Gunman [2006]

Bande Dessinée de Yacine Elghorri et Gabriel Delmas. France


76

3 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 70 sur 100.

Critiques du staff

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • Gunman [2006]

    David Q. : Le toxium sifflera trois fois... ― Le 12 octobre 2006 05:50

    Un one-shot surprenant et hors-norme, un mélange des genres anticonformiste qui ne plaira pas à tout le monde mais qui aura le mérite de sortir du lot tout en faisant honneur à la bande dessinée. Jetez-y un œil et faites vous votre propre opinion.

    Lire la critique complète


    76

Donnez votre avis

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (2)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • Howard the Duck meet Clint Eastwood.
    Dans un monde post apocalyptique western style, une galerie de personnages tous plus fourbes les uns que les autres se croisent sans se faire de cadeaux. Vous aimez Bisley, les cyborg, les canards a coupe afro qui s'apellent Jean Raoul, les têtes qui explosent et les dialogues qui tuent vous adorerez GUNMAN! et contrairement a l'avis précédent les graphismes sont superbes et tres soignés:mélange d'otomo et de moebius (est il possible d'imaginer mieux comme gage de qualité???????)

    Un synopsis que j'ai trouvé:
    Imaginez... Le vent souffle doucement et soulève un peu de poussière. Quelqu’un sifflote quelques notes dans le soleil couchant. Le train siffle trois fois et notre héros porte un poncho. La musique est d’Ennio Morricone... Sauf que ça se passe dans un futur pas si proche, sur une planète désertique peuplée de petites créatures qui cultivent une plante bizarre, de bêtes bio-mécaniques faites d’une grosse tête plantée sur des jambes d’araignée métallique, de canards en slip qui courent dans le désert, de canards à coupe afro qui se font assassiner dans leur bain (l’auteur aime les canards) et d’un très gros cyborg agressif et très très fort. Mais notre héros porte un poncho et joue du colt, alors...
    azerty2578, le 14 octobre 2006 18:40
    100

  • Cette BD m'a vraiment étonné et je ne sais pas trop quoi en penser.

    Techniquement, le dessin est plutôt bon.
    Mais par contre, où s'arrête l'hommage, où s'arrête l'utilisation intempestive d'influences extérieures ?
    Car c'est un énorme imbroglio de références graphiques mangas plus qu'affirmées : j'ai parfois eu l'impression de voir des décors et le personnage de Mother Sarah presque recopiés, des décors et nombreux personnages, robo-humanoides grotesques notamment, de Gunnm (sans parler du titre lui-même Gunm-an), des passages de Dragon Ball (l'oeuf de Piccolo qu'il "pond" par la bouche), et pas mal d'autres.
    Sincèrement, j'ai vraiment ressenti cette BD comme une grande tentative d'accrocher les amateurs de manga peu soucieux de voir autant de références utilisées de manière aussi flagrante. Un véritable patchwork artificiel de séries à succès.

    Quant au récit, il est correct mais ne m'a franchement pas captivé. Je l'ai lu sans réel déplaisir mais il m'a plutôt indifféré tant j'étais obnubilé par l'impression de revoir des images et scènes que je connaissais déjà.

    Vraiment bizarre...
    Ro, le 23 octobre 2006 05:20
    30