75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Donjons & Dragons : Dungeons & Dragons 4ème édition [2008]

Jeu de rôle. Etats-Unis d'Amérique


45
Staff (1)45
Membres (14)47
Date de sortie en France : 6 juin 2008

Dungeons & Dragons 4ème édition synopsis

Depuis la nuit des temps, les hommes se racontent des histoires peuplées de créatures féroces, de prodiges défiant l'imagination et de terribles menaces. Dans toutes ces histoires il y a toujours des héros qui bravent la fatalité pour faire triompher l'espoir. Les conteurs ont inventé mille ruses pour rendre leurs histoires plus crédibles, pour que les spectateurs ressentent de l'intérieur les souffrances terribles et les joies immenses des héros de légende. De la veillée au coin du feu, aux planches de théatres, en passant par le cinéma en trois dimensions jusqu'au jeu vidéo, de nombreux moyens ont été utilisés et nul doute que la technologie nous donnera encore de nouvelles sensations. Mais imaginez maintenant que le conteur se tourne vers vous et vous dise:"Tu es Achille devant les murailles imprenables de Troie, tu veux récupérer Hélène malgré l'armée de lances qui se dresse contre ta volonté. Heureusement, tu as pour compagnon le rusé Ulysse et le puissant Agamemnon (en réalité tes voisins de table). Soudain le conteur s'arrête. Il n'a pas de texte à réciter, le déroulement du scénario n'est écrit nulle part! Il s'adresse à vous et vous demande:"Qu'est-ce que vous faites?". Désormais vous êtes vraiment les héros de l'histoire. Les murailles de Troie tomberont-elles? Qu'adviendra-t-il d'Hélène? Nul ne peut encore le dire, mais une chose est sûre: vos actions seront déterminantes pour le cours de l'histoire. Vous êtes un héros! Voici ce qu'est une partie de DUNGEONS & DRAGONS.(Extrait du Gazetteer 22, Wizard of the Coast)

Titre Original : Dungeons & Dragons 4th Ed Ce jeu de rôle est aussi connu sous 4 autres noms...
Dungeons & Dragons 4ème édition fait partie de la saga Donjons & Dragons.
Thèmes abordés dans Dungeons & Dragons 4ème édition : Fantastique , Horreur et épouvante , Créatures imaginaires et fantastiques , Héroïc-Fantasy , Magie / Occultisme , Féerique , Lutte du Bien contre le Mal , Loup Garous , Fantômes et créatures occultes , Momies , Créatures d'outre tombe (zombies, morts vivants, goules) , Monstres légendaires , Dragons , Mythes et Légendes / Récits bibliques , Aventure exotique , Dark Fantasy

Acheter Dungeons & Dragons 4ème édition en un clic

Critiques du staff de Dungeons & Dragons 4ème édition

Multimedia de Dungeons & Dragons 4ème édition

  • Illustration Guide du Joueur
  • Illustration Guide du Joueur

Gamme de Dungeons & Dragons 4ème édition

Voir toute la gamme de produits

Casting de Dungeons & Dragons 4ème édition

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (14)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • Je ne suis pas totalement d'accord avec l'avis de Vincent L.

    J'ai joué à la précédente version et j'entame donc cette v4.
    Contrairement à ce qui est dit je trouve le jeu plus fluide grâce à la simplification des règles et ça ne me dérange pas qu'il y ai moins de règles pour le RP, au contraire, ça laisse plus de liberté au MJ pour faire son propre RP...

    Pour le combat je préfère largement cette version qui offre un large panel de pouvoirs et d'aptitudes à chaque classes qui rend ainsi les rencontres beaucoup plus palpitante.

    Cependant c'est vrais que je regrette la disparition de certaine classe, notamment celle du barde, qui se révélait peut utile pour les combats certes mais sympa pour la partie RP.

    Mais, je suis quasiment certain qu'une v4.5 sortira d'ici quelques temps pour rajouter ces classes manquantes voir de nouvelles encore toute fraiche et ça ne m'étonnerait pas non plus qu'ils nous sortent des cartes pour les pouvoirs etc. le tout telement indispensable que c'est encore nos portes monnaies qui vont souffrir...
    Je conseil donc à ceux qui aimerais passer à la v4 d'attendre encore un peu si une seconde édition venait à sortir.

