75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Takashi Miike - Réalisateur, Scénariste, Acteur

Takashi Miike
 
  • Date de naissance : le 24/08/1960
  • Lieu de naissance : Yao, Osaka, Honshu, Japon
  • Age : 58 ans
  • Sexe : Homme
  • Implication : 22 rôles dans l'imaginaire

Takashi Miike est connu pour...

Acheter des produits autour de Takashi Miike

Les rôles de Takashi Miike dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Takashi Miike

Il entre à l'âge de 18 ans à l'Academy of Broadcasting and Film de Yokohama et en ressort diplômé. Il commence par travailler pour la télévision, notamment en réalisant plusieurs téléfilms.

Durant les années 1990, il réalise de nombreux films qui sortent directement en vidéo, appelé au Japon le V-Cinema. Grâce à celui-ci, il pourra réaliser de nombreux films, qui demanderont peu de budget.

C'est avec un film de Yakusas, Les Affranchis de Shinjuku, réalisé en 1994, qu'il se rend célèbre. Il réalise plusieurs autres films sur les Yakusas, dont la trilogie des Dead or Alive.

Il est très prolifique, puisque ayant réalisé plus de 60 films en un peu plus de dix ans. Beaucoup de ses films peuvent être, à première vue, classés dans un genre spécifique (film de yakuza, de science-fiction, d'horreur, comédie...), mais ces classifications ne peuvent jamais prendre en compte l'intégralité du film et le mélange des genres est fréquent. Sa réalisation est très technique et riche en effets.

Il est principalement connu pour réaliser un cinéma où la violence comme le loufoque ou le fantastique surgissent hors des conventions habituelles et où de nombreux tabous sont levés, sans toute la mise en condition du spectateur qui a fréquemment lieu en ces circonstances.

Cette attitude décomplexée le fait ainsi apparaitre comme un cinéaste violent, déjanté et provocateur alors qu'il réalise aussi de nombreux films contemplatifs et poétiques.

Ceux-ci sont cependant moins remarqués par le public et les médias qui, conditionnés à voir (ou montrer) uniquement certaines violences abordées de manière stéréotypée, deviennent hypersensibles à des formes ou des modes de violence sortant des schémas convenus par la morale commune.
-Wikipedia-

Filmographie sélective de Takashi Miike

- 1992 : A Human Murder Weapon (Ningen kyôki: Ai to ikari no ringu)
- 1993 : Bodyguard Kiba (Bodigaado Kiba)
- 1994 : Les Affranchis de Shinjuku (Shinjuku autoroo)
- 1995 : Shinjuku Triad Society (Shinjuku kuroshakai: Chaina mafia sensô)
- 1996 : Fudoh: The New Generation (Gokudô sengokushi: Fudô)
- 1997 : Young Thugs: Innocent Blood (Kishiwada shônen gurentai: Chikemuri junjô-hen)
- 1997 : Rainy Dog (Gokudô kuroshakai)
- 1997 : Full Metal Yakuza (Full Metal gokudô)
- 1998 : The Bird People in China (Chûgoku no chôjin)
- 1998 : Andromedia (Andoromedeia)
- 1998 : Young Thugs: Nostalgia (Kishiwada shônen gurentai: Bôkyô)
- 1999 : Audition (Ôdishon)
- 1999 : Ley Lines (Nihon kuroshakai)
- 1999 : Dead or Alive (Dead or Alive: Hanzaisha)
- 1999 : Salaryman Kintaro (Sarariiman Kintarô)
- 1999 : Man, Next Natural Girl: 100 Nights in Yokohama (Tennen shôjo Man next: Yokohama hyaku-ya hen)
- 2000 : The City of Lost Souls (Hyôryû-gai) (également connu sous les titres The City of Strangers et The Hazard City)
- 2000 : The Guys from Paradise (Tengoku kara kita otoko-tachi)
- 2000 : Dead or Alive 2 (Dead or Alive 2: Tôbôsha)
- 2001 : Family
- 2001 : Visitor Q (Bizita Q)
- 2001 : Ichi the Killer (Koroshiya 1)
- 2001 : Agitator (Araburu tamashii-tachi)
- 2001 : La Mélodie du malheur (Katakuri-ke no kôfuku)
- 2002 : Dead or Alive 3 (Dead or Alive: Final)
- 2002 : Graveyard of Honor (Shin jingi no hakaba)
- 2002 : Shangri-La (Kinyû hametsu Nippon: Tôgenkyô no hito-bito)
- 2002 : Deadly Outlaw: Rekka (Jitsuroku Andô Noboru kyôdô-den: Rekka)
- 2003 : The Man in White (Yurusarezaru mono)
- 2003 : Gozu (Gokudô kyôfu dai-gekijô: Gozu)
- 2003 : Yakuza Demon (Kikoku)
- 2003 : La Mort en ligne (Chakushin ari)
- 2004 : Zebraman
- 2004 : 3 extrêmes (segment Box)
- 2004 : Izo
- 2005 : Hobgoblins & the Great Wall (Yôkai daisensô)
- 2005 : Masters of Horror (série TV) (épisode Imprint)