75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Dragon Ball Evolution [2009]

Film réalisé par James Wong. Etats-Unis d'Amérique


20
Staff (1)20
Membres (10)36
Date de sortie au cinéma en France : 1er avril 2009
Avec : Ernie Hudson (Monsieur Popo) , Randall Duk Kim (Grand-père Gohan) , Jamie Chung (chi chi)

Dragon Ball Evolution synopsis

Dans les temps anciens, la Terre faillit être détruite par des forces maléfiques. Pour s'en prémunir, sept sages créèrent les boules de cristal : les Dragonballs. Décidées à prendre leur revanche, les forces du Mal sont désormais de retour, et un seul guerrier d'exception est capable d'empêcher le pire. Le jeune Sangoku va alors découvrir le jour de ses 18 ans que son destin est trés loin de ce qu'il avait imaginé.

Après la mort accidentelle de son grand-père, il rencontre Maître Roshi, un expert en arts martiaux qui lui révèlera le secret et le pouvoir des Dragonballs. Sangoku se retrouve alors investi d¹une mission cruciale : retrouver toutes les boules de cristal avant son ennemi le plus cruel, Piccolo.Il se lancera dans une course effrénée aux côtés de Bulma, une scientifique brillante, Yamcha, un bandit du désert, et Chi Chi pour qui son coeur bat.

Pour Sangoku, cette quête des Dragonballs pourrait bien aussi être celle de son identité.

Titre Original : Dragon Ball Evolution
Dragon Ball Evolution fait partie de l'oeuvre Dragon Ball.
Thèmes abordés dans Dragon Ball Evolution : Robots , Univers Futuristes / Hightech , Extraterrestres , Super Héros , Humour

Acheter Dragon Ball Evolution en un clic

Critiques du staff de Dragon Ball Evolution

Photos, Images, Affiches & Vidéos de Dragon Ball Evolution

  • Affiche Dragon Ball 01
  • Dragon Ball - 20th century Fox 01
  • Dragon Ball - 20th century Fox 02
  • Dragon Ball - 20th century Fox 03
  • Dragon Ball - 20th century Fox 04
  • Dragon Ball - 20th century Fox 05
  • Dragon Ball - 20th century Fox 06
  • Sangoku et son baton

DVD / Blu-Ray de Dragon Ball Evolution

Casting de Dragon Ball Evolution

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (10)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 100

    Malgre toutes les critques mauvaises apporter a ce film j'ai était le voir et je ne suis pas decus contrairement a ce que les soi disant professionel de dragonball tente de dire.
    En effet je trouve que le film est un trés bon condensé de dragonball qui je vou le rapelle est bien trop long et complexe a mettre en grand ecran néanmoins il est clair que certains personnages manque comme krilin ...
    Le kaméha final est extraordinere et respecte bien la série...
    Il faut donner une chance a dragonball j'espere une suite qui a ceux que j'ai pu lire sur le net devrait se faire on l'espere...

    BREF A TOUS LES FANS DE DBZ LES VRAIS JE SAIS QUE LE GRAND ECRAN ET LE DESSIN ANIME CE N EST PAS LA MEME CHOSE MAIS NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE PAR DES FAUX CONAISSEURS DE DBZ ET N OUBLIEZ QUE CE FILM C ETAIT DRAGONBALL RIEN A VOIR AVEC DBZ...
    FAN DE DBZ, le 2 avril 2009 0734
  • 10

    rien d'autre a ajouter.
    Ah si, n'allez pas le voire. ne perdez pas votre temps et votre argent
    gnuku, le 2 avril 2009 1015
  • 10

    Malgré une bande Annonce qui laissait craindre le pire, je suis allez le voir pour une bonne rigolade.
    Et que dire si ce n'est que cela énormément énervé. Tout est a jeter dans ce film. Que ce soit le jeu des acteurs ou les effets spéciaux sans oublier le costume de Piccolo tout en plastique, c'est simple on dirait les Powers Ranger. Le Kaméhaméha est ridicule avec la danse tecktonik.
    Shenron qui a d'ailleur été renommé n'est même pas impressionnant et reste 10 secondes.

