75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche L'incroyable Hulk - Le Téléfilm [#1 - 1977]

Téléfilm réalisé par Kenneth Johnson. Etats-Unis d'Amérique


-

Anecdotes de L'incroyable Hulk - Le Téléfilm

  • La génèse de Hulk

    Le milieu des années 70 est une aubaine pour les amateurs de fantastique et de science-fiction à la télévision : alors que L'Homme qui valait trois milliards triomphe sur la chaîne ABC (accompagnée de sa consœur Super Jaimie sur NBC), la chaîne CBS lance deux nouvelles adaptations de super-héros : Wonder Woman et Hulk! Pour les producteurs, au regard du catalogue Marvel, l'adaptation télé de Hulk est l'une des moins difficile à réaliser. Aucun effet spécial comme dans le virevoltant Spiderman, dont l'annonce de la série annulée après une douzaine d'épisodes faillit refroidir ces mêmes producteurs! Frank Price d'Universal ne prend donc aucun risque : il engage Kenneth Johnson, créateur des héros bioniques cités précédemment et signe pour deux téléfilms, histoire de voir l'accueil du public.
    D'emblée, Johnson refuse : il est lassé des super-héros et le style de Hulk avec bermuda moulant ne lui convient pas du tout. Il ne conçoit l'adaptation de Hulk qu'avec démesure et comme un traduction directe du média BD vers le média télé avec des "Spoing" et des "Splatch" comme l'adaptation de Batman de 1996. Pourtant, contre toute attente, Johnson accepte car il voit poindre en cette version télé de Hulk des éléments qui transparaissent dans la BD : bien sur il n'y aura pas cette démesure mais une dimension psychologique plus profonde.

  • Lou Ferrigno: un Hulk à la bonne taille

    Lou Ferrigno est une ancienne vedette du football américain qui, comme le célèbre Schwarzy, possède le titre de "Mister Univers". Sa carrure impressionnante lui ont valu d'emblée un intérêt particulier pour les rôles de dur au cinéma. Alors que les producteurs de la série s'apprêtaient à recruter Richard Kiel, le méchant aux machoires d'acier des James Bond L'espion qui m'aimait et Moonraker, ce dernier décline l'invitation car paradoxalement sa santé était assez fragile et il se voyait mal enchaîner épisodes sur épisodes.
    Après une semaine est demi de tournage, les prises de vues de Kiel ne sont pas convaicantes. Selon les dires de Johnson, le réalisateur vint un jour avec son fils sur le tournage. Le gamin déclara :"Papa ce n'est pas Hulk! Il n'est pas grand comme dans la bande dessinée. Il ne ressemble pas à Hulk". Paniqués, les producteurs stoppent tout : il était impérieux de trouver rapidement un remplaçant. Les producteurs auditionnent plusieurs centaines de candidats dont un certain Arnold Schwarzenegger, refoulé car trop petit(!). Finalement c'est Lou Ferrigno qui est choisit. Deux jours plus tard, le tournage commençe avec deux heures et demi de maquillage quotidiens.
    Après le succès de Hulk, Ferrigno ne tournera que dans quelques séries B ou Z, il sera également la voix de la dernière adaptation en dessin animé de Hulk.

Si vous avez aimé ce contenu, n'hésitez pas à le partager auprès de vos amis ou de vos proches.