75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Alien la Résurrection [#4 - 1997]

Film réalisé par Jean-Pierre Jeunet. Etats-Unis d'Amérique


88

Anecdotes de Alien la Résurrection

  • Les français aiment Alien

    Les effets spéciaux du film sont majoritairement l'œuvre des français de Duboi, qui travaillèrent avec leurs homologues américains Amalgamated Dynamics Incorporated. Grâce à l'Internet, une bonne partie du travail fut réalisée depuis Paris.

  • Fin alternative

    Jeunet avait écrit une fin différente de celle du film: « le nouveau-né alien était attiré dans une casse de véhicules spatiaux où l'on retrouvait tous les vieux véhicules des films de science-fiction. Le robot joué par Winona Ryder s'injectait un produit magnétique dans les veines, il lui suçait le sang et, attiré par la presse électromagnétique, il finissait écrabouillé dans la machine. Mais ça coûtait trop cher. Depuis le début, je savais qu'il fallait que ça finisse dans le vaisseau et pas sur Terre parce que c'était le sujet d'un autre film. »

  • Aliens sous l'eau

    Les prises de vues sous-marines furent très complexes à réaliser car l'acteur -dont la tête était située dans le cou de l'alien- devait nager à l'aveugle. A l'écran, elles se révélèrent si décevantes qu'elles furent presque toutes remplacées par des images de synthèse.

  • La tête de Ripley

    Le clone n°7 de Ripley nécessita la construction d'une marionnette articulée et dotée de membranes pour simuler la respiration. Elle était animée depuis une table spéciale qui laissait passer la tête et le cou de Sigourney Weaver.

Si vous avez aimé ce contenu, n'hésitez pas à le partager auprès de vos amis ou de vos proches.