    Enfin bon, mis à part ça, je pense que ce jeu mérite une note quand même au dessus de la moyenne. Je lui met un 8/10
    YoYo26, le 25 août 2008 11:35
    80

  • Je suis globalement d'accord avec Yoyo et Vincent : comme dans toute nouveauté il y a des points positifs et négatifs. Il faut juste les mettre dans la balance et selon votre préférence vous pourrez choisir.

    Pour moi les points que j'ai notés :

    - La création du personnage qui se fait très rapidement est à mon avis beaucoup plus accessible pour les Master qui débutent. Le fait que les caractéristiques de bases soient proposées peuvent cependant frustrer les fans du tirage de carac mais permettent en contrepartie d'équilibrer les joueurs. La différenciation des personnages se fait par le choix des pouvoirs, les caractéristiques n'interviennent plus.

    - Il est beaucoup plus simple d'expliquer le système de jeu, combats ... à un tout nouveau joueur

    - Le système de combat permet un meilleur contrôle de la partie pour le maître : il est facile de vérifier que les joueurs ne trichent pas (sisi ca arrive) = l'utilisation 2 fois/jour d'un pouvoir utilisable 1 fois/jour se verra rapidement. Dans D&D 3 il est aisé de tricher en ne barrant pas un sort sur sa liste pour pouvoir le réutiliser en toute illégalité.

    - L'utilisation des pouvoirs illimités, par rencontre et par jour rend le jeu beaucoup plus réaliste et plus bourrin.

    pour le côté réaliste : dans D&D3 un mage lvl 15 qui a dépensé tout ses sors peut se fera tuer sans problème par un guerrier lvl 6. Dans D&D4 on évite cela puisqu'il existe des pouvoirs illimités et de rencontre : le mage lvl 15 restera plus puissant que le guerrier lvl 6, quelle que soit le moment de la journée.

    pour le côté bourrin : en combat, les joueurs vont pouvoir bourriner sans se poser la question "faudrait garder des sors pour la prochaine rencontre non ?", étant donné qu'il existe des pouvoirs illimités et de rencontre. Le revers de la médaille étant que les joueurs se sentiront sur les premières parties moins vulnérables et du coup risquent de mourrir rapidement (j'en ai eu l'expérience).


    Bref tout ces points sont ceux qui m'ont séduits sur D&D 4.

    Il est vrai que D&D 4 s'est rapproché du système de jeu c'est inspiré des MMORPG pour les combats, ce qui donne a mon humble avis un peu de sang neuf. Cela déplaiera peut être aux anciens, mais je fais partie des anciens qui sont séduits.

    BREF : je me mets à D&D4, mais je refuse d'abandonner D&D3 !
    un gamer, le 29 août 2008 14:38
    70

  • Hélas.....la critique de vincent est on ne peut plus exacte.
    L'arrivée sur le marché d'une nouvelle version de D&D est toujours un évènement regardé de TRES PRES par tous les puristes de la première heure (dont je fais partie). Et cette fois-ci, Wizard pousse le bouchon encore plus loin qu'avec la farce "3.5".
    Désormais, fini le "jeux de rôle" et place à tous les mécanismes qui font le succès et l'argent des MMORPG et autre. le slogan pourrait être : "encore moins d'intelligence, encore plus bourrin et toujours plus mercantile". Que les fans de WOW se rassurent, il leur sera désormais facile de comprendre les règles et de venir piétiner de leur grosbillisme le mythe D&D.....le côté Obscur se répand mes amis...
    Je rejoins certains commentaires déjà émis qui soulignent l'omniprésence des règles de combat, l'absence total d'un esprit "rôlistique" et une volonté affichée de rapprocher les de Magic et des MMORPG.
    Ce jeu est donc clairement orienté pour une clientèle jeune ou en mal de carnage quotidien. La communauté qui se dit "rôliste" ne se reconnaîtra pas du tout dans cet ouvrage qui n'a de D&D que le nom.
    Contrairement à ce que certains pensent, D&D ne doit pas être un jeux "accessible". J'entends par là qu'il doit être suffisamment complexe et fouillé pour faire fuir tout une "horde" de pseudo joueurs qui viendraient ternir l'esprit du jeux de rôle.
    En substance, ce genre de jeu doit être expliqué, décortiqué et simplifié par les plus anciens pour en garder la saveur, la substance... et non pas jeté en pâture aux plus voraces.

