75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Le Canal Ophite
Le Canal Ophite >

Critique du Roman : Le Canal Ophite

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 10 août 2004 à 0339

Un roman original

L'histoire
Les Terriens sont obligés d'émmigrer sur divers planètes du système solaire à cause d'Envahisseurs invisibles venus d'ailleurs. Ils considèrent seulement les baleines comme des êtres intelligents, les autres être vivants sont détruits ou du moins invités à partir. Lilo, une chercheuse en génétique, va être le point central d'une aventure visant à déloger ces êtres et à reconquérir Vieille-Terre.
Avec un scénario intéressant qui n'est pas sans rappeler celui utilisé dans le film Star Trek 4, John Varley nous invite dans un futur lointain et pessimiste où l'humain est loin de dominer l'univers. Les nouvelles découvertes et connaissances sont envoyées par bribes aux humains via un faisceau laser traversant l'espace en provenance d'une race extraterrestre inconnue. La société est décadente et moeurs ont bien changés. La génétique met à portée de tous le changement de sexe et divers systèmes permettant de faire une sauvegarde de l'âme d'une personne pour la cloner et la faire revivre. La mort n'est donc plus un problème, ni une peur.Original
De toutes ces originalités découle un univers fascinant mais parfois assez confus à cause du nombre de clones des mêmes personnes intervenants dans l'histoire. Le style est quand à lui bien plus clair en restant centré la plupart du temps sur l'action principale. La fin est loin d'être évidente et permet d'enclencher divers pistes de réflexions. La suite, déjà parue en divers tomes, devrait pouvoir vous intéresser pour suivre l'évolution de la situation.
Le roman met en oeuvre des complots politiques et technologiques ainsi que des combats au corps à corps. Contrairement aux Space Opera classiques, il n'y a pas de grandes batailles spatiales, les envahisseurs étant largement supérieurs en terme de puissance, l'Humanité est plus ou moins docile. Chacun essaye donc de tirer partie au mieux de la situation. Quête de pouvoir pour les uns, quête de liberté pour les autres, le titre manque quand même d'un dénouement fort et de plus d'optimisme.

La conclusion de

Space Opera dans le système solaire, le canal Ophite est une bonne introduction à l'univers développé plus tard par John Varley. Libre à chacun d'aimer ou non cet univers pessimiste et décadent où l'humain ne domine rien et doit se faire tout petit.

Acheter Le Canal Ophite en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Canal Ophite sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Canal Ophite

En savoir plus sur l'oeuvre Le Canal Ophite