75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Dr Jekyll et Mr Hyde [1933]

Film réalisé par Rouben Mamoulian. Etats-Unis d'Amérique


-
Staff (0)-
Membres (13)62
Date de sortie au cinéma en France : 1er janvier 1933
Avec : Fredric March (Jekyll / Mr. Hyde)

Dr Jekyll et Mr Hyde synopsis

A la fin du siècle dernier, à Londres, le jeune et brillant docteur Henry Jekyll, fiancé à Muriel, la fille du général Carew, se livre à des expériences qui devraient lui permettre de séparer chez l'être humain, le Bien et le Mal.
Une nuit, au cours d'une promenade dans Soho avec son ami, le docteur Lanyon, Jekyll vient au secours d'Ivy Parsons, une prostituée maltraitée par un voyou...

Titre Original : Doctor Jekyll and Mister Hyde
Dr Jekyll et Mr Hyde fait partie de l'oeuvre Dr Jekyll et Mr Hyde.
Thèmes abordés dans Dr Jekyll et Mr Hyde : Science-Fiction , Grands Classiques , Modifications biologiques / génétiques / Chirurgicales , Monstres légendaires

Acheter Dr Jekyll et Mr Hyde en un clic

Photos, Images, Affiches & Vidéos de Dr Jekyll et Mr Hyde

  • Image 01
  • Image 02
  • Affiche 01

DVD / Blu-Ray de Dr Jekyll et Mr Hyde

Casting de Dr Jekyll et Mr Hyde

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (13)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • Ce film propose une adaptation assez libre de l'oeuvre de Stevenson. Le roman propose une narration qui s'inspire d'une enquête policière alors que le film propose le récit de l'évolution d'un héros personnage que son ambition et son audace conduit à la déchéance. Magnifique première scène constituée par un plan séquence en camera subjective qui offre au spectateur le plaisir de jouer un moment la star adulée.
    Mise en scène soignée et bons acteurs.
    Un regret. Le personnage de Hyde est trop simiesque et fait perdre au double de Jekyll une ambivalence qu'on aurait voulu plus humaine.
    chamau, le 14 décembre 2004 02:06
    70

  • Ce film traduit bien l’esprit de l’œuvre de Stevenson. Or, le film opte pour une structure narrative différente. En effet, le roman s’inspire d’une enquête policière menée par le notaire Utterson alors que le film présente l’évolution du héros, à savoir le Dr. Jekyll, un chercheur passionné, absorbant un breuvage qu’il a lui-même mis au point et qui permet de séparer le Bien et le Mal chez l’être humain. Malheureusement, le docteur est petit à petit vaincu par sa créature démoniaque (Hyde). Finalement, son ambition le conduit à la mort. La mise en scène du film est soignée et le jeu des acteurs est bon. Malheureusement, j’estime que le personnage de Hyde est trop simiesque. On aurait pu souhaiter que Mamoulian lui donne une apparence plus humaine.

    Par conséquent, j’estime que l’adaptation de 1932 est bonne et assez convaincante.
    Magali, le 15 décembre 2004 06:19
    -

  • Dans la version du Dr. Jekyll et de M. Hyde de 1932, le Dr. Jekyll nous est présenté comme un homme bon et honnête. Dans la scène où la serveuse se fait attaquer et que le Dr. Jekyll et Lanyon l’aide, la bonne foi du Dr. Jekyll nous est bien mise en évidence. En effet, Jekyll amène la jeune femme dans son lit afin de voir si elle est blessée. Celle-ci, tombée sous le charme du docteur, tente de le séduire en se déshabillant petit à petit. La serveuse se jette sur Jekyll pour l’embrasser de force, mais le Docteur Jekyll la repousse. Une fois de plus, cette scène nous montre l’honnêteté de Jekyll. Je trouve la version de 1932 très bonne, par ces transitions et la chronologie de l’histoire.