    Mention spéciale néanmoins pour la maison d'édition qui fournit une version française de très bonne qualité.

    Pour ma part, je recommande donc d'oublier jusqu'à l'existence de D&D4, à moins de vouloir être "aware".
    Je lui met donc un 1/10 pour la version française.
    alendore, le 7 septembre 2008 14:02
    10

  • Je suis aussi du même avis que Vincent et Alendore : fini le rp, fini les compétences sociales, dès le niveau 1 les PJ sont des Héros au dessus du reste du monde ! C'est bien beau de dire "on à qu'à envoyer des monstres plus fort!" mais si tu veux jouer en dehors d'un donjon ben y a plus aucun équilibre. Le nouveau système est parfaitement adapté pour un gros massacre : j'ouvre une porte, je bute tout le monde et j'ouvre la suivante ... et à la fin le boss que tu achèves en 2 pouvoirs. Etant MD j'aime en général les scénarii bien complexes avec pleins de PNJ d'enquêtes et de rebondissement, mais là en lisant les bouquins je suis vraiment tombé sur le cul. C'est vraiment du jeu vidéo pur et dur. Même leur "rencontres sans combats complexes" et "défi de compétences" ne sont qu'une farce, avec 2 ou 3 exemple à chaque fois, pour le reste démerdes toi.

    Bref un manuel du joueur (presque) uniquement orienté combat, des PJ surpuissants, un guide du maître dirigiste ... une vraie déception pour ma part.
    NeZuS, le 11 septembre 2008 18:21
    20

  • Je suis tout à fait d'accord avec cet article, franchement aucun intérêt à passer en quatrième édition. Je préfère continuer les règles 3.5 qui non seulement permettent une plus grande liberté mais qu'en plus je connais sur le bout des doigts. Rien n'empêche de toute façon de jouer un grosbill dans une ancienne édition si certains le veulent mais au moins on peut développer LE personnage que l'ont veut, avec les classes de prestiges et autres, tout est possible.
    Ulfgard Flamehair, le 8 novembre 2008 14:27
    40

  • Je pense qu'il faut bien que le JDR évolue maitenant les jeunes jouent aux MMORPJ, aux jeux de cartes et si ils peuvent retrouver les mêmes sensations de puissance dans un JDR, c'est plutôt bien pour la communauté des rolistes. Il faut bien qu'une nouvelle génération de joueurs se crée.
    En plus, je trouve les prix des bouquins assez abordable pour une fois, d'ou la mutiplication des gadgets comme les cartes pour les donjons et les figurines prépeintes, etc...
    Après, il ne faut pas oublié que c'est le Maître du jeu qui nous entraine dans son univers, le jeu est ce qu'il veut en faire.
    Sinon, mes premières impressions sur la 4ème édition sont assez positives, c'est agréable de voir que le choix de la race influence vraiment le perso autant que sa classe. Pour le reste, j'ai pas encore testé mais j'espère le faire bientôt et pour cela il va faloir me décidé entre le magicien ou le sorcier lol...
    Bref, comme j'aime les campagnes assez bourines je pense que je vais être séduit rapidement par cette vision plus martial de dongeon. Il va faloir néanmoins rajouter quelques intrigues magico-politiques pour accrocher les joueurs moins grobill...lol
    Myrwen Siannodel, le 27 novembre 2008 10:43
    -

  • Je me suis récemment penché sur la 4ème, comme les vieux briscards de D&D, je regrette un peu cette évolution qui n'apporte pas grand chose finalement, je mène à Dawnforge depuis presque un an donc rien de neuf! aprés, le fait de tout miser sur le combat, ça peut se rattraper facilement mais je chercherai plutôt de Pathfinder, ça m'inspire un peu plus et ça m'évite de me lancer dans des refontes de persos.
    Je suis triste de voir qu'il puisse existe un public pour cette mouture, mais en même temps si des jeunes peuvent s'amuser avec dd4, alors no problem, personnellement je resterai avec ma 3.8béta modifiée version 2 (ben oui, c'est dingue!).
    harkender, le 29 novembre 2008 17:28
    30

  • Je suis un rôliste de la première heure, je joue depuis 1984 et j'ai pratiqué toutes les éditions de l'ancêtre qu'est D&D.

