75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche les Thanatonautes : Nous, les Dieux [#3 - 2004]

Roman écrit par Bernard Werber. France


75

Critiques du staff sur le roman Nous, les Dieux

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • La critique de David Q. : Ascension spirituelle

    Après avoir atteint le niveau des Anges, le niveau de conscience 6, Michael Pinson et ses amis thanathonautes atteignent le royaume des Dieux, le fameux niveau 7. Les élèves Dieux doivent apprendre à gérer une civilisation et pour cela ils vont passer par toutes les étapes de l'évolution d'une planète, en accéléré bien sûr, pour en comprendre les mécanismes et essayer d'atteindre la civilisation sinon parfaite, la plus compétitive possible.
    Un peu déroutant au début, le roman qui précédemment donnait la part belle à l'abstraction dans un royaume angélique immatériel, se recentre sur le concret avec un Royaume des Dieux loin de ce qu'on pourrait imaginer. Comme à son habitude, Bernard Werber sépare sa narration en une centaine de mini-chapitres entrecoupés de citations de l'ESRA (Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu), toujours en rapport avec l'action. En parallèle de la gestion d'une planète cobaye, une personne assassine un à un les élèves. Cette double trame est plus facile à suivre que les quatre trames de l'Empire des Anges (l'ange et ses 3 "clients") et on rentre donc plus facilement dans les détails de l'action. Cependant, la forte dose d'Histoire mythologique sur les Dieux de l'antiquité casse un peu trop le rythme de l'histoire. On en apprend certes plus sur les Dieux que ce qu'on pensait connaître mais ça ne sert que très peu le roman et j'avoue en avoir passé plus d'un. Les théories de l'évolution vont aussi bon train et certains se rappelleront peut-être leurs souffrances lors de leurs cours de biologie.
    Malgré quelques points négatifs, Nous les Dieux reste très agréable à lire. Annoncé comme le premier tome d'une trilogie faisant suite aux Thanathonautes et à l'Empire des Anges, l'histoire se termine sur un superbe "cliffhanger", véritable supplice qui pourrait tout remettre en question et qui tiendra le lecteur en haleine jusqu'au prochain volume : "Le Souffle de l'Histoire".

    80
  • La critique de Benoît P. : Du Divin et de l'intrigue

    Ce troisième volet des " thanatonautes " reste une lecture agréable et intéressante par son intrigue et par la vision de Werber sur le Divin. Malheureusement les trop nombreuses citations de l'Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu et les quelques incohérences à moitié justifiées dans les tomes précédents alourdissent et gâchent une partie de la lecture…


    Lire la critique complète de Nous, les Dieux par Benoît P.

    70

Donnez votre avis sur le roman Nous, les Dieux

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

2 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 75 sur 100.