75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Dante 01 [2008]
Saga Dante 01 >

Dante 01 - Film (2008)

Film réalisé par Marc Caro. France


40
Staff (1)40
Membres (5)62
Date de sortie au cinéma en France : 2 janvier 2008
Avec : Dominique Pinon (César) , Lambert Wilson (Saint Georges) , François Levantal (Lazare)

Dante 01 synopsis

Dante 01, prison spatiale, dérive dans l’atmosphère suffocante de Dante, planète hostile, son seul horizon. À l’intérieur, six des plus dangereux criminels des mondes environnants servent de cobayes à d’obscures expériences. Une résistance s’organise autour de César, psychopathe manipulateur.
Mais son autorité se voit remise en cause par l’arrivée de St-Georges, mystérieux prisonnier, possédé par une force secrète, qu’il apprendra à maîtriser pour faire face à l’hostilité de ses co-détenus, et les libérer de l’attraction maléfique de Dante.

Dante 01 fait partie de l'oeuvre Dante 01.
Thèmes abordés dans Dante 01 : Science-Fiction

Critiques du staff de Dante 01

Photos, Images, Affiches & Vidéos de Dante 01

  • Dante 01 affiche
  • Image Dante01 01
  • Image Dante01 02
  • Image Dante01 03
  • Image Dante01 04
  • Image Dante01 05
  • Image Dante01 06
  • Image Dante01 07

DVD / Blu-Ray de Dante 01

  • Dante 01 DVD 16/9 2:35 - Wild Side Vidéo

    Dante 01

    DVD 16/9 2:35 - Wild Side Vidéo 5 août 2008


    Prix conseillé : 20,00€

Casting de Dante 01

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (5)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • L'ambiance du film est très envoûtante, les personnages sont bien pris par l'objectif, la lumière et la musique y sont pour beaucoup. Mais la rupture finale est difficile. La faute au montage ? Ou alors c'est une volonté d'expression bien trop imprégnée par le réalisateur, qui se serait fait son propre plaisir sur cette fin... Pour ma part je pense que le film demandait plus de temps pour s'exprimer, pour creuser le contexte des personnages. Mais je ne regrette pas du tout de l'avoir vu. Au contraire, c'est un film très bien conçu et je préfère faire abstraction de cette fin pour donner mon avis. Pourquoi un bon film devrait-il nous plaire forcément jusqu'à la fin et par forcément à partir du début ?
    philski, le 6 janvier 2008 22:46
    70

  • La science-fiction est un genre particulier qui laisse à son auteur ou au metteur en scène une liberté artistique et scénaristique extrêmement large. La seule limite étant l’imagination et le talent. Les effets spéciaux de l’ère numérique permettent presque tout. Aujourd’hui les FX ne peuvent plus être le principal critère de la réussite d’un film. Les valeurs ajoutées que sont l’idée, le concept, l’histoire, le scénario et enfin le rendu visuel doivent être en parfaite symbiose. C’est là certainement le plus gros challenge. Aller au bout de chacun de ces éléments pour présenter une œuvre originale et forte.
    La SF se doit d’être très exigeante avec elle-même pour qu’elle ne se banalise pas comme c’est le cas aujourd’hui. Dante01 est un film raté car cette symbiose n’y existe pas. L’histoire n’a rien d’originales. Tout comme Sunshine, le spirituel est flanqué d’une approche trop évidente et manque à la fois de profondeur et de poésie. Les personnages n’ont comme originalité que leurs gueules. Le casting est d’ailleurs trop typique voir trop entendu venant du réalisateur. Seul Lambert Wilson apporte un contrepoids à ce casting qui semble réunir les copains qui ont joué le jeu. C’est un peu ça. On se retrouve avec une bande de potes qui ont fait leurs films SF…Cela ne suffit pas. Les décors qui d’après le réalisateur devaient jouer un rôle de premier rang dans ce film n’ont pas d’âme, pas plus que les acteurs. Les dialogues paraphrasent l’action en permanence ce qui est très agaçant. D’autre avec des éléments similaires ont apporté des images et des souvenirs visuels beaucoup plus marquant et originaux :
    Alien3, Solaris(original), 2001 et même certains épisodes de Cosmos1999…

    Alors qu’est sorti le Coffret Blade Runner il est bien dommage de constater qu’aujourd’hui très peu parviennent à aller au bout d’une exigence créatrice. Je conseille à ceux qui aiment le cinéma de regarder le documentaire sur la genèse et la fabrication de ce film. En 81 Ridley Scott s’est battu pour parvenir à ses fins, aller jusqu’au bout de sa vision et ce bien avant l’ère du tout numérique…

    L’enfer de Dante n’est ni brûlant ni terrifiant. Ni chaud ni froid. Ni beau ni moche.
    Autant dire qu’il n’existe pas…
    mijinko, le 8 janvier 2008 15:22
    -

