75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Les Cantos d'Hypérion : Endymion [1996]
Saga Les Cantos d'Hypérion >

Endymion - Critiques & Avis

Roman écrit par Dan Simmons. Etats-Unis d'Amérique


85

Critiques du staff sur le roman Endymion

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • La critique de Manu B. : Le road movie littéraire

    Endymion, malgré sa forme plus classique reste dans l'esprit de Hyperion, dont elle perpétue la saga avec brio, une écriture soignée et poétique. La relation entre Enée et Endymion est une des plus belle de la science fiction.


    Lire la critique complète de Endymion par Manu B.

    90
  • La critique de Lujayne M. : Tout n'était pas fini...

    Avec un style encore différent que celui de ses précédents romans, Simmons nous envoie trois cents ans après Hypérion. Et la première réaction est la surprise : quel est ce monde qu'il décrit ? Comment ce qui semblait être un "happy end" a-t-il pu dégénérer en cette terrible dictature ? Mais tout se tient, et on prend plaisir à retrouver d'anciens personnages, d'anciens lieux, tout comme de nouveaux personnages absolument passionnant. C'est le genre de livre qui fait réfléchir, tout en divertissant.
    Vous pensiez qu'il y avait quelque chose de pourri dans l'Hégémonie ? Attendez de voir la Pax, et vous saurez qu'on trouve toujours pire !

    80

Donnez votre avis sur le roman Endymion

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (3)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 80

    Les happy end ne devraient pas exister et Simmons l'a très bien compris. Vous croyez que le monde serait tranquille, que toutes les réponses vous avaient été apportées.

    Eh bien, non, Simmons enchaine de plus belle avec ce joli tome qui oscille entre critique de la religion, roman d'aventure et récit d'anticipation, où se côtoient les plus extravagantes et géniales des inventions (Les cruciformes, les Nemesis et les archanges).

    Simmons montre à nouveau ici qu'il possède toutes les ficelles de la Science-Fiction et se permet d'aborder en un seul roman la majorité des thèmes traditionnels de ce genre. L'intelligence artificielle, la vie éternelle vendue à une partie du peuple, les religions, la nature de la Foi, l'utilisation de la technologie, la manipulation génétique, tout y passe, laissant le lecteur jaloux et abasourdis par tant de faconde imaginative.

    Il est dommage que certaines scènes du voyage soient fastidieuses à lire, sans ce roman eut été un sans faute.

    Mais le meilleur reste encore à venir...
    Derfel, le 28 août 2003 1651
  • 80

    Ce nouvel opus d'Hypérion nous apporte la preuve que Simmons est un roi de l'Horreur, avec encore plus d'intrigues, de meurtres et de combats. Le tout donne une vision du Vatican très noire, où le Pape est Satan. Il manque juste un peu de poésie, comme Keats dans les premiers volumes. Il aurait pu le faire revenir, avec d'autres poètes comme Byron ou Shelley.
    Altairassan II, le 3 octobre 2003 1228
  • 100

    C'est une série culte qui est vraiment passionnante
    Gurvan, le 28 octobre 2003 0751

5 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 85 sur 100.