75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche la Première Trilogie de la Compagnie Noire : La Compagnie noire [#1 - 1998]

Roman écrit par Glen Cook. Etats-Unis d'Amérique


-
Staff (0)-
Membres (8)86
Date de sortie en France : 19 juin 1998

La Compagnie noire synopsis

Une épopée fantastique chroniquée par Toubib, médecin-mercenaire de la Compagnie noire, en passe d'entrer au service de la Dame, un être mystérieux et puissant dont certains disent qu'il se dresse entre l'humanité et le mal absolu, d'autres qu'il incarne le mal lui-même.

Titre Original : The Black Company
Le roman La Compagnie noire fait partie de l'oeuvre La Compagnie noire et du cycle la Première Trilogie de la Compagnie Noire dont il est le Volume 1
Thèmes abordés dans La Compagnie noire : Héroïc-Fantasy

Acheter La Compagnie noire en un clic

Editions de La Compagnie noire

Casting de La Compagnie noire

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (8)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • Attention oeuvre majeure ! Une saga de sang et de sueur très originale. Une écriture splendide, rapide et précise. Un monde âpre et original. Les trois premiers volets sont sans doutes les meilleurs. Ils viennent de sortir en un seul volume chez l'atalante. A ne pas manquer car ça ne ressemble à rien de connu, ça n'emprunte à aucun imaginaire sinon la mythologie indienne, ça vous prend dans sa tourmente, vous transforme en légionnaire noir et vous plonge dans une quête d'identité simple et efficace. Un chef d'oeuvre à mon sens !
    onyx, le 27 septembre 2005 00:10
    100

  • Voici une oeuvre hors du commun!

    L'univers de fantasy décrit dans ce cycle n'a rien a voir avec quoique ce soit d'autre!
    C'est un univers sombre, loin des codes de la fantasy établit ou le monde est en proie a des magiciens/sorciers démagogique et megalomane et le commun des mortels des jouets entre leurs mains.

    De plus, la manière de conté l'histoire est rare et juste.
    Nous suivons les tribulations de la Compagnie Noire, dont le medecins-annaliste, toubib, se demande s'ils se sont bien engagé du bon coté...

    Les 3 premiers tomes de la série sont excellent et on suit cette compagnie en étant comme un de leur membre quasiment.

    A lire d'urgence!
    Sreekstar, le 10 octobre 2006 01:52
    90

  • Rares sont les livres que je n'arrive pas à finir, qui m'ennuient... Et bien là je dois dire que j'étais servi...
    Peut-être est-ce mon manque de courage qui me fait écrire cette critique, aurais-je du me forcer à le finir?
    Je suis en général bon publique mais là...
    Ju, le 19 juillet 2007 11:11
    30

  • Et c'est tant mieux, loin de tout plagia tolkienien, cette saga au suspens et à l'ambiance redoutable vous plonge dans un univers noir et inrtriguant.
    L'ecriture est tres simple, mais si précise comme le dit onyx! Ce qui rend cette saga vraiment differentz. A lire absolument. Petit bémol, j'ai trouvé que le 3eme tome avais quelques (rares) longueurs.
    Ben, le 4 janvier 2008 20:09
    90

  • S'il y a un genre que je déteste, c'est bien la fantasy, mis à part de rares exceptions (Conan ou les Terry Pratchett, soit les oeuvres les plus opposées du genre Smile ). En réalité, la fantasy m'ennuie souvent dès la première page, dès l'instant où l'on m'apprend "qu'en ce temps-là, le royaume de truc était assiégé par l'empire de machin, dirigé par le cousin germain du jeune roi bidule...". Généralement, l'auteur ne tarde pas à introduire après sa courte introduction de 10 pages une douzaine de personnages aux noms improbables et difficiles à différencier les uns des autres.

    Et donc, l'autre jour, je tombe sur un exemplaire de La Compagnie Noire dans un Easy Cash. La couverture est sympa, le résumé donne envie, je me laisse tenter et, dans un acte fou, investis 40 cents dans ce qui se révèlera forcément une déception. Je rentre chez moi, j'entame les autres livres achetés, dont Le Livre de la Jungle de Ryuard Kipling, puis je regarde d'un oeil distrait la couverture de cette Compagnie Noire en me disant "pourquoi pas". Je commence donc la lecture.

    Et là, oh surprise, je découvre un style brut, direct, efficace, qui ne s'embarrasse d'aucune tournure stylistique ou sophistication inutile. Même les noms des personnages sont simples... Un certain "Toubib", médecin de la Compagnie Noire, troupe de mercenaires au service d'un seigneur menacé, relate donc le quotidien de sa troupe. Souvent, dans ce genre d'exercice du "carnet de bord", les romans se révèlent peu crédibles dans le ton adopté, souvent trop romancés ou pas assez (je pense à L'Enigme du Cadran Solaire) ; mais ici, le style de l'auteur est si brutal, recourant sans complexe à des ellipses, expédiant sans avertissement une scène d'action ou la mort d'un personnage de façon très cynique, sans jamais en faire trop, que le lecteur n'a aucun mal à croire qu'il s'agit réellement du journal d'un médecin blasé.

