75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche District 9 [2009]
 
District 9 >

District 9 - Critiques & Avis

Film réalisé par Neill Blomkamp. Etats-Unis d'Amérique


84

Critiques du staff sur le film District 9

Les critiques de nos experts et passionnés.

Donnez votre avis sur le film District 9

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (9)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 100

    Magnifique a voir absolument pour tout les fans de sc fi
    waka, le 16 septembre 2009 1214
  • 100

    Pour un premier film, c'est tout simplement magistral. On perçoit la connaissance parfaite du genre SF, mais tout est digéré et assimilé si bien que le propos passe devant les hommages (j'y vois du Carpenter, du Romero, du Spielberg, du Scott). District 9, bien plus qu'un film politique, une satire sociale et politique, et par l'image, une critique aiguisée de l'image. Chef d'oeuvre.
    Ptiju, le 27 octobre 2009 2006
  • 90

    Les grands films de science-fiction se comptent sur les doigts de la main ces dernières années. Je parle de ceux qui, en plus de proposer un vrai divertissement populaire sur base d'imaginaire débridé, offrent une lecture de leur temps pertinente, intelligente. Starship Troopers était de ceux là, par son cynisme acéré et sa brutalité sans borne. Les Fils de l'Homme ensuite, magnifique complainte contre les dérives totalitaires et sectaires de ce début du 21ème siècle. Et voilà le petit dernier, District 9, qui vient mettre une grande baffe aux amateurs de Sf, aux geeks, aux non geeks, à tout le monde quoi. Bloomkampf recrache les images ingurgitées par toute une génération, mélange de reportages, jeux vidéo, films de cinéma de genre, journaux d'actualité...etc afin delivrer une illustration de la violence post apartheid à l'oeuvre en Afrique du Sud. En découle une épopée forte, jubilatoire, qui offre une science-fiction sans complexe, qui ne se cache pas derrière des dérives auteurisantes. Bref voilà une belle preuvre que le genre n'est pas mort, qu'il est même le dernier mode d'expression qui allie aussi facilement le politique et le divertissement. Merci à Peter Jackson pour avoir produit cette petite perle, qui bénéficie, en plus, d'effets spéciaux tout simplement incroyables et d'un humour dévastateur.
    Dyoup, le 23 novembre 2009 1652
  • 100

    Voila un exellent film de science fiction.
    A mes yeux e meilleur film de l'année avec avatar.
    C'est marrant de constater que les deux histoires se ressemble un peu : des humains pret a tout par cupidité, des E.T malmenés, et un hommes qui change radicalement...
    L'originalité de ce film est sont point fort; c'est l'antithèse des gros blockbuster formaté à l'extreme
    hydargos, le 19 mars 2011 1805
  • 100

    il est géniale comment il font ces sud-africains qui sont un pays d'une quantité d'acteur et de réalisateur pour faire un film aussi bien construit et en plus le scénario et perfect mais sinon les effet spéciaux sont tout simplement spectaculaires
    il est géniale pourquoi ce Neil à du telle ment attendre pour faire un chef d'oeuvre tellement splendide je l'adore parce que il existe deux sortes de films les petite séries B à très petit budget ou mais bien sur les chef d'oeuvre la preuve avec ce extraordinaire DISTRICT 9

    A VOIR ABSOLUMENT
    big men , le 26 octobre 2011 1908
  • 95


    Des vrais personnages, des gens réels qu'on pourrait croiser. Ils sont mis dans des situation inhabituelles mais ils restent entiers. C'est très bien mis en scène par la séquence d'introduction sous forme de documentaire. Niveau intrigue, c'est pareil.
    Même si on part sur un postulat très irréel, on tombe pas dans les poncif de la SF, c'est traité comme quelque chose de concret. Du coup, ce qui dans d'autres œuvres est simplement incohérent reste là parfaitement crédible. À une ou deux choses près, qui pourraient
    paraître énormes si le reste ne tenait pas parfaitement la route. SPOILER: je parle ici de la non utilisation des armes par les crabes et de l'assaut du qg mené par deux individus. Tout est impeccablement réalisé dans ce film. Les personnages sont bien campés,
    les effets spéciaux ne prennent pas le pas sur le reste. Ce film ressemble à un blockbuster quand on lit le synopsis. Cependant, c'est un vrai film de SF, avec tout ce qu'il faut.
    zafx, le 30 septembre 2013 1951
  • 95


    District9 est bien le film le moins attendu et le plus réussi de 2009 pourtant mis à part son producteur, Peter Jackson, rien ne laissait augurer une si bonne surprise. Pas d'acteur célèbre en tête d'affiche, un réalisateur peu connu et une histoire se
    déroulant en Afrique du Sud au lieu des sempiternels New-York ou Los Angeles ! Le décor mis en place, les bonnes idées sont là : les extra-terrestres sont ici des étrangers, rejetés par la population et dont les autorités se seraient bien passées. Ils sont
    parqués dans le District 9, un immense bidonville, un no man's land à proximité de Johannesbourg. Sans dévoiler la totalité de l'histoire qui est également une belle réussite scénaristique. Le héros dans sa déchéance appréhendera ainsi les facettes de l'homme
    à la fois opportuniste (il veut utiliser les technologies aliens), manipulateur, hostile devant l'inconnu (le rejet de l'alien, de l'autre) … Le film, très documentaire dans sa première partie à base d'interviews et d'archives, laisse place, dès que le personnage
    principal est impliqué dans le script, à une sorte de caméra à l'épaule dans le style Cloverfield, mais sans le maniérisme outrancier. Le film, montre ainsi plusieurs changements de rythme, porté à son paroxysme dans une dernière partie très visuelle et dynamique
    plongeant dans l'action pure. Au-delà de la réussite de forme, District9 est aussi une dénonciation de l'être humain, montré ici comme un lâche ou un manipulateur. La critique de notre société est virulente, les perversions de notre monde sont montrés dans
    leurs travers les plus abjectes : le racisme par le rejet de l'autre (le déplacement des aliens de la vue des citadins de la capitale Sud-Africaine offre des échos dans notre propre pays), rejet de l'eugènisme (la science au service de la technologie guerrière).
    Blomkamp emprunte pour cela des chemins déjà balisés par Cronenberg dans son film La Mouche (la transformation progressive du héros) où à Enemy Mine de Wolfgang Petersen (l'affrontement psychologique Homme/alien). L'alchimie finale donne un film sombre mais
    actuel, un film de science-fiction engagé montrant les antagonismes d'une société devant elle aussi faire face à des choix cruciaux.
    Klaatu barada nikto, le 3 octobre 2013 0654
  • 88


    Très bon film de science-fiction ! Un de mes préférés ! J'aime la façon dont le réalisateur à utiliser les aliens pour représenter l'apartheid qu'il qui a touché l'afrique du sud il y a quelques années. Un régal ! Pour un premier film, le gars a vraiment bien réussi son coup !
    arnaldo17, le 8 novembre 2015 0027
  • 95


    Peter Jackson a eu le nez creux en promouvant ce réalisateur sud africain. Il propose une réinterprétation originale de l'apartheid, transformant les noirs en aliens. Le héros de cette histoire passe du côté de blanc oppresseurs à celui d'Alien oppressé et c'est sur ce ressort ingénieux que repose le film. On vibre avec le héros qui parvient sans mal à nous emporter dans de multiples rebondissements jusqu'au dénouement final. Un film de SF singulier qui mérite de nombreuses louanges.
    G7K, le 30 novembre 2016 1243

11 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 90 sur 100.