Voir la fiche 10,000 B.C : 10 000 [2008]
10,000 B.C >

10 000 - Film (2008)

Film réalisé par Roland Emmerich. Etats-Unis d'Amérique


23
10,000 B.C : 10 000 [2008]

Staff (3)23
Membres (5)36
Date de sortie au cinéma en France : 12 mars 2008
Avec : Cliff Curtis (Tic'Tic) , Camilla Belle (volet) , Steven Strait (D'Leh)

10 000 synopsis

10 000 ans avant J-C, un jeune homme et sa tribu survivent en chassant les mammouths. Quand les chasseurs de son clan et la princesse dont il est tombé amoureux sont faits prisonniers, il se lance à leur secours...

Titre Original : 10,000 B.C.
10 000 fait partie de l'oeuvre 10,000 B.C.
Thèmes abordés dans 10 000 : Uchronie

Photos, Images, Affiches & Vidéos de 10 000

  • 10000 -  image 01
  • 10000 -  image 02
  • 10000 -  image 03
  • 10000 -  image 04
  • 10000 -  image 05
  • 10000 -  image 06
  • 10000 -  image 07
  • 10000 -  image 08

DVD / Blu-Ray de 10 000

Casting Sélectif de 10 000

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (5)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • Tous les fans de Conan attendaient un film sur l'époque hyperboréenne, tous les fans de Conan attendaient des bonnes grosses bastons à la dure, et tous les fans de Conan se moquent totalement que le scénario du film soit totalement débile dénué de sens et aussi vide que le crane d'un Mannak ( Le fan de Conan comprendra vite qu'il s'agit du Mamouth Hyperboréen ! )


    Il est vrai que je partais à la séance non sans craintes !, il est vrai que je m'attendais à quelquechose d'ennuyeux extrèmement mal fait et dont les SFX seraient des plus pitoyables ( Genre on mets tout le budget dans le teaser pour appater le geek et les autres ), je partais sans grand espoir il est vrai..

    Et bien pourtant malgré la molesse de la première demi heure où l'on nous attendrira avec une jeune fille ( Trop belle pour être vraie, mais ça en même temps c'est tout ce qu'on demande une pin up ! ), malgré ces hommes d'un autre age parlant l'anglais parfaitement bien, on trouvera le résultat pas si mauvais ! Pourquoi ?

    Parceque c'est à ce moment là où j'ai vu cette tribu de barbares choisissant l'époux de la top model sur un coup de lance ( on y verra là ce qu'on veux ), avec ces gamins qui se lattent dans la boue, et cette gourou du village pleine d'os dans les cheveux que j'ai compris qu'il ne s'agissait en fait que d'un film pour les geeks, ceux qui veulent de la baston, des monstres énormes et des bons gros coups de savate dans la tête à la dure, le réal jouera tout le long de son film sur du suresthétisme accru ( bien loin d'un Zhang Yimou certes mais pas si mal que ça au final.. ) et malgré quelques passages douteux, la sauce " Je t'épates avec mes belles images " mêlée à quelques bastons prend bien.

    On pourra citer les exemples des bateaux sur le fleuve, toutes voiles au vent, ou encore la fabuleuse citée ( Apocalyptoesque ) avec les Mannaks tirant les pierres sur les dos des Pyramides entourées de centaines de milliers d'esclaves, rien que pour ça , ça prends bien !

    Le Tyran ( tout droit venu d'Atlantis mais bon ça quand on sait pas on trouvera le gus débile ) fait bonne mine, et ses servants sont dans l'esprit et la bonne foulée du twist.

    Pour finir je mettrais un petit plus sur la réal des bestioles, avec les incroyables Mannaks, la chasse est magnifique; ou encore le tigre à dents de sabres bien qu'un peu plus mou que les gros bestiaux ne fait pas trop tache à coté de ses gros cousins.


    Oubliez un quelconque coté " historique ", oubliez un scénario qui tient au tripes, oubliez des acteurs tout droit sorti de cinéma d'auteur, allez juste voir ce film comme un divertissement, comme quelquechose de joli et de frissonant, et pour les puristes aller voir la merveilleuse Camilla Belle.

