75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Predator [1987]
 
Saga Predator >

Predator - Critiques & Avis

Film réalisé par John McTiernan. Etats-Unis d'Amérique


80

Critiques du staff sur le film Predator

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • 90
  • La critique de Nicolas L. : Chasse à l’homme

    Film d’action survitaminé, film d’horreur également, Predator est la projection des films jubilatoires de l’ère Reagan dans un environnement pessimiste et évangélisateur. Sorte de messager porteur de mort (son venue cyclique est d’ailleurs assez explicite sur son aspect rédempteur), le Predator est chargé par la Nature de remettre les choses à leur place en faisant redescendre l’homme de son piédestal de suffisance. S’il échoue en partie, cela est peut-être du au fait que, construit à la manière d’un reflet de sa proie humaine, la créature en supporte également les défauts. Un bon film, superbement filmé, qui mérite largement sa place dans le rayon des grands classiques de la SF.


    Lire la critique complète de Predator par Nicolas L.

    80
  • La critique de Christophe B. : Dans la jungle, personne ne vous entendra crier...

    Les premières images de Predator rappellent celles de The Thing de John Carpenter : De l'espace jaillit un vaisseau en direction de la terre. La suite laisse entendre que l'appareil spatial contenait le Predator. Mais pas le temps d'y penser réellement, car passée cette séquence pré-générique, McTiernan démarre l'histoire comme le plus classique des films d'action, branche commando.
    Vous savez instantanément que vous êtes convié à une nouvelle fiesta dans le grand "style" cinéma d'action américain fin des années 80. L'histoire se met en place hyper rapidement : Un commando part libérer des otages dans une jungle d'Amérique du sud. Le cinéaste n'y va pas par quatre chemins. Tout est succinctement défini : les caractères, les armes, la topographie... Se déroule alors une épique bataille entre le commando et les preneurs d'otages. Ca tire, ça explose, ça canarde de tous côtés Ca "charcle grave" quoi...
    Et puis tout à coup, renversement de situation. Le commando qui, quelques minutes plus tôt, était présenté comme un groupe de "chasseurs" meurtriers, se retrouve réduit au rôle du gibier face à un prédateur de l'espace que nous avions presque oublié. Le monstre décime nos braves guerriers un à un. D'ailleurs ils ne sont plus si braves que ça nos militaires. Confrontés à un ennemi quasiment invisible, ils n'en mènent pas large et se réveille en eux une véritable peur panique. Car le Predator est un super chasseur. L' extraterrestre pratique son sport favori en toute sérénité, il abat un à un les troufions d'élite.
    Au début, la présence du Predator est affaire de flashs homéopathiques. La combinaison réfléchissante du chasseur miroite de végétation, à peine décalée par rapport à l'environnement. La créature extraterrestre demeure constamment hors du champ de la caméra ou, quand elle y est, seule une forme ondulante se dessine. « La jungle semblait avancer » dira l'un des protagonistes mort de trouille.
    La jungle, nous y voilà. Elle est avec le Predator et Schwarzenneger, le troisième personnage principal du film. Le réalisateur a rendu sa forêt plus moite, plus touffue, plus brumeuse que celles filmées auparavant. On ressent l'humidité, la végétation envahissante... En cadrant la jungle, McTiernan sait qu'il montre, tout en le cachant, le monstre.
    Il va quand même finir par nous le dévoiler très progressivement ce monstre. Le Predator, tout humanoïde qu'il soit, a un look terrible. Il évoque le croisement d'un crustacé, d'un reptile et d'un rasta belliqueux (et aussi Whoopi Goldberg selon Marc Toullec, inénarrable critique de Mad Movies).
    La dernière demi-heure du film est épique, superbement mise en scène, traversée d'images fulgurantes, barbares. Un affrontement de titans, quasiment préhistorique, comme cette jungle. Des armes élémentaires (couteau, arc, pics, troncs d'arbres...), une nature hostile (boue, feu, eau), des pulsions animales (force physique, hurlements, ruses...) Rahan est de retour les amis…
    Ce film était une manière pour la Fox de prolonger le triomphe d'Aliens. Une sorte de nouvelle version dans laquelle la végétation et la jungle auraient remplacé les couloirs de la station spatiale filmée par Cameron. Mais ne confondez pas le Predator avec la horde décervelée des Aliens. Le Predator s'impose en être intelligent, doué de personnalité. Méchant mais loin d'être bête…
    Au départ, Predator devait être un film de guerre relevé de science-fiction. On a droit en fait à un monument de barbarie moite, qui tranche nettement avec la production des films d'actions de l'époque. Il se révèle enfin comme un véritable hommage aux comics "couillus" des années 50 à 80. Les membres de l'équipe d'intervention commandés par Schwarzie semblent tout droit sortis d'un épisode de Sergent Rock et Arnold, mâchonnant son cigare, c'est Nick Fury. Pas étonnant que le monstre devienne par la suite lui-même un sujet de BD.

