75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critiques du staff sur le roman la Communauté de l'Anneau

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • La critique de Gil P. : Juste une histoire de tabac

    Si l'univers de Tolkien est la base d'un genre littéraire, il reste aussi le meilleur représentant de ce genre... Une vie lui aura été nécessaire pour le construire

    98
  • La critique de Manu B. : Après Bilbo, Frodon le hobbit

    La saga du Seigneur des anneaux est LA référence dans le monde de la fantasy. Malgré les nombreuses et malheureuses oeuvres s'inspirant de près ou de loin de ce dernier, il n'a jamais été égalé et ne le sera sûrement jamais. La communauté de l'anneau nous raconte le début de l'ère sombre vécue par les Hobbits, les Hommes, les Elfes, les Nains et autres créatures de la Terre du Milieu...


    Lire la critique complète de la Communauté de l'Anneau par Manu B.

    95
  • La critique de Lujayne M. : La saga commence...

    Ce premier volume de la célèbre trilogie prend un certain temps à démarrer (d'ailleurs, le prologue a beaucoup plus de saveur si on le relit à la fin...), mais ensuite on est envouté par ce style si particulier, à la fois grave, poétique et pourtant plein d'humour...

    80

Donnez votre avis sur le roman la Communauté de l'Anneau

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (7)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 100

    Hé ben y a po bcp a dire appart ke g adoré, et comme roman fantasy c génial!!!
    LISEZ-LE
    Iris, le 15 février 2005 1145
  • 90

    je trouve qu'il y a un peu trop de description.
    fab, le 15 septembre 2005 1124
  • 100

    J'ai 13 ans. Il y a peu je ne connaissais de la Fantasy que Willow, le film. Mais je viens de lire Bilbo le Hobbit et encore sous l'enchantement, j'emprunte le 1er tome poussiéreux du Seigneur des Anneaux à la petite bibliothèque municipale. Notre prof nous a dit que c'était la suite. Et là, je bloque sur le prologue, long résumé du bouquin que je viens de lire, et je suis perdu avec les noms propres francisés (Baggins devient Sacquet etc...). Bref, j'abandonne (si si!).
    J'ai 14 ans. C'est les grandes vacances et, résolu, j'emprunte les 3 tomes d'un coup. Moins d'une semaine après, ma vie a changé sans que je le sache. J'ai bousillé mes yeux à lire les 1500 pages comme un fou, complètement immergé dans l'univers de la Terre du Milieu (qui a forcément existé, non, on ne peut pas inventer tout ça?). Que dire d'une telle oeuvre sans tomber dans les banalités? Je me souviens de l'extrait d'une critique imprimée sur l'intérieur de la jaquette: " fait partie de ces livres que l'on aurait envie d'acheter par dizaines pour l'offrir aux passants!".
    Inutile que je n'en dise plus, la plupart des quelques uns qui liront ces lignes auront déjà lu Le Seigneur des Anneaux. Mais j'envie l'ado que j'étais alors et qui découvrait ce monde pour la 1ère fois: je donnerais cher pour revenir en arrière!
    Un âne qui parle d'oreilles, le 20 octobre 2006 1634
  • 50

    L'histoire dans l'ensemble est vraiment bien, ca on ne peut pas le renier, ni que la psychologie des personnages est vraiment très poussée et donc très aboutie. Mais dans l'ensemble qu'est ce que c'est chiant! Des descriptions à tire-larigot, ca ne s'arrete jamais, j'ai le livre qui rassemble les 3 volumes sur 1200 pages j'ai dû mettre pas loin de 3 mois pour le lire entièrement, ce qui est pour moi une vraie performance (dans le mauvais sens du terme puisque généralement je lis un livre de 400 pages en seulement quelques jours). En gros pour ma part il vaux mieux regarder les très bons films de Jackson qui sont très fidèles au livre mais qui vous evitent l'ennui des très nombreux passages descritifs du livre!
    rabinouze, le 31 janvier 2008 1602
  • 80