    Je me permettrais pas de demander de ne pas critiquer hativement ce film, mais juste de bien comprendre le pourquoi du comment qui ont fait à Emmerich de vouloir faire un film à mi chemin entre Apocalypto et Stargate.

    Un bon moment de divertissement.
    Vinnie, le 17 mars 2008 19:05
    70

  • Comme d'habitude chez Roland Emmerich, on sait d'avance qu'on ne va pas aller voir ses films pour ses scénarios ; pour la plupart tenants sur un timbre poste. Mais avec 10 000, le réalisateur frappe fort !! Bourré d'incohérences et d'anachronismes, il emprunte ça et là (Vous avez dit Apocalypto ?) pour au final nous servir une histoire fadasse et sans véritable envergure...

    Certes ses précédents films (INDEPENDANCE DAY et LE JOUR D'APRES pour ses meilleurs)ne plaçaient pas la barre très haut mais ils avaient parfois le mérite d'être spéctaculaires (surtout sur grand écran). Ici, le spectacle est certes présent mais noyé dans une histoire indigeste et interprêtée par des acteurs sans relief qui ne croient pas à leurs personnages...

    Alors que reste t'il : des effets spéciaux bluffants ; des images parfois splendides...et c'est à peu près tout !!!

    Une déception...
    FRAMETO, le 1er avril 2008 21:27
    40

  • c'est mauvais, rien d'autre à dire, une serie z, ratée, y'en a des meilleures, avec un budget 20 fois plus petit...

    un pur navet...
    noumayos, le 28 septembre 2008 00:21
    10

  • Alors là, franchement c'est un film tout bonnement odieux tellement les incohérences sont omniprésentes. on y retrouve au début une tribu qui peut s'apparenter en tout point a nos ancêtres (hormis leurs dents blanches) ils se font ensuite attaquer par des gens qui de par leurs vétements et maitrise du métal ne datent pas de 10 000 avjc mais plutot 100. bref passons, ils passent ensuite en une centaine de kilomètres d'un paysage enneigé a la jungle luxuriante digne d'une forêt vierge (on passe quand meme de l'europe ou l'amérique du nord a l'équateur. s'en suit l'attaque d'oiseaux géants qui me font penser a une sorte de dodo grossis!! et les oiseaux grimpent aux arbres! a la place de n'importe quel acteur, arrivé a ce moment la du j'aurais brulé ce papier et refusé le role! et le meilleur pour la fin, les mammouths dans le desert qui aident a la construction des pyramides!! et des pratiques notamment asiatiques que l'on peut retrouver chez le dieu et ses sous fifres (les ongles très longs et dorés: on dit merci la Thaïlande). bref ce film est selon moi une insulte à l'histoire elle même.
    wakka, le 22 juillet 2009 00:38
    10

  • Ce film avait pourtant l'air de regrouper tout les éléments d'un bon film préhistorique du genre des films des années 60 tel que quand les dinnosaures dominait le monde. On peut en effet, retrouver de beaux décors naturels, de splendides costumes et de superbes effets spéciaux. Mais pourtant, il faut avouer que le récit n'offre guère de nouveautée, que les créatures (pourtant bien réalisé) n'ont qu'un rôle très secondaire, sont peut diversifiés (des mammouths, des Gastornis, un tigre dent-de-sabre et rien de plus), mais surtout, ils ont toujours un rôle actifs ou presque. Pratiquement aucune des créatures n'a pour rôle de simplement servir d'élément du décor. Enfin, bref. Côté casting, à part la jeune femme aux yeux bleu et, à la rigueur de le héros aucun personnage d'inoubliable. De plus, il est souvent difficile de reconnaître les différents personnage tant ils se ressemblent. Après, le récit est alourdi par de petite incohérence comme les différentes régions ou la précision du tir du héros à la fin sur le chef (je veux bien croire qu'à cette époque ils s'entrainaient à la lance tous les jours, mais de là à atteindre un vieil homme à une distance de 30 mètres !). Pourtant, certains éléments sont bien (commme les différents noms et images), mais c'est malheureusement insuffisant. Bref, je vous conseillerai plutôt sur la terre des monstres disparus ou le sacre de l'homme qui sont dans le même genre (bien qu'en moins romancé).
    Harts, le 16 novembre 2009 13:08
    50

Autres films du même auteur Roland Emmerich

Informations complémentaires sur 10 000