    Bref c'est nul nul et nul.
    Ratass, le 4 avril 2009 1134
  • 100

    Je m'attendais a être decu mais en vérité, ce film, meme s'il n'est pas exactement semblable au manga, est vraiment un bon film.
    ory-zon, le 9 avril 2009 1837
  • 10

    les personnes qui ont aimé ce flim qui n'est pas un flim sur le cyclisme devraient consulter.
    sweetsmoke, le 15 avril 2009 0730
  • -

    Dragon ball evolution ou comment se planter magistralement a la james wong.Cet adaptation est tout simplement une horreur et en tant que fans du vrai Dragon ball nous sommes en droit d'éxiger une adaptation digne de çe nom,çe qui semble mal parti au vu de çe navet a la sauce amerlock.Cet adaptation ne refléte en rien le manga d'origine et j'espére sinçérement qu'il n'y aura aucune suite a cet farçe.
    yoann du 61, le 6 mai 2009 2120
  • -

    Au 1er avril 2009, « Dragonball évolution » s’avère sûrement la meilleure blague que pouvez nous offrir nos multiplexes. Si elle tiendra avant tout de la grosse sale blague qui tache pour des geeks qui fantasment depuis 25 ans l’adaptation du manga de Akyra Toryama (en même temps, ils étaient prévenus, on y reviendra), il faut avouer que « Dragonball évolution » explose tellement les compteurs de connerie, de débilité, d’infidélité, de racolage et de nullité qu’il force presque le respect et la sympathie. On a dit presque !

    Pour être honnête, il n’était pas possible de croire une seule seconde à cette seconde adaptation (la première fut un nanar asiatique introuvable intitulé « La légende des sept boules de cristal ») des aventures de Sangoku et consorts. Produit chez Fox (donc déjà, ça démarrait très mal), « Dragonball évolution » n’a cessé de donner le bâton pour se faire battre durant sa production et sa promotion. Des photos, qui traduisaient l’infidélité absolue au manga originel, aux bandes-annonces ridicules qui augurait déjà la grosse bouse numérique et commerciale en passant par les propos de James Wong (qui se grillait en avouant avoir aseptisé le manga qu’il venait de découvrir récemment), tout prévoyait une catastrophe d’ampleur atomique ! Du coup, on n’est guère surpris du résultat, aussi mauvais qu’on pouvait l’attendre (presque plus). Mais, dès lors, vient deux façons de voir le film. L’une, c’est de faire le geek raleur prêt à lancer une fatwa sur les créateurs de la chose en guise de représailles au sacrilège commis. L’autre, c’est de rassembler toute son ironie et d’admirer la chose comme le nanar grande classe qu’il est, aussi nul qu’hilarant. A vous de voir !

    S’étalant sur 42 mangas et près de 600 épisodes animés, l’œuvre de Akira Toryama à bercé la jeunesse de millions de fans qui voue aujourd’hui encore un culte à cet univers aussi riche que fun capable de mélanger la SF, les arts martiaux, l’heroic fantasy et l’humour au sein d’une histoire aussi délirante que passionnante. Normal donc qu’une adaptation ciné fasse baver les adeptes de la secte « Dragonball » depuis 25 ans. Mais rien, nada, que dalle (hormis le nanar précité) ne dépassa le stade du projet entre 1984 et aujourd’hui. Les droits sont donc passés de mains en mains pendant des années sans que personne ne relève le défi, aussi casse-gueule qu’imposant. Personne ? Si ! Car en 2007, la Fox a la brillante idée de poursuivre son entreprise d’autodestruction en produisant l’adaptation de « Dragonball » et en la confiant à James Wong. On ne va pas revenir sur le cas de la Fox, sûrement la pire major cinématographique américaine, qui n’a cessé en quelques années de s’enfoncer dans un abyme artistique sans fond qui synthétise tout ce qu’on déteste dans la production ricaine. On échoue donc sans surprise de cette grosse bousasse. Outre un scénario profondément débile et incohérent qui reprend des éléments épars du manga en les greffant vaguement sur l’intrigue des deux premiers livres, « Dragonball evolution » comporte des acteurs aussi crédibles que mon grille-pain en Robocop, des effets spéciaux qui foirent la plupart du temps, un humour de neuneu, des dialogues affligeants, le maquillage horrible d’un Piccolo inexistant, une morale crétine et assénée a coups de burins, une américanisation totale de l’univers dépeint et une aseptisation qui destine le film à des enfants de 6 ans. Autant dire que ce n’est même plus une arnaque pour tous les geeks de la planète, c’est carrément la trahison du siècle, par derrière et sans vaseline. Et même si on peut se laisser séduire par un certain dynamisme dans les scènes d’actions, il faut avouer, avec la douleur d’un mec qui a vu des années de fantasmes ruinés, ce qui est, « Dragonball évolution », c’est de la m……..

