75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Le Pion Blanc des Présages >

Critique du Roman : Le Pion Blanc des Présages

Avis critique rédigé par Lucie M. le mardi 27 juillet 2004 à 15:46

La Belgariade, une lecture sans fin…

Etant néophyte dans le domaine de la Fantasy je m’étais toujours représentée ce genre littéraire un tant soit peu lourd, poétique et complexe. Cependant en lisant le Pion Blanc des Sortilèges, premier tome du cycle de la Grande Guerre des Dieux, je me suis aperçue qu’il existait de la Fantasy accessible et fluide à lire en toutes occasions. Aussi bien pour se détendre que pour se sentir envelopper dans une agréable histoire mystérieuse et accrocheuse. Le premier opus de cette Grande Guerre des Dieux nous emmène dans un monde mystique et rafraîchissant peuplé de personnages tous aussi attachants les uns que les autres. Dés le début du roman, qui commence par un long prologue très instructif, on se sent submerger par cet immense royaume qu’est le Ponant et par les terribles territoires Angaraks.

85

David Eddings et sa femme, Judith Leigh, ont su façonner un univers riche en mythologie et riche en couleur qui a redonné un souffle nouveau à la Fantasy. Alors nous ne demandons qu’une seule chose, à notre fin de lecture, c’est de prendre le second volet de ce cycle, La Reine des Sortilèges et de continuer…l’aventure !

Critique de publiée le 27 juillet 2004.

Acheter Le Pion Blanc des Présages en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Pion Blanc des Présages sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !