75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Bienvenue à Gattaca [1998]
 
Gattaca >

Bienvenue à Gattaca - Critiques & Avis

Film réalisé par Andrew Niccol. Etats-Unis d'Amérique


80

Critiques du staff sur le film Bienvenue à Gattaca

Les critiques de nos experts et passionnés.

Donnez votre avis sur le film Bienvenue à Gattaca

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (14)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 100

    un pur joyau
    hamburglar, le 20 août 2003 1856
  • 100

    très bon film
    Pims, le 27 janvier 2004 0446
  • -

    Gattaca film humaniste. C'est l'idée que s'en font les 3/4 des gens qui l'ont vu. Ce n'est pas si sur. Les valeurs pronées, travail, sens du sacrifice, ambition personnelle et reussite sociale cohabitent avec la description d'un monde profondement inégalitaire qui nous fait penser à quelque chose... Ainsi les choix effectués par le personnage d'Ethan Hawk privilégient toujours a debrouille individuelle et la volonte d'integration a ce monde cauchemardesque; aucun espoir de changement de societe ne transparait, aucune solution collective,rien, et en cela ce film, par ailleurs magnifique, tient plus d'une revision du mythe du winner (l'ennemi que terrasse la volonté est ici l'eugenisme et le determinisme biologique)que d'une quelconque subversion. Ce genre de film avait pour but auparavant de prouver que la volonté triomphait toujours des determinismes sociaux : qui ne s'en sortait pas ne le voulait pas vraiment ou encore nous sommes ce que nous méritons.Ideologie liberale si il en est visant nier les inegalités. Du clacissisme somme-toute, presque du conservatisme démocrate : c'est la fin de l'histoire et aussi laide soit-elle il ne reste qu'a en prendre son parti comme on peut... Reste un film fort, malgrés tout, tres émouvant, et dont les personnage une fois le film fini nous hantent longtemps, longtemps...
    zebuloncyclone, le 12 février 2004 0558
  • 30

    Ce film est peu attraillant mais nous parle d'un sujet bien réel malgré la configuration de ce film Ce film a fait un vrai Flop en France car il n'a même pas réussi a sortir dans certaines grandes villes de province. Ce film est"bof"car l'histoire est un peu morbide et peu entrainante.Les acteurs jouent bien leurs rôles mais ceux qu'ils incarnent sont inintéréssant
    BaBaz, le 16 mars 2004 1415
  • 90

    Bienvenue a Gattaca est un film de SF comme on aimerai en voir plus souvent.

    Un film humaniste qui pose de façon subtile de nombreuses questions.

    J'ai du mal a décrire ce film et je vous laisserai donc tout découvrir par vous même.

    Regardez le !
    Malluin, le 30 juillet 2004 0620
  • -

    J'ai vraiment trouvé ce film génial. c'est une merveille de la science fiction. Sa portée humaniste la beauté ésthetique de film et l'incarnation des personnages font de ce film un très bon film. Je n'en n'avais jamais entendu parler avant que la prof de français ne nous le fasse découvrir. Je suis ravi de l'avoir vu.
    stolik, le 15 décembre 2005 0617
  • 100

    CE FILM EST REMARQUABLE A PLUS D'UN TITRE. IL ABORDE UN SUJET BRULANT AVEC UNE GRAVITE TOUTE CONTENUE. IL MONTRE COMMENT LA DETRESSE PEUT SE MUER EN UNE FORMIDABLE FORCE D'IMPULSION. ENFIN, LE FILM EST MAGNIFIQUE ET TRES ESTHETIQUE. PAS D'EFFETS SPECIAUX OU DE TRUCAGES OMNIPRESENTS. BEL ANACHRONISME FUTURISTE. A VOIR ET A REVOIR
    JERS, le 3 février 2006 1340
  • 100

    tout simplement magnifique!!!!!!!!!
    BO superbe et envoutante,acteurs géniaux et très charmants(hihi)
    les images.....les couleurs tout est calculé et cela laisse sans voix
    des films comme ça on devrait en voir plus souvent...plutôt que des daubes hihi pardon
    un mot SUPEEEEEEEEEERBE
    zazouille, le 26 mars 2006 1017
  • 100