    La 3eme édition est survenue après un trou noir de quelques années suite à la démise de TSR et la morosité du marché, et elle fut acceuillie avec septicisme à l'époque tant elle modifiait, en apparence, les mécanismes du jeu. Le système de D&D 3E à en fait remis à plat toutes les règles pour les unifier autour d'une mécanique unique, le fameux D20.
    Mais malheureusement il a aussi introduit des tonnes de complications et de calculs parfaitement exaspérant, et pour le MJ que je suis s'occuper des stats de PNJs, entre les pts de compétence, les feats et toute la synergie qui en découle est un vrai calvaire.

    Bref, l'arrivée de la 4E est pour moi un vrai bol d'air frais. Le système est clair, rapide et très tactique, et facilite la gestion de ses PNJs sans pourtant sombrer dans l'anecdotique. Tout ceci permet de se concentrer sur ce qui est important : l'histoire, le roleplay et le fun des combats.
    D&D à toujours été un jeu d'action épique HF, il assume totalement avec cette édition ce statut et fourni des outils brillants. Le système de combat est riche et accessible, toutes les classes ont des tonnes de pouvoirs et de combo, et les adversaires sont plein de ressources.

    A ceux qui considèrent que D&D4 serait un ersatz de MMORPG/Magic destiné aux jeunes neuneu : je suis vraiment navré d'une telle attitude. Pour moi c'est plus une réaction de vieux croutons qui refusent de voir "leur" jeu s'adapter à une évolution du marché.
    On peut faire autant de RP dans D&D4 que dans D&D3, c'est juste stupide de penser le contraire, d'ailleurs avec mon groupe de joueurs de 35-40 ans on ne se gène pas pour écrire des backgrounds et jouer son rôle, avec des scénarios aussi complexes qu'auparavant.
    Bref, le Roleplay c'est les joueurs qui le créent, les règles de D&D ne servent que pour les combats. Et celles de D&D4 sont, pour moi, infiniment plus sympa que celles de la 3E. C'est un peu le retour à la simplicité de la 2E mais avec une richesse et une fluidité bien moderne.

    A essayer sans à priori et avec un MJ qui sait faire la part des choses.
    Arkenos, le 2 décembre 2008 20:08
    80

  • Merci Arkenos pour cette vision "post prépubère" du jeu.....du jeu mais ...quel genre de jeu ? il ne sert à rien de se targuer d'être un joueur de la première heure pour débiter tout un tas d'inepties sur cette version et surtout - le plus important - de montrer un certain dédain pour les puristes. Pour cela, le moindre "neuneu" en est capable.
    Cette version - désolé mon "vieux" - n'est pas un bol d'air frais. Ce n'est pas du jeu de rôle, point final. quand je lis les notions "d'évolution de marché", blah blah blah...mais de quoi parle t-on ? Il faut mieux lire le sujet d'un forum avant de se lancer dans une tentative de critique.
    Si les jeunes générations veulent faire du MMORPG, cela n'est pas un problème et il en faut pour tous les goûts. Mais comme son nom l'indique, il s'agit d'un divertissement où l'on est sensé jouer un "rôle" -re désolé mon "vieux" - et faire vivre ce personnage dans un univers dirigé par le MJ. Pourquoi une telle explication évidente , parce que je crois que Monsieur Arkenos n'a qu'une vague idée de ce que cela peut représenter.
    Jouant moi-même depuis 1984 - encore désolé mon "vieux" - , j'apprécie que les "jeunes" s'intéressent aux jeux de rôles, c'est ça le vrai bol d'air frais.
    Pour en revenir à cette version, chacun est libre d'en appréhender chaque facette et il est évident que l'orientation choisie est l'action et le combat. Ce sera sans nul doute un bon jeu mais ce n'est pas du jeu de "rôle". DD3 était totalement perfectible mais il entrait au moins dans cette catégorie.
    La question est de savoir quel intérêt y a t-il à créer des personnages qui sont de toute façon modulables à volonté, dès que le besoin s'en fait sentir ? Comme si dans notre quotidien il suffisait de se dire "ben tiens aujourd'hui j'ai besoin d'être plombier car j'ai des soucis de canalisation"..une aberration. Dans un tel contexte, le principe du background n'a plus de raison d'être, cela gomme la difficulté de faire les bons choix et de les assumer.
    Il ne sert à rien d'avoir "des tonnes de pouvoir, de combos, de capacités" mais simplement de savoir utiliser celles que l'on a en harmonie avec le groupe. C'est là que réside la difficulté, la beauté et l'intérêt du jeu de rôle.
    Enfin, je finirai en disant que ceux qui considère DD comme un simple système de combat n'ont rien compris.... malgré leur "grand âge".