    (133 mots)
    Orélie, le 16 décembre 2004 03:54
    -

  • Après avoir lu l’œuvre de Stevenson, je demeurais sceptique quant à la qualité de l’adaptation cinématographique de 1932. Etant un adolescent, je n’ai pas l’habitude de regarder un film en noir et blanc, de plus sous-titré. Mais mon préjugé s’est avéré être faux. Ce film m’a fait passé par différents sentiments : la sympathie envers Jekyll, la haine contre Hyde, la tristesse pour une fin inattendu, grâce à des dialogues et des acteurs parfaits. Il faut souligner la qualité des transitions très soignés, la symbolique de certaines séquences (ex : la marmite qui explose), la moralité de l’histoire (ex : Jekyll pleurant dans les bras de sa bien aimé et regrettant d’avoir pénétrer dans un domaine qui n’est plus d’ordre humain.). Rien n’a été laissé au hasard, ce qui fait de ce film une franche réussite. Malgré tout, un petit bémol est à mettre à son crédit. Il s’agit du coté animal de Hyde légèrement trop poussé, mais ceci n’enlève en rien la qualité de cette adaptation.
    Guigui, le 16 décembre 2004 03:55
    80

  • En littérature, nous avons étudié le livre de Stevenson nommé « L’Etrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde ». A la suite de cette étude, nous avons visualisé le film, version 1941. J’ai trouvé ce film remarquablement bien tourné pour cette époque, sans les trucages de nos jours. Cependant, j’ai trouvé dommage qu’on évoque pas assez le bien qui est joué à travers le docteur Jekyll et le mal joué par M. Hyde. On pourrait croire que cette transformation nous montre l’attirance des jeunes filles envers un bel homme bien formé et une créature étrange ressemblant à un homme animal. Par contre dans la version 1932, la transaction entre l’âme et le corps est mieux représentée. On voit la prostituée caractériser le docteur Jekyll comme un ange et M. Hyde comme un démon.

    (135 mots)
    Laeticia, le 16 décembre 2004 03:57
    -

  • Le film de 1933 est une version cinématographique très libre du livre de Jekyll and M. Hyde. Dans le roman, le personnage principal est M. Utterson, alors que dans le film, le personnage principal est Jekyll, soit M. Hyde. Pour prendre une scène plus précise, le livre nous décrit la mort de Hyde alors que M. Utterson et M. Pool se situent derrière la porte du laboratoire, alors que le film propose une mort publique… Le livre nous garde un suspens différent du film. Dans la version cinématographique, le réalisateur et M. Jekyll nous annonce très tôt leur intention du double (séparation de l’âme bien - mal).
    Tab, le 16 décembre 2004 04:04
    70

  • L’histoire du « Docteur Jekyll et de Mr. Hyde » est encore célèbre de nos jours, on ne se lassera jamais du mythe de Frankenstein où l’Homme surpasse la science et s’approprie un savoir interdit. Le roman de Stevenson, a été interprété de nombreuses fois au cinéma, dont les versions de 1932 et de 1941.

    La version de 1932 est sans aucun doute supérieure à celle de 1941. Tout d’abord, l’adaptation de 1932 a un rythme très soutenu qui vous tient en haleine tout au long du film, sans répit. De plus, grâce à d’excellentes transitions, cette interprétation du roman permet aux spectateurs de comprendre la logique du film. Par exemple, on voit pourquoi Jekyll craque et outrepasse les limites des droits de l’Homme. Du début à la fin du film, on progresse avec le héros, on comprend ses réactions et ses envies.

    Malgré les moyens cinématographiques nettement inférieurs en 32 qu’en 41, le premier film est incontestablement de meilleure qualité. Enfin, si on devait lui trouver un défaut, le film n’a pas été traduit en français ! Alors sortez vos lunettes !
    laure, le 16 décembre 2004 04:05
    -

  • Docteur Jekyll et Mister Hyde
    Critique de la version de 1941


    Docteur Jekyll et Mister Hyde est une adaptation cinématographique du roman de Robert Stevenson. Le film est une peinture caricaturale de l’éternelle dualité entre le bien et le mal. Vous savez ? Ce phénomène que toutes les civilisations connaissent depuis la nuit des temps, le sentiment d’être habité par deux entités qui se livrent perpétuellement bataille.
    Jekyll, interprété par Spencer Tracy, est un brillant docteur qui avance des idées un peu folles et qui un jour, outrepassera le domaine scientifique et usurpera les pouvoirs de Dieu…
    Du côté scénario, rien de bien original, toujours la même rengaine, la vanité et l’orgueil d’un homme l’amèneront à faire des actes complètement inconscients. Quant à la réalisation, aucun mérite non plus. Le réalisateur abuse du montage chronologique, aucune prise de risque, aucune originalité, ce qui a pour effet d’ennuyer le spectateur.
    Cependant, nous pouvons saluer la performance de la délicieuse Ingrid Bergman dans le rôle de la prostituée et la sublime Lana Turner, rayonnante dans le rôle de la fiancée de Jekyll. Quant à la prestation de Spencer Tracy, elle laisse un peu à désirer, l’acteur manque de présence et de générosité, certes bel homme mais qui ne resplendit pas à l’écran.
    Finalement ce film se montre ennuyeux, mais qui servira toujours à occuper une journée pluvieuse.

