75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche The End Of Evangelion [1997]
Saga Evangelion >

The End Of Evangelion - Critiques & Avis

Film d'animation réalisé par Hideaki Anno. Japon


75

Critiques du staff sur le film d'animation The End Of Evangelion

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • La critique de Tie : La fin d'un mythe...

    Alors là!! C'est quand même mieux que le 1er film. On se tape pas un résumé mais de la série. On a vraiment de l'action et ça c'est bien. Asuka est plus brillante que jamais on se croirait dans le combat du siècle! Mais apès y a un prob! La fin!!! C'est trop complexe pour nous petits humains. Après y avoir réfléchis durant des longues séances de méditation j'ai enfin compris mais bon...Franchement je la trouve carrément ratée cette conclusion, ou du moins décevante. On aurait pu croire que ça compenserait un peu le fin sur laquelle nous à laissé la série mais non. Dommage, enfin ce film est quand même à voir rien que pour les deux premiers tier.

    75

Donnez votre avis sur le film d'animation The End Of Evangelion

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (3)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • J'aime beaucoup. L'air de rien, la fin d'Eva m'avait surpris -et fait du bien- par son positivisme, ce film m'a lui fait retomber dans les affres de la déprime.

    Le film commence fort, n'hésitant pas à nous montrer un scène choc. Et la suite est dans la même veine: des scènes dures, moches et tout simplement époustoufflantes. Le combat d'Asuka laisse le spectateur bouche grande ouverte, et sa conclusion est... ^^spoiler^^

    Mais comme tout le monde le sait, Eva n'est pas une série sur les gros robots, mais se veut centrée sur les personages. Et EoE ne déroge pas à la règle. Dès que les scènes d'introspection commencent, on reste accroché et... on s'étonne dela noirceur de celles-ci. Là où les derniers épisodes nous passaient des scènes plutout heureuses, et où l'ambiance n'était pas écoeurante de désespoir, le film nous envellope dans tout ce que l'âme humaine a de repoussant.

    Ce film est une des seules oeuvres qui a réussi à transformer ma jubilation lors de scènes glauques et horribles par un véritable malaise. EoE est fantastique à ce niveau. Eva vous avait mis le moral à zero? Ne regardez pas ce film.

    Mon seul regret: la fin de la scène d'introspection qui perd un peu l'attention du lecteur et qui est bien inférieure à ce que la série ou le début du film nous ont servi.

    Et puis vient la fin, pour nous achever définitivement. Le "Kimocho Warui" de vous-savez-qui détruit définitivement le lecteur, le laisse face à la désolation émotive causée par ce film.

    Presque aussi bien que la série n'étant la fin de la scène d'introspection et le changement de style entre la série et le film -en mal, l'unité-02 à pris quelques tonnes^^. 9 quand même.
    Derfel, le 30 octobre 2003 11:25
    90

  • J'ai visonnné The End of Evnagelion,
    m'attendant à une fin digne d'un tel anime.
    Le combat d'Asuka et des neufs Eva, tout d'abord, m'a vraiment plu. Moi qui déteste Asuka, lorsque je l'ai vue, assaillie par ces neufs Evas, au design effrayant mais épatant,
    se débattre, lutter, donner le meilleur d'elle même, car poussée par l'envie de vivre, j'ai commencé à l'apprécier. J'ai même été touchée par sa mort atroce qu'elle ne
    méritait pas. Puis, la mort de Misato fut une explication probable de son décès vu dans "un monde s'achève", où il restait inexpliqué.
    Mais Misato meurt, et, même si elle embrasse Shinji, lui lègue sa croix, et lui donne une leçon superbe, sincère et très mature, le fait est que misato meurt.
    C'est dur!!!!! Puis, à partir de là, ça déraille.
    Shinji assiste à la mort d'Asuka très gore, le visage déformé. Vient ensuite l'accomplissement de trucs zarbis et incohérents, et toujours gores. Evangelion est
    une série un peu glauque, morbide, mais
    qui nous pousse à réflèchir et s'enfoncer dans la psychologie profonde, emmêllée, de ces personnages atypiques, malaimés,
    qui se haïssent. Mais là, je n'ai pas retrouvé cet élément de base qui fait de NGE LA série-Parfaite, L'Animé suprême. Biensûr, Rei, la BEST, tient un rôle important. Mais ce n'est plus Rei. Où est passé Rei, qui évoluait, se posait des questions sur son identité? là, c'est une créature aillée, non pas un ange, mais presque un monstre, qui, bien que restant au prèsde Shinji et le guidant, n'est plus la Rei que l'on connaissait et aimait.
    Quant à Shinji, il n'évolue plus du tout, contrairement à la fin de la série. Et cette fin, celle de l'OAV EoE, est on ne peut plus nulle:
    elle n'est pas expliquée, et nous laisse dans la perplexité; dans les épisodes 25 et 26,
    les explications n'étaient pas necessaires,
    car notre attention était portée sur la psycholigie des personnages. Ici, rien.
    Juste un Shinji pleurnichard, qui étrangle Asuka pour la réveiller sur une plage, où la mer est rouge (du LCL), et des débris sont ici là éparpillés dans ce paysage cauchemardesque. Et là, Asuka, revenue à la vie, et seule survivante avec Shinji(peut-être grâce à sa volonté de vivre), ouvre les yeux, et déclare, comme derniers mots de cet OAV
    indigne de NGE(à mon avis ):
    mais quoi?Elle est toujours pas contente? Mais la ferme!
    Et puis, elle est vivante, c'est déjà ça!
    Bref. Une fin qui nous laisse là, sur notre faim(quoiqu'àprès avoir vu ça, on n'a plus d'appétit), et qui ets décevante. Rien de comparable avec"La bête qui criat moi au centre du monde": où Shinji avoue se détester mais entrevoit d'évoluer, accepte ce monde,
    et lui tel qu'il est. Une fin digne de NGE, et qui émeut n'importe quel véritable otaku digne de ce nom. Alors peut-être que EoE est doté d'un superbe graphisme, d'une bonne musqiue, mais il ne vaut rien face à l'épisode 26,
    l' ultime et sublime, de Néon Genesis Evangelion.
    San ayanami, le 7 mai 2004 08:20
    -

  • Je lis des critiques s'exaltant sur les combats extraordinaires des Evas, mais ce film n'est pas QUE ça ! Il est bien plus profond :
    philosophie sur le rôle et l'avenir de l'être humain
    psychologie limite freudienne sur l'esprit complexe de Sinji (désolé si je me trompe dans l'orthographe).

    Pour ces 3 thèmes réunis, j'ai trouvé ce film extraordinaire.

    P.S. : Quant au gore, c'est, je prense, uniquement pour nous mettre mal à l'aise et pour qu'on se laisse porter par la finalité philosophique et psychologque, pour qu'on ingurgite tout, pour après, se poser des questions...

    FPY (Frédéric)
    fpy, le 10 janvier 2005 06:40
    80

4 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 80 sur 100.