    A essayer pour ceux que ça intéresse mais pour ceux qui veulent faire du jeu de rôle, il faut voir ailleurs.
    Alendore, le 5 décembre 2008 12:27
    10

  • Bonjour, je vous livre mes impressions sur la v4 de D&D.

    Il y a pas mal de défauts certes, mais globalement, de mon point de vue de créateur de multiples systèmes rôlistes, les développeurs ont acquis une certaine maturité, qui manquait encore dans la version 3.5.

    Je préfère commencer par mes regrets :
    - le système d'alignement n'a plus d'intérêt alors que son architecture sur deux axes était rodé.
    - Cela ne valait pas le coup de sacrifier des classes telles que le druide, le barbare, ou autres.
    - le livre des monstres est trop petit.
    - le blabla et divers verbiages sur la façon dont on devrait jouer (comme les conseils aux MJ suivant des caricatures de joueurs). Tout ce qui épaissi des livres qui devraient se concentrer sur l'essentiel : des règles, un accès facile.
    - à moins d'avoir mal vu, je n'ai pas trouvé de table de résistance, un outil simple permettant d'opposer la compétence active à la compétence passive (ou difficulté), petit outil permettant de précalculer les bonus et de lire directement le jet de dé sans avoir à additionner tout cela au résultat d'un d20, perte de temps.
    - ou est le multiclassage ??!!

    Les évolutions concrètes :
    - enfin, terminé les histoires de dés de vie pour les monstres, on indique directement les points de vie.
    - une règle simple, modifiée par les cas particuliers (talents, pouvoirs, etc..). Il était temps que D&D adopte ce type de système !
    - le système des pouvoirs/attaques spéciales, disposant d'une codification pour se repérer rapidement, et décrites dans des petites boites de texte. C'est le plus gros progrès de la version.
    - il en découle un manuel des monstres magnifiques, rapidement exploitable, avec des illustrations somptueuses.
    - des pouvoirs pour les personnages qui ressemblent un peu à ce qu'on trouve dans les hacks & slashs. Toujours dans des petites boites de texte bien compartimentées. Permettant de donner du relief et de la tactique à des classes qui en avaient peu avant.
    - de façon générale, une très bonne accessibilité, découpage, repérage. Le principe des actions (toujours, par rencontre, par jour), ou (simple, complexe) etc.. les simplifications diverses et ergonomie de lecture. un grand pas en avant, l'aspect touffu et labyrinthique de D&D me rebutant depuis la version AD&D.
    - Les illustrations et le coté graphismes de MMORPG ou de MagicTheGathering bien léché. D'autant que je ne joue pas à ces jeux en lignes !

    Pour moi D&D c'est surtout fait pour ce type d'univers épique. Si on veut faire du vrai roleplay, on ne choisit pas un système de jeu qui est, et qui a toujours été un système de gestion avant tout, basé sur l'acquisition de niveaux, sorts, objets etc, et d'exploration/combat. Donc effectivement présentant des accointances avec les jeux sur ordinateurs. Il était temps que ce jeu se décomplexe à ce niveau et cesse de faire semblant d'être un vrai jeu de rôle. Son principe même de jeu lui interdit, malgré quelques aménagement dans la 3.5.

    Là où je salut la performance de cette version, c'est d'établir un système de jeu assez simple (enfin pour du D&D), plus épuré, permettant de jouer plus rapidement, tout en étant très complet, et absolument rigoureux sur les règles (prêt à être adapté en JDR sur PC). D'où le retour à un mapping (système des cases) et une deion de tous les cas tactiques.