    Mais finalement, ce fait d’être tout sauf fidèle à l’univers « Dragonball » n’est-il pas une façon pour le spectateur d’être totalement détaché, de ne pas en vouloir une seule seconde aux « artisans » de ce truc et de prendre le film comme un gros nanar décomplexé, contenant tous les éléments pour se marrer comme des hyènes à gorge déployée ? Car c’est vrai, une telle générosité dans la connerie est presque salutaire. Des acteurs complètement à coté de la plaque qui n’y croit pas une seconde, anti-charismatiques, têtards, ridicules ou simplement shootés a la cocaïne et tout naturellement qui en font donc des caisses (Dédicace à Chow-Yun Fat), une histoire aux fraises totalement crétine et prévisible qui n’accorde pas une seconde crédit à la cohérence et joue faussement la connivence et les clins d’œil au manga, un méchant inexistant dont on se fout totalement (comme de tout le film et ça comprend les dragon-ball comme le dragon), une structure de teen-movie ricain qui nous ressert tous les pires clichés du genre, des effets spéciaux qui oscille entre le bon et le boulot torché sur Paint un soir de cuite, du fantastique de pacotille et presque accessoire là où le manga développait constamment l’imaginaire, une morale répétée en boucle qui en veut rien dire, et des dialogues et situations tellement ridicules et niaises (la drague façon Goku, fallait l’inventer) que ça en devient d’une drôlerie infinie. Mais en plus, en bon monument de racolage fun djeuns visant à attirer les ados incultes, « Dragonball évolution » sert des scènes d’action non-stop jusqu'à saturation, nous offre trois héroïnes a la capacité pulmonaire prête a damner tous les saints de la terre (admirez le jeu de mot) et expédie la fin de son « histoire » pour s’offrir un max de séances et avoir juste le temps de cerveau disponible des boutonneux de 13 ans. Bref, il sert éhontément la soupe réchauffée du blockbuster bien fade qu’on oublie dès la sortie de la salle et qu’on ne rematera jamais. Mais les mecs de la Fox, ils s’en tapent, ils se sont déjà fait le beurre sur le dos des spectateurs et attendent gentiment que le tiroir-caisse se remplisse de nouveau avec le DVD. Et là, à un tel niveau de cynisme et de foutage de gueule, on ne parle plus de cinéma mais bel et bien d’une certaine idée du bonheur pour tous les cinéphiles ultra-déviants et ça, ça mérite amplement un seul et unique point car, arrêtons de déconner deux minutes, « Dragonball évolution », c’est vraiment de la m……..

    En bref, on rigole mais une bouse comme ça, faut se la taper. Un nanar pur jus de navet a ne mater éventuellement qu’un mardi soir a la télé pour taper une barre entre potes. Sinon dormez…
    Jigsaw 666, le 19 octobre 2009 1702
  • -

    Comment dire......euh...ZERO pointé est c'est déja bien payé pour une bouse pareil.Ou est piccolo?Il m'a semblé aperçevoir Mr Spock un jour de nausée!!!Mais pas de Namec.Non mais franchement de qui se moque t'on?Est ce si compliqué que sa d'adapté Dragon ball sur la grande toile?Méme Paul Anderson s'en sort mieux avec son adaptation de Mortal kombat.Un Oozaru pitoyable a souhait,un Sangoku chétif et peu crédible,un Yamcha fashion victim,un Roshi qui n'a rien de Roshi....Bref un bide total!A vouloir faire bien on se casse la gueule,c'est inévitable.
    yoyovegeta, le 29 novembre 2009 1105
  • 10

    Film d'une nullité exemplaire. Un étron fumant jeté à la tronche d'Akira Toriyama.
    Kaal, le 31 mai 2011 1816
  • 10

    L'une des pires adaptations de BD jamais vu... Mais ils ont fumé quoi au juste ???

    Ça ne ressemble en rien à Dragonball. L'univers n'est pas le même, les personnages n'ont pas la même personnalité, les combats n'ont aucun intérêt...

    Bon à la rigueur, le film aurait pu être différent mais tout de même bon, une réinterprétation. Ce n'est pas le cas, en tant que film à part entière, c'est quand même une daube, tout va 10 fois trop vite, rien n'est développé, le but de Piccolo est incompréhensible, on ne sait même pas comment il s'est échappé... Les clichés sont légions... C'est du niveau d'un Power Rangers.
    Doctor Nico, le 1er avril 2012 1627

Autres films du même auteur James Wong

  • Voir la fiche Destination Finale [2000]
  • Voir la fiche Destination Finale 3 [2006]
  • Voir la fiche The One [2001]

Autres films de la même oeuvre Dragon Ball

  • Voir la fiche Dragon Ball Le Film [1990]

Informations complémentaires sur Dragon Ball Evolution