    On ne peu pas dire qu'on est un adorateur de la fantaisie sans avoir lu du Tolkien, de préférence sa Trilogie, pour ma part je L'ai lue la première fois a 9 ans, la deuxièmes fois à 12 et la dernière fois cette année à 16 ans. L'histoire est bonne, c'est incontestable pour avoir ainsi chambouler l'écriture, mais, oui il y a toujours un mais,mais je trouve que l'histoire, aussi imaginative et puissante avec des personnage très sympas,manque de réalisme dans le fait que les héros sont trop héros, à part Boromir il n'y a pas réellement un héros vraiment sympa qui meurt de façon tragique, comme si Tolky avait eu peur de nous chambouler, vous n'auriez pas trouver sa intérressant Légolas tombant en sauvant Gimli ou Sam poussant Frodon dans la lave de Mordor pour sauver le monde....mais bon a part, ce lvre sera a jamais indémodable et est réellement comme la Bible de la fantaisie par son impact sur tous le reste des livres écrits de la fantaisie, d'allant de George R.R. Martin(mmmmh, R.R., sa me rappel quelque chose mais je ne me souvien pas...) à Terry Prachett, et son indémodable histoire, à lire OBLIGATOIREMENT!
    Selmy, le 3 février 2010 0324
  • 100

    N'écoutez pas ceux qui trouvent qu'il y a trop de deion.
    N'écoutez pas ceux qui affirment que c'est long et ennuyant.
    N'écoutez pas ceux qui pensent que seuls les films valent la peine d'être vus.

    Tous ceux-là n'ont pas perçu toute la profondeur de l'immense œuvre que nous a laissée JRR Tolkien.
    Si il est une oeuvre de fantasy que vous devez lire, il s'agit bien du Seigneur des Anneaux. Vous y trouverez un monde bien plus riche que toutes ces nouvelles histoires de fantasy qui fourmillent actuellement. Le Seigneur des Anneaux, c'est l'émerveillement et la magie à l'état pur. N'hésitez plus!
    Mormegil, le 27 décembre 2010 1422
  • 80

    En digne héritier de certains de ses illustres prédécesseurs de la fin du XIXéme Siècle, l'universitaire Tolkien s'est emparé des vieux folklores, des vieilles sagas et des gestes médiévales, pour en faire un roman d'aventure et d'initiation moderne. Le résultat est une somme, considérable. Une cosmologie entière dont l'essentiel n'est que suggéré au fil d'une histoire dans l'Histoire de ce monde mythologique très cohérent (du moins pour un occidental blanc, notez-le bien)
    L'écriture de Tolkien chemine sans se presser, pour mieux ménager les moments d'intensité dramatique fort réussis: Apparitions d'êtres extraordinairement redoutables, disparition de Gandalf, batailles où souffle le vent de l'épique, réapparition de Gandalf, rebondissements narratifs captivants, etc...
    Roman de voyage, peut être avant tout, Le seigneur des anneaux ne manque pas de nous décrire de nombreux paysages, ainsi que les affres de la route, ses doutes et ses privations. Cela donne de l'ampleur au récit, et les personnages, souvent, semblent écrasés par la nature grandiose qui les entourent.
    Ainsi, marcher plusieurs jours en montagne vous remémorera probablement des passages de ce livre...
    Personnellement, et même si je juge cela utile à la construction du roman, j'ai eu quelques difficultés à m'extirper de la longue mise en place du premier tome. De même, les états d'âmes de Frodon et Pippin, vers la fin de l'histoire, m'auront semblé pesants.
    Un peu plus de noirceur aussi, des personnages moins manichéens... Si la discipline de ce vieux collectionneur de Tolkien avait été appliquée à un Conan, nous l'aurions eu, notre grand roman épique qui donne des frissons dans le dos!
    Mais je chipote, car l'ouvrage vous attrape, et vous retient jusqu'à son dénouement. Il impose des images fortes et très évocatrices, à la manière, sans doute, des poèmes épiques médiévaux dont il s'inspire.
    Manut, le 14 novembre 2011 1935

10 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 88 sur 100.