75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Brian Yuzna - Réalisateur, Producteur, Scénariste

Brian Yuzna
 
  • Date de naissance : en 1951
  • Age : 67 ans
  • Sexe : Homme
  • Implication : 38 rôles dans l'imaginaire

Brian Yuzna est connu pour...

Acheter des produits autour de Brian Yuzna

Les rôles de Brian Yuzna dans la science-fiction et l'imaginaire

Biographie de Brian Yuzna

Brian Yuzna est un réalisateur-producteur originaire des Philippines.

Après une brillante carrière de chirurgien dentiste, il s’intéresse de près au milieu du cinéma et met en jeu une grande partie de ses biens pour financer la production de Réanimator - une adaptation très libre d’une nouvelle de Howard Phillips Lovecraft-, réalisée par un réalisateur quasi débutant de 38 ans, Stuart Gordon.

Le succès est colossal et Re-animator accède rapidement au statut de film culte et de star des vidéothèques. Ce film lance également la carrière de Jeffrey Combs (31 ans) et fait connaître au public une scream queen aujourd’hui mythique : la belle Barbara Crampton.

Ce premier essai réussi convainc Brian Yuzna de se consacrer définitivement aux métiers du cinéma. Entouré de ses amis, Stuart Gordon, bien sûr mais aussi le scénariste Dennis Paoli et le très expérimenté directeur de la photographie Mac Ahlberg, il va continuer à produire des films subversifs, à l’aspect gore fortement graphique et imprégnés d’humour noir. Ainsi, un an après Re-animator, Aux portes de l'au-delà (toujours une adaptation de Lovecraft) sort sur les écrans. Cette fois-ci, Brian Yuzna a participé à l’écriture du scénario. Puis, en 1987, c’est Les poupées. Là encore, pour ces deux films, le succès est au rendez-vous.

En 1989, Brian Yuzna, Ed Naha et Stuart Gordon proposent aux studios Disney une histoire de leur cru. Le film qui en sera tiré parle d’un professeur un peu zinzin qui réduit accidentellement ses enfants à la taille d’insectes. Vous avez bien entendu reconnu le pitch de Chérie, j'ai rétreci les gosses, qui sera mis en image par Joe Johnston.

Mais en plus de cet élargissement de sa renommée, 1989 marque les débuts à la réalisation de Brian Yuzna. Bourré de défauts (Brian Yuzna n’est pas, et ne sera jamais un grand metteur en scène ni un grand directeur d’acteur) Society est pourtant une œuvre marquante dans l’histoire du film d’horreur. Critique acerbe de la société hollywoodienne, ce film marque les débuts d’une longue collaboration entre Yuzna et le maquilleur japonais Screaming Mad George. La partouze de mutants, climax de ce film, reste l’une des séquences les plus incroyables du cinéma d’horreur.

A partir de cette date, Brian Yuzna continue de produire les œuvres de ses amis (en 1993, il prend Christophe Gans sous sa coupe, de deux années de collaboration naît un sketch du Necronomicon mais surtout Crying Freeman !) mais il se consacre surtout à sa nouvelle passion : la réalisation. Si tous ses travaux ne sont pas du même niveau d’intérêt, ils sont tous imprégnés de cette atmosphère étrange, ce goût pour le grotesque et la dérision, qui les rendent reconnaissables entre mille. Parmi ses réussites, on peut citer Réanimator 2 (1990), Le Dentiste (1996) et surtout Le Retour des morts-vivants 3 (1993), une superbe romance macabre, relecture trash de Roméo et Juliette, qui est peut-être définitivement son meilleur film. D’autres réalisations, comme Progeny (1998) et Le Dentiste 2 (1998), sont bien moins inspirées mais restent tout de même intéressantes.

A noter aussi que durant la même période, Brian Yuzna tente une éphémère conquête du milieu télévisuel avec Les aventures fantastiques de Tarzan. De cette expérience nous reste un médiocre téléfilm ainsi qu’une série TV de 22 épisodes qui n’a pas marqué les mémoires.

En 1999, Brian Yuzna, à la recherche d’avantages financiers, traverse l’Atlantique et s’associe avec les frères Fernandez pour créer un studio de production en Espagne : la Fantastic Factory. Mais cela ne change pas grand-chose à sa façon de concevoir son métier car s’il se consacre essentiellement à gérer les productions et la distribution de ce studio, filiale de Filmax, il passera à quatre reprises derrière la caméra, notamment pour un si attendu et finalement réussi, Beyond Re-animator. Les fans, après 13 ans d’attente, ont enfin la joie de revoir le docteur Herbert West, et plus en forme que jamais ! L’existence de la Fantastic Factory, hélas, ne durera que six ans. Le studio déposera le bilan à la fin 2005. Néanmoins, malgré sa courte existence, elle nous a offert quelques bons films. On pense à Dagon, de Stuart Gordon, mais surtout à Darkness, un film de Jaume Balaguero qui obtint de nombreuses récompenses à travers le monde.

En 2006, Brian Yuzna rentre aux USA. En partie grâce à des fonds étrangers, il crée Halcyon International Pictures qui, jusqu’à aujourd’hui, s’est uniquement consacré à la distribution (hormis le film à sketches Takut), mais qui, à partir de cette année, va se lancer dans la production. Déjà annoncé : Everdark, un film d’horreur du duo finnois Tommi Lepola / Tero Molin (Skeleton Crew) et surtout House of Re-Animator ! Annoncé pour 2010, il sera réalisé par Stuart Gordon et verra le retour de Jeffrey Combs, Bruce Abbott et Barbara Crampton, accompagnés de William H. Macy.

Filmographie sélective de Brian Yuzna

2004 : Beneath Still Waters - Rottweiler - 2003 : Beyond Re-Animator - 2001 : Faust - 1998 : Le dentiste 2 - Progeny - 1996 : Le dentiste - Tarzan: The Epic Adventures - 1994 : Necronomicon - 1993 : Le retour des morts vivants 3 - 1990 : Douce nuit, Sanglante nuit IV – La fiancée de Re-Animator - 1989 : Society