique qui en a fait l'un des réalisateurs les plus vénérés de sa génération, Takeshi Kitano continue une “brillante” carrière à la télévision japonaise, où son émission comique totalement délirante est toujours suivie par un nombre considérable de Japonais. Après avoir incarné un professeur totalement barré qui invitait ses élèves à s'entre-tuer dans le non moins azimuté Battle Royale, il retourne derrière la caméra pour nous offrir Dolls, poème symphonique où des pauvres hères en marge de la vie vont par deux, si bien qu'ils finissent par se confondre avec les poupées traditionnelles japonaises du théâtre Bunraku, dont les récits mythologiques, s'ils célèbrent l'amour éternel, ne sont cependant jamais très guillerets... Aujourd'hui, c'est un autre pan des traditions japonaises qu'explore Kitano, avec le personnage-titre de Zatôichi, légendaire masseur aveugle qui taillade ses ennemis d'un coup fulgurant de canne-épée. Personnage récurrent connu par tous les Japonais de plus de 30 ans, le Zatôichi de Kitano devra cette fois-ci libérer tout un village du joug de vils brigands…

Filmographie sélective de Takeshi Kitano

FILMOGRAPHIE EN TANT QUE RÉALISATEUR

1989 Sono otoko, kyobo ni tsuki (Violent cop)

1990 3-4x jugatsu (Jugatsu)

1991 Ano notsu, ichiban shizukana umi (A scene at the sea)

1993 Sonatine (id.)

1995 Minna yatteruka/Getting Any ?

1996 Kids Return (id.)

1997 Hana-Bi (id.)

1999 Kikujiro no natsu (L'été de Kikujiro)

2000 Brother (Aniki mon frère)

2002 Dolls (id.)

2003 Zatôichi (id.)

FILMOGRAPHIE EN TANT QU'ACTEUR

1983 Merry Christmas, Mister Lawrence (Furyo) (Oshima)

1985 Yasha (Furuhata)

1986 Komikku zasshi nanka iranai ! (Takita)

1989 Sono otoko, kyobo ni tsuki (Violent cop) (Kitano)

1990 3-4x jugatsu (Jugatsu) (Kitano)

1993 Sonatine (id.) (Kitano)

1993 Kyoso tanjo (Tenma)

1994 Minna yatteruka/Getting Any ? (Kitano)

1995 Johnny Mnemonic (id.) (Longo)

Gonin (Ishii)

1997 Hana-Bi (id.) (Kitano)

1998 Tokyo eyes (Limosin)

1999 Kikujiro no natsu (L'été de Kikujiro) (Kitano)

Gohatto (Tabou) (Oshima)

2000 Brother (Aniki mon frère) (Kitano)

Battle Royale (id.) (Fukasaku)

2003 Zatôichi (id.) (Kitano)

Battle Royale II (K & K Fukasaku)