  • J'ai surmonté mon appréhension en ayant lu votre critique et j'ai décidé de laisser sa chance à DANTE 01... et j'ai bien fait ! Ce film est une vraie réussite, tant au niveau visuel (et sonore : Le réveil tourmenté de Lambert Wilson au début du film est un grand moment de cinéma !) qu'au niveau de l'intrigue. Certes, toutes les clefs ne nous sont pas données pour comprendre l'histoire ou le background des personnages, mais c'est bien ce qui m'a plu tant on est invité à se faire sa propre opinion... et c'est suffisamment rare pour être souligné ! Ça nous change des films pré-machés type "Aliens contre Predator" et autres produits pour ados attardés. Certes, on trouve de petites imperfection ici et là dans le film de Caro, notamment l'interprétation de Lin Dan Pham qui est un peu en dessous des autres... mais rien qui ne permette de passer un très bon moment, loin de là. La fin quant à elle m'a surpris car complètement barrée, je comprends qu'on accroche pas mais après réflexion je me dis qu'il fallait que le personnage de Wilson "sorte de son corps", on sent durant tout le film que l'enveloppe charnelle de Saint Georges peine à retenir la force inhumaine qu'elle renferme. (c'est en tout cas l'explication que j'ai trouvée à la souffrance du personnage tout au long du film)
    En résumé, si vous êtes un minimum ouvert d'esprit, foncez voir ce film et faites-vous votre propre opinion... et ne lisez surtout pas les critiques haineuses qui fleurissent ici et là sur le net, elles sont injustifiées !
    Astroboy 01, le 8 janvier 2008 16:50
    90

  • Les mots me manquent pour exprimer la frustration que m’a provoqué la vision de ce film. Non seulment, il est rare de pouvoir visionner des films de science fiction européen, mais en plus, on pouvait espérer un film de qualité venant de l’ancien comparse de Jean Pierre Jeunet ; ils nous avaient tous deux gâtés avec « Delicatessen » et « La cité des enfants perdus ».

    Il n’en est rien. Dante 01 est le pire film que j’ai eu l’occasion de voir.

    Le film commence par une voix off à la limite de l’intelligible. Ça commence plutôt mal... La séquence d’introduction fait vaguement illusion. Les images sont clichées mais ça fonctionne encore vaguement. Le film sombre définitivement dès le reveil du personnage interprété par Lambert Wilson : vue subjective excitée, changement de plans abusifs, effets transtrav (vertigo) vomitifs. On n’apprécie pas énormément, mais on se dit que cette manière de mettre en scène est là pour illustrer la désorientation du personnage lorsqu’il reprend conscience. Le problème c’est que ça ne finira qu’au générique de fin.

    L’actrice coréenne Linh Dan Pham, que je ne connaissais pas, sonne faux du début à la fin. Les acteurs plus confirmé comme Dominique Pinon ou Lambert Wilson ne font guère beaucoup mieux. L’absence de psychologie des personnages n’aide évidemment pas à juger le jeu des différents acteurs du film.

    Le scénario, bourré de clichés et d’incohérences, ne séduit pas plus, mais il est surtout évident que Marc Caro a été incapable, sur ce film, de nous raconter une histoire.

    Le film n’est en fait qu’un amas de séquences vides d’âme.

    J’avais lu que la fin du film était ridicule... En effet, la fin était pire que le reste du film !
    Je vais arrêter, tellement de points négatifs me viennent à l’esprit en repesensant au film pour lequel je viens de dépenser mon argent.

    Je ne sais pas exactement comment fonctionnaient Caro et Jeunet lorsqu’ils travaillaient ensemble. Tout ce que je peux constater, c’est que Jeunet nous a livré trois excellent long métrages depuis qu’il travaille seul et que ce premier film de Caro est complètement raté.

    Je ne conseille ce film à personne mais j’espère que ce n’est que partie remise et que le cinéma fantastique et de science fiction européen nous livrera bientôt une oeuvre de qualité. J’attends avec impatience « Mr nobody » de Jaco Van Dormael. L’ayant lu, je suis au moins sûr que son scénario est vraiment bon.
    Serom, le 13 janvier 2008 00:49
    10

  • j'ai trouvé un film mystique ou j'ai comparé la mission perso de saint-georges à celle de jésus, purifier les hommes en retirant le mal qu'ils ont en eux, le pardon, le don de soi sans calcul, l'élévation spirituelle des psychopates et un divertissement total quand à l'originalité du scénar! j'adore être déstabilisée et c'est bien ce qui est au programme
    carole_779, le 26 juillet 2011 23:43
    80

Autres films du même auteur Marc Caro

  • Voir la fiche La Cité des Enfants Perdus [1995]

Informations complémentaires sur Dante 01