75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche La Planète des Singes [1963]

Roman écrit par Pierre Boulle. France


80

Critiques du staff sur le roman La Planète des Singes

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • La critique de Lujayne M. : Le livre qui a inspiré une génération...

    "La planète des Singes" est typiquement le genre de livre que vous ouvrez par curiosité dans une librairie (si vous n'avez pas eu à l'étudier à l'école...), dont vous lisez les premières pages, et que vous finissez par acheter parce que vous voulez savoir comment cela se termine ! Comme tout le monde, j'ai vu le film culte avec Charlton Heston, et son remake impressionnant mais décevant par Tim Burton. Eh bien, laissez-moi vous dire que le livre n'a pratiquement rien à voir, sauf la trame de base, mais qu'il est bien plus intéressant ! On suit avec intérêt ce pauvre humain tombé entre les mains de singes intelligents qui l'étudient comme nous étudierons un singe qui semblerait faire preuve d'intelligence. L'écriture et la forme de narration sont typiques des années 50 et d'autres auteurs de SF de cette époque (Barjavel, Bradbury...) et donnent à ce récit un petit côté suranné qui n'est pas sans charme. On ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup "d'action", mis à part peut-être la scène de chasse du début, mais on s'identifie totalement au personnage du narrateur, et on partage son désespoir. Et lors de la visite de la cité oubliée, les extraits de journaux découverts font froid dans le dos... Tout cela, jusqu'à la fantastique révélation finale, différente des films, mais encore plus ironique... Un livre que tout le monde devrait avoir lu !

    85
  • La critique de Manu B. : La planète des singes

    Ayant lu le roman après avoir vu le film, il était évident que la surprise finale n'était plus de mise. Néanmoins, c'est dans le ton et la forme que ce roman étonne. Ironique, voire cynique, Pierre Boule nous décrit un futur troublant, très troublant...


    Lire la critique complète de Manu B.

    75

Donnez votre avis sur le roman La Planète des Singes

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (6)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • Un chef d'oeuvre contrairement à la médiocre adaptation du film sorti il y a quelques années d'ici! (et je suis gentil j'ai dit médiocre et non pas impitoyablement horriblement nullissime...). Pierre Boulle doit certainement se retourner dans sa tombe en voyant l'horreur que l'on a créé à partir de son oeuvre.
    L'action est omniprésente et les descriptions sont succintes mais suffisent à nous plonger dans l'histoire. C'est certainement un des points forts du livre qui nous évite ainsi les blablas qui décrivent un buisson pendant 10 pages... Même en ayant vu les épisodes télévisés, on peut tout à fait relire le livre sans en être "blazé".
    Un mot : Génial!
    Fabedonovan, le 5 septembre 2004 09:34
    90

  • Au premier abord le livre laisse présagé d'un roman de science-fiction comme tant d'autres, relatant les aventures d'un groupe de chercheurs, parti dans le cosmos à la recherche d'un autre système planétaire. Attérissant sur une planète quasi identique à la nôtre les trois occupants du vaisseau, Ulysse Mérou le narrateur, le professeur Antelle et son second Arthur Levain vont vite faire la connaissance du peuple qui habite cette planète.
    Les premiers êtres vivants croisés sont des êtres humains, tout comme les habitants de la Terre, mais dénués de paroles et tout juste évolués.
    Les vrais «Maîtres» de cette planète ne sont autres que des singes. Des chimpanzés, des orang-outangs et autres gorilles. Les quadrumanes sont parfaitement évolués, dotés d'un language articulé, et ayant bâti une véritable société civilisée.
    Les humains présent sur cette planète en sont réduis à l'état d'esclavage, exposés dans des zoos quand ils ne sont pas, pour les moins chanceux d'entre eux, réduits à l'état de simples cobayes.
    Malgré un roman assez court, Pierre Boulle réussi à faire transparaître grâce à un style d'écriture épurée et dénué de superflu, son regard cynique sur notre propre société.
    En effet, les humains réduits à l'état de simple bêtes de foire ou de cobayes servant à des expérimentations pharmaceutiques, nous renvoient notre propre reflet et nous interpellent en nous rappelant nos propres comportements vis-à-vis des animaux.
    Un livre qui comme vous l'aurez compris donne à réfléchir sur notre civilisation. L'épilogue vient
    ajouter à la globalité du récit une note ultime de désespoir .
    GoreGirl, le 31 août 2006 04:33
    100

  • j'ai beaucoup aimé ce livre tant il a à nous faire savoir. l'auteur a bien reussi à creer cet effet de miroir sur notre société qui nous pousse à reflechir sur notre comportement envers les animaux..... BRAVO
    badrouleur, le 7 janvier 2007 13:48
    90

  • j'adore ce livre je l'ai lu en deux heures
    jojo-du36@ hotmail.fr, le 19 mai 2010 18:24
    50

  • jai pas émmé
    caca, le 30 mai 2013 12:19
    100

  • ke 2 la merdes
    gros chabert, le 5 janvier 2014 16:44
    50

8 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 80 sur 100.