    Film parfait,acteurs craquants,...bref, une perfection
    Pajuma, le 1er février 2007 1719
  • 100

    Je viens de voir ce film est je comprends mieux et parfaitement le livre "Le Point de Convergence selon un Ptolémée" de Alexandre N.Isis, ce livre raconte que l'Humanité doit évacuer la Terre urgemment, car soit le réchauffement Climatique, soit les Météorites risquent d'éliminer toute traces de l'Humanité dans le Futur Proche. C'est pourquoi selon des Créneaux très courts (distances et rotations) des Planètes, les programmes spatiaux séléctionnent uniquement des êtres génétiquement sains pour éviter que durant le Voyage de 9 mois jusqu'à Mars, un astronaute ne meurt ou ne souffre d'un mal capable de mettre toute la mission en péril, qui si elle est devait être annulée, devrait attendre 9 mois ou 70 ans plus tard, pour reprendre.
    Les Colons qui se trouvent déja sur d'autres Planètes que la Terre ne peuvent pas attendre 9 mois sans ravitaillements. Il est donc exclu que l'on envoie dans l'Espace, le premier venu.
    Le moment n'est plus à se prélasser sur Terre, pour l'Humanité, celle-ci a rendez vous avec les Etoiles, d'où elle est venue.

    Le Film Gattaca est une oeuvre Scientifique, regroupant tous les Impératifs Astronomiques due à un programme spatial à ne pas rater, sous peine d'auto-elimination du genre humain.
    c'est un film si respectueux des exigences stoïques pour une mission spatiale réussie, qu'il est dommage que le public en général, se trompe en le comparant au film 1984 d'ORWEL, ce n'est pas la Dictature de l'Homme ou de la Machine que l'Humanité connaîtra dans l'Avenir, mais la "Dictature" du Cosmos.
    L'histoire du meurtre du Directeur qui voulait annuler la mission vers Jupiter, tué par un autre Directeur qui lui ne veut pas rater le Créneau d'une Semaine pour Jupiter, révèle toute la vraie intrigue du Film, le rôle de Vincent n'étant qu'accessoire.

    Bref, un chef d'oeuvre qui annonçait il y a 9 ans déja, les futures Colonies prévues dans 12 Ans, sur la Lune ensuite Mars, selon la Nasa.

    A voir et à revoir pour changer son Destin, si on ne comprend pas pourquoi on ne sera pas sélectionner pour l'Odyssée de l'Espace.
    Alice, le 14 février 2007 1008
  • -

    Muriel,

    Le scénario de Gattaca, bien que probablement inspiré de nombreux romans d'anticipation, n'est pas l'adaptation d'un livre. L'histoire sort tout droit du cerveau du réalisateur/scénariste Andrew Niccol.
    Vincent L, le 17 février 2008 1346
  • 100

    TROOOOOOOOP BIEN !!!!!!!! Surtout que dedans, il y a Jude Law ! <3
    faire_avec_ou_plutôt_sans, le 29 avril 2013 1623
  • 90


