75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Martyrs [2008]
Martyrs >

Martyrs - Film (2008)

Film réalisé par Pascal Laugier. France


85
Staff (1)85
Membres (7)62
Date de sortie au cinéma en France : 3 septembre 2008

Martyrs synopsis

France, début des années 70. Lucie, une petite fille de dix ans, disparue quelques mois plus tôt, est retrouvée errant sur la route. Son corps maltraité ne porte aucune trace d'agression sexuelle. Les raisons de son enlèvement restent mystérieuses. Traumatisée, mutique, elle est placée dans un hôpital où elle se lie d'amitié avec Anna, une fille de son âge. 15 ans plus tard. On sonne à la porte d'une famille ordinaire. Le père ouvre et se retrouve face à Lucie, armée d'un fusil de chasse. Persuadée d'avoir retrouvé ses bourreaux, elle tire.

Martyrs fait partie de l'oeuvre Martyrs.
Thèmes abordés dans Martyrs : Horreur et épouvante , Gore

Acheter Martyrs en un clic

Critiques du staff de Martyrs

Photos, Images, Affiches & Vidéos de Martyrs

  • Martyrs affiche

DVD / Blu-Ray de Martyrs

Casting de Martyrs

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (7)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • -

    Merci M. Pascal Laugier, ô combien merci de nous avoir offert d'un tel film. Après St Ange, un peu inégal mais sauvé par une mise en scène littéralement fantomatique, vous nous comblez avec votre nouvel opus, Martyrs, preuve qu'il est possible de réaliser (enfin) un film de genre made in France. Il n'est pas dans mes habitudes d'écrire à un metteur en scène pour lui faire part de mes opinions concernant son cinéma, mais je ne peux m'empécher de vous adressez cet article tant vous venez de donner réalité à quelque chose que je pensais impossible et qui n'avait pas eu lieu depuis le Pacte des Loups. C'est en quelque sorte vous qui m'avez donné envie de voir Martyrs, vous qui m'avez poussé à aimer ce film. C'est il y a quelques mois, sur dvdrama.com, que je suis tombé par hasard sur un article annonçant le début de tournage d'un petit film d'horreur français. J'aurais pu laisser couler la nouvelle, pensant voir se profiler un erzats quelconque du déjà moyen Haute Tension, mais c'était sans compter l'interview du réalisateur, vous, qui m'a profondément marqué. Dans cet article, vous faites part de votre frustration, de votre colère (dans laquelle je me suis tout de suite reconnu) à propos d'un cinéma français faiblard et mou, condamné à ressasser jusqu'à épuisement les mêmes comédies populaires ringardes (j'imagine d'ailleurs votre profond mépris pour le dernier chef-d'oeuvre en date, Bienvenue chez les Chtis). Et de la colère, il y en a dans Martyrs. Violent et sans concession, Martyrs apparaît comme une cure psychanalitique, où votre inconscient se décharge des éternels rediffusions des Visiteurs et de la Soupe au chou sur TF1 le dimanche soir. Assez d'un cinéma frileux, vous tapez là où ça fait mal avec Martyrs en réalisant un (le ?) film de genre à la française que l'on attendait désespérément. Si, en soi, l'évènement était déjà de taille, vous nous offrez en plus un bon film, ce qui semble à la limite du nirvana. Réussi dans son scénario (duquel il vaut mieux éviter de dévoiler des éléments), Martyrs fait preuve d'une mise en scène indiscutablement maitrisée, renforçant le choc que l'on éprouve à la vue du film. Chaque seconde est éprouvante, la violence des images qui défilent sous nos yeux cognent notre rétine de plus en plus fort, jusqu'à l'épuisement (même la scène en apparence la plus soft du film, à savoir celle du petit déjeuner de la famille, est insoutenable). Une violence qui se rapproche plus d'un Haneke ou d'un Pasolini (plutôt que de cette nouvelle vague de l'horreur américaine où elle est à la fois sadique, gratuite et malsaine car de l'ordre du divertissement, cf Saw et Hostel), devenant de ce fait la thématique principale du film. Un peu à la manière d'un Cronenberg, vous explorez les rapports du corps et de l'esprit, ou comment ce qui touche au corps peut affecter l'esprit. Si les mots me manquent, je ne peux m'empécher d'ajouter ceci : A vous réalisateurs du royaume de France, courrez voir Martyrs et prenez en de la graine. A vous producteurs avares et frileux, laissez au cinéma de genre français une chance. A vous, ceux qui ont quitté le film au cours de la scéance, criant aux scandales, et ceux, trop gavés de Saw, qui se sont mis à pouffer de rire lors des scènes les plus violentes, retournez voir Bienvenue chez les Chtis, ce film sera assez ludique et bien pensant pour vous. A vous enfin, M. Pascal Laugier, je peux vous avouez avec la plus grande sincérité que je sors de Martyrs comme après une scéance de l'Exorciste. C'est dire si j'ai aimé. Le mot de la fin : chapeau bas.
    smasssh, le 4 septembre 2008 0033
  • 90