    Ensuite, La Compagnie Noire s'inscrit réellement dans le genre "dark fantasy" : ici, pas de héros, les mercenaires de l'auteur sont sans foi ni loi, pas de place pour la morale, et ce positionnement du point de vue des... non pas "méchants", mais plutôt de ces mercenaires croisés en tant que seconds couteaux dans toutes les histoires de fantasy, est assez original et excitant. Ils s'appellent Miséricorde, Silence, Tam-tam, n'importe lequel d'entre eux peut mourir à tout moment, ils sont sales et violents, et pourtant le lecteur est contrait de suivre leur quotidien, voire de s'attacher à eux.

    Leur parcours, parlons-en : ce qui peut paraître pour une faiblesse est, pour moi, la force du roman. L'auteur ne met pas en place une intrigue à tiroirs, mais se "contente" de relater les faits d'arme de la troupe, en passant parfois du coq à l'âne. Pourtant, le lecteur n'est jamais perdu, et je me suis même surpris à ne plus pouvoir lâcher le bouquin pour connaître la suite, lorsqu'un ensemble d'actions a priori sans rapports commence à s'inscrire dans un tout cohérent, toujours présenté du point de vue de ces mercenaires...

    Bref, encore une fois je supporte mal la fantasy, mais l'approche réaliste de ce livre, et surtout son style à contre-courant de tout ce qui se fait dans le genre m'a totalement séduit. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de fantasy aussi facilement abordable et passionnante.
    Florent, le 18 avril 2008 14:07
    80

  • Une compagnie de mercenaires vue de l'intérieur (le narrateur est l'un d'eux) dans un monde violent, voila ce que nous propose de suivre Glen Cook.
    Une réussite unique et originale, dans laquelle l'auteur réussit à glisser des touches d'humour via le regard du narrateur sur les membres de la compagnie.
    Les personnagessont tous plus intéressants les uns que les autres, et c'est un sans faute sur les trois premiers tomes !
    Evendill, le 4 novembre 2008 12:59
    100

  • J'ai pris une claque, j'ai adoré ce livre. Les noms des personnages sont géniaux (ils ont tous des pseudos selon leur style) et l'ambiance sombre, l'ironie, l'humour noir...génial.
    J'en ai lu beaucoup d'autres ils sont tous excellents mais certains tomes trainent un peu en longueur et ne sont pas assez renouvelés à mon goût, en matière d'écriture surtout.
    Mais c'est du très bon ;)
    Jordan, le 22 novembre 2011 22:12
    100

  • Si vous aimez ou avez aimé le trône de fer Vous allez adorer la saga de la compagnie noir et de toubib son principal héros (en plus elle est fini; elle au moins!) 1 C'est nettement mieux écrit que le trône fer. 2 Dans les différents romans, que l'on peu
    lire indépendamment les uns des autres, même si c'est mieux de respecter l'ordre chronologique, les intrigues et les personnages sont nettement plus élaborer que le trône de fer
    AZA, le 31 août 2014 17:59
    100

Autres romans du même auteur Glen Cook

  • Voir la fiche la Première Trilogie de la Compagnie Noire : Le Château Noir [1999]
  • Voir la fiche la Première Trilogie de la Compagnie Noire : La Rose Blanche [1999]
  • Voir la fiche Second Cycle de la Compagnie Noire : Jeux d'Ombres [2001]
  • Voir la fiche Second Cycle de la Compagnie Noire : Rêves d'Acier [2001]
  • Voir la fiche Second Cycle de la Compagnie Noire : La Pointe d'Argent [2002]
  • Voir la fiche La Compagnie noire : Cycle de la Pierre Scintillante : Saisons Funestes [2003]
  • Voir la fiche La Compagnie noire : Cycle de la Pierre Scintillante : Elle est les Ténèbres [2004]
  • Voir la fiche La Compagnie noire : Cycle de la Pierre Scintillante : l'Eau Dort [2005]

Autres romans de la même oeuvre La Compagnie noire

  • Voir la fiche La Compagnie noire : Cycle de la Pierre Scintillante : Les Livres de la pierre scintillante [2007]
  • Voir la fiche la Première Trilogie de la Compagnie Noire : La Compagnie noire; le château noir; la rose blanche [2006]
  • Voir la fiche La Compagnie noire : Cycle de la Pierre Scintillante : Soldats de pierre [2006]
  • Voir la fiche La Compagnie noire : Cycle de la Pierre Scintillante : l'Eau Dort [2005]
  • Voir la fiche La Compagnie noire : Cycle de la Pierre Scintillante : Elle est les Ténèbres [2004]
  • Voir la fiche La Compagnie noire : Cycle de la Pierre Scintillante : Saisons Funestes [2003]
  • Voir la fiche Second Cycle de la Compagnie Noire : La Pointe d'Argent [2002]
  • Voir la fiche Second Cycle de la Compagnie Noire : Rêves d'Acier [2001]

Informations complémentaires sur La Compagnie noire

  • Titre (France) : La Compagnie noire
  • Titre (Etats-Unis d'Amérique) : The Black Company