    A Gattaca, tout défaut physique est éliminé avant la naissance. La question se pose donc : " L'avenir de l'homme peut-il être manipulé ? ". Elle se pose pour le futur mais également dès maintenant : avec les technologies comme l'échographie, les malformations
    peuvent être détectées dès les premiers mois de grossesse. Ainsi, la trisomie de l'embryon peut être rapidement connue : les futurs parent ont déjà le choix et la possibilité de continuer la grossesse ou pour la femme enceinte, d'avorter... Gattaca c'est donc
    déjà ici, de nos jours... Dans le futur de Gattaca, l'architecture glacée des bâtiments ne sont que le reflet de la froideur de l'âme. La tare humaine est traquée dans les gênes de l'embryon. Extrapolation des dernières découvertes génétiques, le film d'Andrew
    Nicoll est basé sur une citation du prix Nobel de médecine James Watson, qui a reçu le prix en 1962 avec Wilkins et Crick : " Nous avons longtemps pensé que notre futur était dans les étoiles, maintenant nous savons qu'il se trouve dans nos gênes ". Ces trois
    Nobel ne sont pas n'importe lesquels puisque ce sont eux qui ont découvert la double hélice de l'ADN. La symbolique de l'hélice de l'ADN se retrouve dans le film avec l'escalier hélicoïdal de l'appartement de Jerome Eugene Morrow. Depuis 1962, la génétique
    a fait un bond énorme, elle a permis l'isolement de nombreuses maladies et la compréhension de certaines aptitudes individuelles comme l'endurance, la vitesse, les dons artistiques. Ce que risque nous réserver cette science, c'est un futur où il serait possible
    de débarrasser l'humain de nombreux problèmes comme la dépression, la boulimie, l'obésité, les malformations congénitales, ou simplement les varices! Mais quelles seront les conséquences négatives d'un tel bouleversement ? C'est là tout le propos de Bienvenue
    à Gattaca : un enfant venu " naturellement " au monde peut-il espérer appartenir à la classe des élus? La discrimination se fait sur la base d'une simple analyse d'urine qui va orienter toute le vie des êtres de Gattaca. Pourtant, le réalisateur ne veut pas
    faire une critique totale de la génétique comme il l'indiquait dans une interview : " Je ne voudrais pas que l'on voie ce film en pensant qu'il affirme que la génétique va nous entraîner en enfer, car il y a eu et il y aura des quantités d'application positives
    de cette science, particulièrement en matière de médecine. Le problème est avant tout une question d'éthique. Comment situe-t-on la ligne qui sépare l'éradication d'une maladie de l'amélioration de l'être humain. Jusqu'où peut-on aller ? Doit-on considérer
    la myopie ou la calvitie précoce comme une maladie? Où faut-il s'arrêter? ". Aidé par le docteur Andersonn l'un des pères de la génétique, conseiller technique, le film de Nicoll donne certaines réponses, avance des hypothèses dans un film à la photographie
    glacée, mélange de thriller futuriste et psychologique. Un monde où les sentiments n'existent plus... En opposition à "Strange Days" écrit par James Cameron et réalisé par Kathryn Bigelow, Gattaca nous dresse le portrait d'un monde sans violence apparente,
    parfaitement propre, mais où la violence sous-jacente est celle de la discrimination génétique. On pense à des romans comme "le meilleur des Mondes"("Brave New World") d'Aldous Huxley paru en 1980 ou à "1984" (Orwell). Visuellement, le film se rapproche de
    "THX 1138" de George Lucas (1970) reprenant le dépouillement des décors et l'aspect lisse de l'architecture, ici très marquée fifties. Niccol utilise aucun effets spéciaux : pas de véhicules ou de visions futuristes à la "Blade Runner". Le spectateur a conscience
    à la fois d'être dans un film de science-fiction mais également dans une réalité proche : tout ce qu'il voit est transposable aujourd'hui, les décors comme les réflexions sur les dangers et les limites de la génétique moderne.
    Klaatu barada nikto, le 1er octobre 2013 2152
  • 95


    Quand une bonne histoire rencontre un bon réalisateur, on obtient forcément un bon film. Un film intelligent qui pousse à la réflexion au travers d'un scénario d'une grande qualité, une mise en scène subtile et des acteurs en phase avec leurs personnages. Le genre de SF que l'on prend plaisir à voir et à revoir.
    G7K, le 19 novembre 2016 0032

17 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 86 sur 100.