75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Richard Garriott's Ultima : Ultima IX: Ascension [1999]

Jeu Vidéo. Etats-Unis d'Amérique


-

Anecdotes de Ultima IX: Ascension

  • Une conception mouvementée

    Cinq années s’écoulèrent entre Ultima VIII et Ultima IX , un écart jamais atteint dans toute la série. Ultima IX devait au départ être un jeu en 3D isométrique, comme son prédécésseur. Cette version était aux trois-quarts terminée lorsque toute l’équipe de développement fut réassignée sur Ultima Online . Lorsqu’elle revint sur Ultima IX , la 3D isométrique fut abandonnée au profit d’une vraie 3D. Les cartes Voodoo initialement ciblées furent délaissées en cours de route et le développement s’orienta alors vers une version Glide, puis Direct3D, retardant à chaque fois la sortie du jeu.
    A sa sortie, de trop nombreux bogues ternirent la réputation du jeu et le matériel requis était peu courant à cette époque; il semble qu’Electronic Arts en ait précipité la publication alors que le jeu n’était pas totalement terminé. Des versions ultérieures (l’une d’entre elle éditée par un membre de l’équipe de développement à titre officieux) rendirent Ultima IX plus jouable, même s’il ne fut jamais exempt d’erreurs.
    L’espace de jeu était très détaillé et bien construit, mais considérablement plus petit que dans les épisodes précédents. Mais c’est le scénario qui fut le plus décrié : visiblement pas terminé à la sortie du jeu et moins travaillé qu’auparavant, il semble qu’il fut modifié plusieurs fois durant le développement. Il s’intégrait de moins en moins à l’histoire globale des Ultima .
    Peu de temps après la publication d’Ultima IX , Richard Garriott quitta Electronic Arts, tandis que la firme conservait les droits du nom « Ultima », mettant ainsi un terme à la série.

Si vous avez aimé ce contenu, n'hésitez pas à le partager auprès de vos amis ou de vos proches.