75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Star Trek Sans Limites [#3 - 2016]

Film réalisé par Justin Lin. Etats-Unis d'Amérique


65

Anecdotes de Star Trek Sans Limites

  • Evolution de la saga

    "Dans le premier film, il s’agissait de mettre en place un groupe de personnages appelés à former une famille ; dans le deuxième, ils sont galvanisés par l’éventualité d’une nouvelle menace. Tous les deux se déroulaient sur la Terre et du coup, avec Sans limites, c’est la première fois qu’on les voit embarqués dans une mission qui va durer cinq ans. C’est l’occasion de voir l’équipage de l’Enterprise dans le type d’aventure que l’on associe à la série de départ, propulsée aux confins de la galaxie", confie J.J. Abrams.

  • Nouveau metteur en scène

    J.J. Abrams refusa de réaliser ce troisième opus du fait de son investissement sur Star Wars : Le réveil de la Force. Il conserve cependant son statut de producteur sur le film tandis que Roberto Orci (scénariste des deux premiers volets de la nouvelle franchise) a été choisi pour succéder à Abrams. Cependant, Orci quitta le navire et fut remplacé par Justin Lin (Fast & Furious 6), lequel était en compétition à la mise en scène de Star Trek Sans limites avec Edgar Wright, Rupert Wyatt, Morten Tyldum, Daniel Espinosa et Duncan Jones.

    Orci n'a donné aucune raison de son départ mais son attachement à plusieurs blockbusters en chantier (le reboot de Power Rangers et la création d'une franchise de monstres pour Universal basée sur La Momie, Le Loup-Garou, Dracula et les autres) pourrait justifier ce choix. Ayant aussi quitté son poste de scénariste, il conserve cependant sa fonction de producteur.

  • Espace, frontière de l'infini...

    Dans une interview accordée au podcast Humans from Earth, Roberto Orci a déclaré alors qu'il était encore scénariste du film que le 3ème volet se déroulera dans les confins de la galaxie, durant cette fameuse mission de "5 ans", annoncée à la fin du 2ème épisode. Orci confirme également que Kirk, Spock et tous les autres seront "plus proches de deux de la série originale [que dans les deux premiers films]".

  • Une franchise qui rapporte

    Star Trek (2009) avait réalisé lors de sa sortie en salles le jolie score de 386 millions de dollars de recettes pour un budget de 140 millions. Le second, Star Trek Into Darkness (2013), avait fait 467 millions pour un coût de 190. Si ces scores paraissent faibles par rapports à ceux des films Marvel, ils justifient néanmoins la mise en chantier de ce troisième opus.

  • Budget

    Doté d'un budget de 185 millions de dollars, Star Trek Sans Limites est sensiblement moins cher que le second opus mais plus cher que le premier.

  • Shatner fait taire la rumeur

    En juillet 2015 lors du Comic Con, William Shatner s'amusait de la rumeur selon laquelle il pourrait reprendre son rôle du Capitaine James T. Kirk dans Star Trek Sans limites... Début 2016, le comédien de 84 ans a mis un terme aux spéculations. Non, il ne joue pas dans ce 3ème volet. Dans une interview à SFX Magazine, Shatner a même précisé qu'il n'a jamais eu "la moindre conversation" avec les producteurs à ce sujet.

  • Inspiration inattendue

    Le comédien et scénariste Simon Pegg s'est inspiré du personnage campé par Jennifer Lawrence dansWinter's Bone pour concevoir celui de Jaylah joué dans Star Trek Sans limites par Sofia Boutella.

  • Le méchant

    Idris Elba succède à Eric Bana et Benedict Cumberbatch dans la peau du méchant. Pour l'interpréter, le comédien a dû porter des prothèses de la tête au pied. Il explique : "Il fallait jusqu’à 5 heures pour entrer dans la peau du personnage, et 2 heures pour en sortir. C’est un tournant dans la carrière d’un acteur, car on ne peut pas se servir de son visage comme d’habitude : il faut réinventer sa propre apparence et c’est un peu comme si on se servait d’une marionnette. J’ai dû adopter un physique qui n’est pas le mien et tâcher de contrôler les expressions de mon visage sans en faire trop". Etant claustrophobe, Idris Elba s’est servi du malaise dans lequel il se trouvait pour nourrir son personnage.

  • 50 espèces extraterrestres !

    50 espèces extraterrestres différentes ont été créées pour Star Trek Sans limites (Outre Jaylah et Krall). Il s'agit du record pour un film Star Trek. Le chef maquilleur Joel Harlow se souvient : "A un moment donné, on a compté les extraterrestres et on est arrivé à 48, puis on s’est dit que comme c’était le 50e anniversaire de la saga, il fallait qu’on en rajoute deux. Je pense qu’on est arrivé à 53 espèces originales, ce qui nous a donc laissé pas mal de marge de manoeuvre."

  • Jaylah

    Parmi les nouveaux personnages, il y a Jaylah, alliée extraterrestre au caractère bien trempé et s'y connaissant en technologie campée par Sofia Boutella. En raison des longues séances de maquillage (lignes blanches et noires), la comédienne débutait parfois ses journées de tournage au moment où d’autres les achevaient. "Certains jours, je me réveillais à minuit et demi avant de tourner le matin", se rappelle-t-elle.

Making of / Astuces de tournage de Star Trek Sans Limites

  • Début du tournage

    Le tournage du 3ème volet de Star Trek a débuté le jeudi 25 juin 2015 dans la région de la Colombie Britannique au Canada.

  • Vancouver et Dubaï

    C'est dans une carrière de pierre de Vancouver que le chef décorateur Thomas E. Sanders a reconstitué la planète bleue Altamid. Pour la base spatiale futuriste et utopique de Yorktown d’où s’élancent les vaisseaux spatiaux, la production s’est établie à Dubaï. Le film a été tourné dans ces deux villes, en extérieurs et en studios.

Si vous avez aimé ce contenu, n'hésitez pas à le partager auprès de vos amis ou de vos proches.