75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Les Annales du Disque-Monde : Le Faucheur [#11 - 1998]

Roman écrit par Terry Pratchett. Royaume-Uni


65

Critiques du staff sur le roman Le Faucheur

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • La critique de Lujayne M. : La Mort vous fauche si bien...

    Un livre spécialement réservé à l'un des personnages les plus emblématiques du Disque-Monde... voilà qui semble une idée des plus alléchantes, et qui l'est effectivement. Le seul problème, c'est qu'on a deux histoires qui s'écoulent en parallèle : Pierre Porte, le Faucheur, ex-Mort, histoire excellente, et l'aventure de Vindelle Pouze, mage mort mais pas tout à fait (puisque la Mort a disparu), avec une histoire un peu abracadabrante sur la naissance des centres commerciaux. C'est intéressant, bien qu'un peu décousu, mais les deux histoires n'ont pas grand chose à voir, mis à part leur point de départ, et leur alliance déséquilibre un peu le livre... En résumé, deux nouvelles bien dans l'esprit du disque-monde, avec une préférence pour celle du Faucheur, mais leur alliance donne un livre un peu fouilli... dommage !

    65

Donnez votre avis sur le roman Le Faucheur

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (1)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 70

    Après ma déception à la lecture de l'opus précédent (Les Zinzins...), je me suis réconcilié avec la série. Sans atteindre les sommets de drôlerie de Au guet!, j'ai bien apprécié le contre-pied total que Pratchett prépare au lecteur: le pitch nous laisse imaginer une histoire de zombie alors que les conséquences de la reconversion de la Mort en faucheur de blé sont complètement délirantes (je vous laisse découvrir...). La fin est également surprenante de poésie. Quant aux mages de l'Université, ils savent faire face à la situation avec beaucoup de...euh...enfin, ils sont dignes de leur réputation de débilité!
    Un âne qui parle d'oreilles, le 21 septembre 2006 1608

2 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 67 sur 100.