    Par conséquent, si l'envie me reprenait de jouer à D&D, je ferais table rase et n'hésiterait pas à prendre la v4, et en ferait des détournements de règles, pour adapter des univers micros tels que TitanQuest par exemple, dont j'aime bien le système des compétences.
    Vieux roliste, le 7 août 2009 12:04
    80

  • Alors certes, ce D&D4 ne ressemble plus à du bon vieux D&D. Il ressemble plus à une de ces JDRs nouvelle génération, orientés action cinématographique. MAIS ! les règles ne sont là uniquement QUE pour résoudre les situations de conflits que le RP NE peut PAS résoudre. Uniquement. Si des règles imposent du RP, alors le RP n'existe pas, vu qu'il y a des règles. L'essence du RP est la liberté d'expression.
    Et, de toute façon, la réputation éternelle de D&D c'est bien le fameux PMT (pièces-monstres-trésors), alors le RP...
    Rey, le 1er décembre 2009 13:42
    70

  • Les soi disant puristes du JDRs et de D&D m'ennuient profondément. ils arrêtent pas de crier au scandale, clamant que le RP est mort, blablabla. Ben rien que ça, ça montre qu'ils ne savent pas ce qu'est un jeu de RÔLES. Jouer un rôle ne souffre d'aucune règle écrite et chiffrée. Sinon ce n'est plus du RP, mais juste de la résolution technique d'épreuves par les dés. Donc, en gros, les règles ne sont là uniquement que pour résoudre ce que le RP ne peut résoudre, point barre.
    En attendant, je trouve sympa de jouer à D&D4, il est largement moins prise de tête que 3.5. Par conséquent laisse le temps libre au RP, qui ne sera pas obstrué par la calculette, l'étude des dons et compétences et les millions de jets de dés.

    Ré-Apprenez ce qu'est un jeu de RÔLES et ce que ça signifie. Pour moi, D&D n'en a jamais été un complètement.
    VOUS tenez un rôle, pas vos dés !!!
    Rey, le 1er décembre 2009 13:56
    80

  • les remarques de certains son comique certains on pas compris ce que signifiais le fait de jouer un rôle et ne voudrais pas de règle et d'autre on pas compris et veulent taper.

    un jeu de rôle c'est jouer un rôle tout le temps le lancer de dés ne règle pas ce que le rp ne peu pas faire il introduit une notion d'aléatoire qui existe dans la vie.

    tout comme les règles introduise des limites qui existe dans la vie (désolé mais je peu pas sauté d'un immeuble a l'autre sans élan les règles le dise ).

    la version 4 est plus accesible sa personne peut dire le contraire c'est vrai personne ne le nie la vrai question n'est pas la.

    premier point problematique a mon avis
    un mage de lvl 15 peu ^plus etre tuer par un guerier lvl 6

    si toi gamer tu trouve sa plus réaliste c'est que tu sort pas souvent de chez toi désolé mais même un athlète a la fin de sa journée il peut se faire tabasser par un jeune loubard parcequ'il est fatigué de plus avec ces fichu pouvoir a la noix les joueurs ont plus a utiliser leur pouvoir judicieusement parcequ'il pourront pas ce reposer avant un moment .

    désoler mais c'etait, c'est et sa sera une des bases du jdr que de faire des choix si il n'y a plus de choix a faire il n'y a plus de jeu de rôle.


    deuxième point problématique(tres a mon gout)les classe de pj son dirigiste et ne permette plus au pj de ce décliner en une multitude de personnages et de classes de prestiges différentes ni d'avoir pour une même classe des rôle complètement diffèrent le roublard est un dps et peu pas être un meneur etc.

    sa sa deviens du jeu d'ordinateur et oui sa derange parceque moi quand je vois un type en robe j'aime bien ne pas savoir s'il va me lancer un sort , me taper dessus a main nu sortir une grosse arme et me décapiter etc .

