75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche l'Assassin Royal : La Reine Solitaire [#6 - 2000]

Roman écrit par Robin Hobb. Etats-Unis d'Amérique


67

Critiques du staff sur le roman La Reine Solitaire

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • La critique de Gil P. : Et au bout se trouve une carrière

    Poussé à bout, la fin de la seconde trilogie est véritablement bonne. Un vrai plaisir à lire et à rêver.

    85
  • La critique de Lujayne M. : Baclé...

    Je dois l'avouer, la conclusion de cette série m'a énormément déçue. Autant les trois premiers tomes étaient haletants, d'un genre tout à fait nouveau, et les deux suivants très intéressants, autant celui-ci m'a semblé... baclé. Quoi, c'est ça, les Anciens ? Et on ne reconnait plus le Prince Vérité, qu'on avait tant admiré... Fitz lui-même semble perdu dans cette histoire. L'affaire des Pirates Rouges est réglée en deux temps trois mouvements, et je ne suis pas la seule à avoir trouvé la fin décidément très décevante. Quelle piètre conclusion à une série si magistrale !

    50

Donnez votre avis sur le roman La Reine Solitaire

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (3)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • Cette conclusion à la première trilogie de Robin Hobb est tout simplement splendide. Le lecteur voit tous les éléments s'emboiter parfaitement dans cette fin très lente mais qui jamais ne paraît trop longue. Et tandis qul'on assiste au destin de Vérité, le vrai éros de la Saga, on est heureux de ne pas revoir les poncifs de la Fantasy dans cette fin, qui loin d'être calibrée pour plaire, prétend au plus haut des réalismes. Et c'est réussi. A la façon d'un gigantesque puzzle qui s'assemble, toutes les intrigues même les plus mineures trouvant leur place dans une histoire profonde et triste, qui s'achève sur une note assez effrayante à propos de la nature cyclique des attaques des pirates Rouges.

    Seuls certains fils sont encore laissé sans réponse, juste asseez pour laissez place à deux autres histoires de toute aussi bonne facture: L'innénarable Cycle de Aventuriers de la Mer (Le plus formidable cycle de Fantasy à être jamais tombé sous mes yeux) et la très bonne trilogie du Tawny Man.

    Qui s'en plaindra ?
    Derfel, le 20 juillet 2003 06:56
    100

  • je n'ai pas trouvé la série vraiment captivante : ça manque de rythme et fitz aurait pu avoir un background un peu plus original (le coup classique de l'orphelin avec pleins de pouvoirs ressort beaucoup trop).
    malgré ça la fin est plutôt surprenante, quoi que certains aspects soient survolés comme le fait remarquer Lujayne.
    scanlan, le 21 novembre 2003 08:58
    50

  • En tant qu'amateur de fantasy et voyant les livres de cet auteur se multiplier comme des lapins sur les etagères, je me suis enfin decidé a lire cette saga de l'Assassin Royal. Généralement je suis tres méfiant quant a ces ecrivains qui pissent de l'encre. La récente et soudaine réhabilitation du genre due entre autre a la sortie de films tels que le Seigneur des Anneaux a permis a un nombre incalculable d'auteurs médiocres de publier leurs croûtes et même de las voir adapter au cinéma tel Eragon. Mais ayant eu de nombreux retours positifs sur l'Assassin Royal, je me suis laissé tenter. Et je dois dire que je reste assez décu par les livres de Robin Hobb. Si le niveau d'écriture et de recherche reste supérieur a ce qui se fait actuellement dans le genre de la fantasy, j'ai trouvé le monde assez fade. La principale innovation reste ce style qui se veut realiste,loin des héros classiques surpuissants, mais au final cela rend les personnages ennuyants. Au premier rang, le heros Fitz, en constante introspection, est abonné au malheur qu'il est incapable de surmonter. La lenteur de l'action m'a rendu la lecture d'autant plus difficile. Les autres idées liées au genre de la fantasy même (pouvoirs des protagonistes, complots et intrigues politiques,...) restent très banales. Le dénouement de cette première série n'a fait que confirmer mes premieres impressions. Fitz finit miséreux, triste et impuissant, a savoir comme il était au debut du premier tome. Je ne pense donc pas m'attaqer aux séquelles et autres séries dans ce même univers. En termes de fantasy réaliste, je préfere de loin le Trône de Fer, qui est a mes yeux une des rares séries valables du moment.
    Jobalcoco, le 4 avril 2008 13:41
    20

5 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 61 sur 100.