    72

Donnez votre avis sur le film Predator

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (15)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 100

    swarzenneger est exellent dans la peau du commando . le scénario est super et la fin nous laisse sur le cul ! en bref il est l'1 des meilleur film de science fiction !!!!!
    little terminator, le 11 février 2004 1129
  • 100

    Merveilleux film.Trés bonne mise en scène , exellents effetes speciaux et acteurs magistraux( Sharzenneger est vraiment surprenant).
    highlander1, le 22 février 2004 1051
  • -

    je connais toutes les paroles de ce film majestueux c'est le meilleur film que j'ais jamais vu a conseillé immediatement pour ceux qui aime les comando dans la jungle ceux qui connaisent pas la douleur ni la peur qui parte tous seul dans la jungle les gars iper baraque en gros le genre de film que je kif c a conseillé direct otre film assé bourin d'arnold commando si tu kidnape la fille de schwarzi t mort !!
    dutch, le 10 mars 2004 1459
  • 100

    Ce film nous à confronté à l'une des creatures extra-terrestres, les plus elaboré de l'histoire de la SF,(Predator et Alien).POur moi, Schwarzie n'est qu'un pretexte de rentabilité commerciale.
    Aucun humain n'est censé pouvoir se mesurer à un predator, encore moins avec des bouts de bois pointus...
    Le Debut d'un mythe...
    Lombrikk Astral', le 1er novembre 2004 1946
  • 100

    proablement le meilleur film du genre!!
    je pense que a vs p seras moin biens domage q'uil
    ni ai pas p vs terminator
    bw, le 5 novembre 2004 0544
  • 100

    aavec le dècès de peter, predator est mort avec lui/
    ymir warst, le 18 avril 2007 0152
  • 100

    superbe film !!!!!!! un des meilleur de terminator ! dommage que arnold n'est pas fais une suite !!!! prédator : je t'm !!!
    blastfighter, le 11 janvier 2008 1241
  • 100

    Un film qui reste dans mes favoris depuis bien longtemps.

    Remarque : Pas une seule scène d'amour, même pas un tit bisou ! Je n'ai encore pas vu ça dans un film, même Conan. Ça lui fait un truc en plus.
    Dryss, le 27 août 2008 0220
  • 100

    Un film magnifique avec de fabuleux effets spéciaux, un costume spectaculaire (Prédator) et des acteurs marrants, en plus de la mise en scène explosive. Un must à la hauteur d'"Alien".
    le Joker, le 2 novembre 2008 1631
  • -

    Un de mes films préféré avec arnold,musclée avec une intrigue et un chasseur invisible!un bon film de sf dans la lignée de terminator dans le genre!le predator est impréssionnant.
    PAINKILLER, le 21 juin 2009 1004
  • 70

    ATTENTION RISQUE DE SPOILE !
    Ce film charmera les ammoureux de SF. Certes, au niveau du jeu des acteurs, ce n'est pas toujours exact bien que Arnold se débrouille bien. Les effets spéciaux sont plutôt réussis et les plans du point de vue du prédator sont mythiques. Le predator est d'ailleurs convaincant est impressionnant (son visage est bien animé et son arsenal bien que moins devellopé que dans les autres films est étonnant).
    Harts, le 13 février 2010 1946
  • 100

    le premier film a m'avoir fait rever etant gamin avec de l'action plus que jamais vue l'epoque les etats- unis avait plus de 20ans d'avance sur le reste du monde bravo et merci encore
    t0ny, le 2 août 2010 1137
  • 50

    Un film sympas qu'il faut voir ou on vois pour la premiere fois sur les ecrans le predator ou yutja
    Du gros mais du gros, le 30 juillet 2011 1628
  • 90

    Surfant sur la vague Alien, John McTiernan introduit une nouvelle icône, le Predator. Conçu comme un film d'action de série B, avec ses personnages stéréotypés et son intrigue quelconque, Predator évolue progressivement vers l'épouvante. Nos héros confinés dans une jungle épaisse et hostile sont harcelés sans relâche par le plus terrible des chasseurs intergalactiques. La mise en scène soignée de McTiernan nous entraîne avec délectation dans cette chasse à l'homme impitoyable. Les effets spéciaux s'avèrent tout à fait crédibles et révèlent un Predator plus terrifiant que jamais. Les acteurs surjouent à fond, Schwarzy en tête, mais restent totalement dans l'esprit série B. Les musiques s'inspirent habilement de l'ambiance tribal et science fiction du film. En conclusion on profite d'un excellent spectacle, nerveux et inventif malgré de nombreux clichés parfois à la limite du ridicule.
    G7K, le 27 mai 2013 1448
  • 95


    Mc tiernan sait poser un scénario et des personnages en quelques plans(la rencontre du team, la mission dans la jungle), et son film regorge de scènes cultes inégalées depuis lors (le "débrousaillage" de la jungle à la mitrailleuse lourde, le sacrifice
    de l'indien sur le pont, la regression de Schwarzenegger en quasi neandertalien....) outre un score d'anthologie. Et il réussit en plus l'exploit de créer un nouveau mythe du bestiaire fantastique, via la prédator. Un petit chef d'oeuvre du fantastique. Et
    une belle claque pour ceux qui comme moi l'ont découvert au cinéma, sortant de la salle avec l'envie d'y retourner de suite...
    pendragon, le 12 octobre 2013 1155

18 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 86 sur 100.