    quand je sais qu'un type est rodeur je sais exactement ce qu'il peut faire et sa fait perdre toute surprise face au pnj vu que sa réduis énormément leur possibilité et sa fais perdre de l'intérêt au pj qui ne sont plus aussi diffèrent qu'avant maintenant un roublard ressemblera toujours a un autre roublard .

    ps desolé de le dire de facons aussi crue mais ceux qui avais pas de stratégie complexe en 3.5 c'est pas parceque c'etait pas possible mais parceque vos joueurs etait des imbécile ou ne voulais pas s'emmerder c'etait parfaitement faisable mais sa nécessitait une vertu qui visiblement fais défaut aujourd'hui: l'imagination

    pour moi la v4 de donjons c'est la mort de l'imagination on vous mache le travail or un jdr sans imagination sa n'en est plus un


    (wolgart vieux brisequart de 23 ans et qui retourne jouer a sa 3.5 .)

    psps:l'évolution n'est pas toujours un bien depuis quelque millier d'année l'homme évolue et il a réussi a détruire son environnement et a trouver toujours des méthodes plus moderne de nuire a son prochain...
    wolgart, le 13 juillet 2010 21:14
    30

  • LES DESSINS

    Concernant les dessins, quand on feuilletai les bouquins avec mes amis, on passai du temps à regarder tout ces dessins super bien faits qui nous inspirer tant.
    Ici e, plus de ne pas être crédibles ils sont ideux. Page 46 par exemple,un nain avec une hache triangulaire! c'est pour couper des buches carrés? et le martea.., non désolé non, j'ai pas le courage d'appeler ça un marteau. histoire d'hacheV le dessin, avez-vous remarqué que la gueule du nain c'est celle de Gimli dans le seigneur des anneaux (trait pour trait)?. Se rabaisser au plagiat, quel honte, cela prouve que ceux qui ont fait ce bouquin n'ont aucune dignité aucun sens de ce qu'est D&D et de sa position dans le monde.
    Bon, et l'espèce de guerrier-dinosaure qui apparait a chaque pages, t'inspire-t-il? te donne t-il envie d'incarner ce personnage avec cet tête là? à moi non, ça me repousse plutôt.
    Les armes, pages 213, sont tracées à la règle et au compas, on est bien loins des armes dessinées au crayon... avec soin.
    page 50, de gauche à droite: un guerrier samuraï en tenue d'époque, Legolas et un jedi reconnaissable à son sabre laser. vraiment n'importe quoi, c'est un mélange de tout ce qu'il y a à la mode en ce moment. pathétique.
    Là au pif, je tombe page 30: l'âge des aventuriers est en générale comprise entre 18 et 25 ans lol, et après le niveau 20? ils deviennent fermiers? non mais faut arreter, on se croirai entrain de composer les personnages de final fantasy 7. et je suppose que les aventuriers ont en général du gel dans les cheveux, des gros seins, des habits fluo et un air blazé tout du long de l'aventure. Je suis désolé mais pour moi un jeu d&d qui remplace le vénérable magicien à la barbe interminable par un jeune héroique de 18-25 ans, c'est pas un d&d.

    Dans l'ensemble je n'ai pas lu les règles, j'ai juste parcourus le bouquin mais encore une fois je trouve ce bouquin égocentrique et m'as-tu-vu et qui n'as plus rien à voir avec donjons et dragons. En sommes D&D c'est fini, si tu veux acheter un jeux de rôles, achete plutôt star war rpg ou vampires tu t'amuseras beaucoup plus, et bah, si tu veux vraiment jouer avec des petits elfes, des boules de feux, des potions d'invisibilités pour passer devant le méchant petit gobelin et des un-gars-louche-au-fond-du-bar-vous-observe-que-faites-vous?, bref un jeux D&D tel que tu l'imagine trouve les bouquins de la version 3 même si c'est moins pratique.

    Salut.
    un joueur de plus, le 26 juillet 2010 14:02
    10

Autres jeux de rôle de la même oeuvre Donjons & Dragons

Informations complémentaires sur Dungeons & Dragons 4ème édition

  • Titre (France) : D&D4
  • Titre (France) : Dungeons & Dragon 4ème édition
  • Titre (France) : Dungeons & Dragons 4 - D&D 4
  • Titre (Etats-Unis d'Amérique) : Dungeons & Dragons 4th Ed