    Je ne peux "qu'apprécier" ce film, car il m'a vraiment pris!
    Le peu d'avis que j'ai pu lire ou entendre, j'en avais un peu peur, au point de me défiler, craignant de ce que j'allais voir à l'écran. Je me suis rappelé que ça avait été pareil pour Hostel: les gens étaient choqués etc... J'ai trouvé que c'était "beaucoup de bruit pour rien". Le sujet est horrible,certes mais le film tourne quelque peu comme un "divertissement", on le voit...alors que Martyrs on le vit, on le subit!
    C'est le 2ème film qui me fait cet effet et je pense que si je l'avais eu en DVD j'aurai certainement appuyé sur "pause" histoire de reprendre mon souffle avant de pouvoir regarder la suite!
    J'en suis vraiment encore complètement retourner!
    Merci Mr Pascal Laugier d'avoir offert une expérience comme celle-ci, expérience que je n'avais pas vécu depuis un moment au cinéma et que je pensais ne plus jamais avoir!
    Merci!
    tarask, le 29 septembre 2008 0223
  • 100

    Il y a une chose qui est sure c'est que l'on ne sort pas indemme de martyrs, a ma grande surprise je m'apercoit que ce film est français, je me dit que pour une fois ce ni une comedie, ni un film sur les gens et leur problemes sentimentaux. Bref avec martyrs je me reconcilie un peu avec le cinéma français, je pense aussi à d'autre film comme "frontiere" ou "haute tension", 2 claques dans la gueule et la 3eme s'apelle martyrs. Je pensais avoir tout vu apres saw ou hostel, je me disais que l'on ne pourrait pas aller au dessus, mais martyrs y arrive, installant une notion de malaise intense et de scenes chocs sans tomber dans le tout gore et c'est là que le film se demarque. J'espere que cela prouvera qu'il y a de l'espoir dans le cinéma français et que les réalisateurs ne sont pas obligés de partir à l'étranger pour pouvoir réaliser leur film. Cette critique du film est aussi un appel afin de dire d'arreter de cantonner le cinéma français dans un seul genre et de donner la chance a de nouveaux realisateurs qui eux savent ce que veux dire faire du cinéma.
    Darkwill, le 13 mars 2009 0905
  • -

    truc de fou
    aurélie, le 24 avril 2009 1945
  • 10

    Je me suis mis à regarder ce film suite à une critique très sauvage que j'avais lue ici. je voulais en avoir le coeur net car non ce n'était pas possible qu'un film aussi odieux soit disponible. je ne vois plus cette critique, dommage, si elle a été supprimée, SciFiUniverse perd du crédit au niveau impartialité mais montre l'efficacité de sa censure. et je ne comprends pas comment ce film a pu passer les mailles de la censure française ! car je confirme ce qu'écrivait le spectateur dont je ne trouve plus l'avis : à savoir, ce n'est pas un film, c'est un manuel de torture ou plus exactement un guide pratique pour comment réduire, rabaisser un être humain à l'état de sous-animal, lui ôter toute conscience ! et la santé mentale de tous ceux qui ont participé à ce film et de tous ceux qui le portent sur un piedestal (j'écris ça au risque de voir mon avis supprimé ...) est très grave et dangereuse ! le scenario serait bien s'il ne servait pas de prétexte à des tortures encore et encore. et la fin est nulle, fin en queue de poisson, aucun intéret ce qui confirme que le scenario n'est qu'une enveloppe pour pouvoir montrer de la torture certes très très élaborée mais qui au final donne un film odieux. honte à la censure française !!
    loki, le 17 août 2009 1616
  • 80

    Oublions un instant le fait que ce soit un film français (quelle importance lorsqu'on regarde le film, ce qu'on demande c'est qu'il nous fasse frémir).
    Ce film est à la fois très proche et très différent de tous les autres films d'horreur.
    Pour essayer de décrire au mieux mes impressions sans gâcher votre bonheur, je dirai simplement que ce film tentera d'éveiller chez vous une peur primaire; puis de vous troubler grâce à des images sadiques, et perverses.

    Martyrs ne vous fera pas perdre la raison, mais il vous fera sûrement plus d'effet que la plupart des autres films d'horreur.
    Hadraziel, le 29 août 2009 0617
  • 30

    mouais ...
    on m'avait beaucoup parlé de ce film français.
    termes élogieux (on s'en remet pas , etc, etc ...)

    ce film part d'une idée sympa : comment filmer , voire recueillir les témoignages d'un martyr (témoin) afin qu'il nous donne un petit aperçu de ce qu'est l'au-delà...
    après , les quelques 45 min de massacres à 6 sous du début du métrage ne sont , à mon humble avis , que du remplissage.
    encore une fois , dommage pour les esprits curieux qui auraient voulu en savoir plus sur la vie après la mort.
    un sujet à traiter certainement avec un budget plus conséquent.
    après tout, c'était déjà la crise en 2008 !!!

    sur le même sujet , on notera des films comme Lucie Aubrac , où là , les amis , ça ne plaisantait pas du tout.
    demandez aux survivants ...
    mcpeyton, le 10 janvier 2013 0041

Autres films du même auteur Pascal Laugier

Informations complémentaires sur Martyrs