    214 mots
    rineca, le 16 décembre 2004 04:06
    30

  • Une différence m’a troublé entre le film et l’œuvre de Stevenson. Le filme et le livre ont, pour personnage principal, le Dr. Jekyll, comme nœud, sa découverte scientifique en matière de séparation du bien et du mal dans la personne humaine, et comme péripéties, les problèmes que lui apporte cette découverte. Mais l’histoire est révélée, dans le livre, comme dans un roman policier où M. Utterson joue le rôle de l’enquêteur, ce qui n’est pas le cas dans le film. Nous entrons dès le début dans le quotidien du Dr. Jekyll et le suivons, lui, tout au long du film. Cette adaptation n’est pas désagréable, mais diminue quelque peu le suspens de l’histoire.
    juris, le 16 décembre 2004 04:08
    60

  • Par rapport au roman, le film de 1932 n’utilise pas la même narration. Dans le roman, l’histoire nous est raconté par M. Utterson qui mène une enquête sur le Dr. Jekyll, ce qui crée un suspens prenant que l’on ne ressent pas dans le film. Par contre, dans le film, les prises de vue de la caméra sont excellentes ! La scène du début et celle de la conférence sont exemplaires, elles nous permettent de nous mettre dans la peau de Jekyll, de connaître son caractère, ses pensées. Le seul gros point noir de ce film, c’est l’aspect simiesque du personnage de Hyde qui est beaucoup trop prononcé.
    CucrapoK, le 16 décembre 2004 04:09
    60

  • Ce film est une très bonne adaptation cinématographique de l’œuvre de Robert Louis Stevenson. Les admirateurs du roman ne seront pas déçus, malgré quelques petits changements dans le déroulement de l’histoire.

    Henry Jekyll est un homme reconnu et admiré par tous mais ses théories sont considérées comme immorales par ses pairs. Il tente de démontrer son hypothèse du bien et du mal chez l’être humain. Il se donne jour et nuit à ses expériences allant jusqu’à oublier sa fiancée. Un soir, dans son laboratoire londonien, il réussit à se transformer en une créature abominable et c’est sous cette nouvelle apparence qu’il va satisfaire ses désirs les plus sauvages.

    On retrouve ici tout le génie des techniques du cinéma. Le réalisateur, Rouben Mamoulian, a parfaitement su gérer les angles de vue et les ellipses. Cette diversification donne un rythme agréable au film. Mamoulian emploie, à plusieurs reprises, la caméra subjective pour décrire les scènes importantes vécues par Jekyll. De plus, il accentue la supériorité intellectuelle du docteur en employant un angle de vue en contre-plongée lors de sa conférence à l’université. De nombreux gros plans ou inserts focalisent l’attention du spectateur sur des objets symboliques comme l’eau d’une marmite qui bout représentant les flammes de l’enfer.
    Garfield, le 16 décembre 2004 04:09
    70

  • Cette adaptation cinématographique s’inspirant du roman du très renommé auteur Robert Louis Stevenson est une vraie réussite. Ce film fantastique tourné dans la ville de Londres situe l’aspect général de l’époque victorienne. Les rues de la capitale britannique, que cette œuvre montre, caractérisent très bien l’époque du roman. De plus, les décors sont magnifiquement réussis. Ils nous montrent parfaitement la différence entre la bourgeoisie et le reste de la population. Un scientifique nommé Dr. Jekyll, joué par Fredric March, cherche à se libérer du bien qui est en lui. Cet homme droit, juste et respecté par son milieu outrepasse les règles de la science.

    La réalisation de ce film est très originale. En effet, malgré l’époque du film (1932), les effets spéciaux sont réussis. En employant la caméra subjective et en illustrant les pensées du héro de l’histoire, le réalisateur met le spectateur dans la peau du Dr. Jekyll.

    Malgré une histoire simple et suivie, le suspens reste toujours présent. Pour cette raison, nous encourageons chaque personne qui s’intéresse au fantastique à découvrir ce film.
    Omar et Daniel, le 16 décembre 2004 04:09
    -

  • Je n'est rien compris au livre !!!
    oRg64n, le 6 mars 2006 13:20
    -

Autres films de la même oeuvre Dr Jekyll et Mr Hyde

Informations complémentaires sur Dr Jekyll et Mr Hyde