75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : La Nuit Déchirée [1992], par Lucie M.

Avis critique rédigé par Lucie M. le jeudi 8 juillet 2004 à 12h37

A prendre au second degré!

Charles Brady, jeune et charmant garçon, et sa sensuelle mère Mary sont obligés de cacher leur véritable nature en déménageant de ville en ville depuis un nombre incalculable d'années. Adroits dans l'art de la transformation, Charles et Mary sont capables de changer leur apparence, effrayante pour le commun des mortels, en un aspect plus humain et se rendre invisibles. Ce sont les derniers survivants d’une étrange race moitié homme et moitié félidés. Ils viennent de l'Egypte antique et sont les descendants directs des vampires. Mais pour rester en vie ils doivent se nourrir de la force vitale d’un être pure, en clair d’une jeune fille vierge. Néanmoins leur plus grande peur réside dans le fait d’être attaqué par un chat, car cet animal possède le don de détecter leur véritable nature et peut les détruire grâce à des coups de griffes. C’est à Travis, petite ville tranquille de L’Indiana, que la famille Brady décide de venir s’installer et va troubler quelque peu la vie des habitants.
Parfaite Collaboration : Après plusieurs scénarios écris spécialement pour le cinéma, comme par exemple l’excellent Creepshow de Georges Romero ou Cat’s eyes de Lewis Teagueson, Stephen King récidive avec La Nuit Déchirée réalisait par Mick Garris. Une fructueuse collaboration naîtra de cette première rencontre puisque ils se retrouveront plus tard pour différentes adaptations télévisuelles de romans du Maître King, tel que Le Fléau et aussi un remake du célèbre Shining.
Un Film déchiré entre un effet de genre et un effet comique : En premier Lieu on remarquera surtout la mise en scène effectuée par Mick Garris qui se calque parfaitement bien avec le scénario de ce cher Stephen King. On pourra aussi savourer quelques très sanglants effets spéciaux qui malheureusement débordent parfois vers le comique. De plus au fur et à mesure que le film s’écoule on se demande vraiment si les deux compères ne s’en sont pas donnés à cœur joie pour que cette œuvre, qui possède un fort bon début, ne devienne très hilarante. On notera même que les deux complices, King et Garris, ont invité quelques grands du genre comme par exemple Joe Dante (Gremlins, Hurlements), Clive Barker (Hellraiser, Cabal), ou John Landis (Le Loup-Garou de Londres) qui font quelques petites apparitions très amusantes.

La conclusion de à propos du Film : La Nuit Déchirée [1992]

Lucie M.
65

Un film sans prétention qui se laisse regarder au début parce qu’il est intriguant et jusqu’à la fin pour cause de fou rire !

Acheter le Film La Nuit Déchirée en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Nuit Déchirée sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Nuit Déchirée

  • Voir la critique de La Nuit Déchirée : Les Brady ne boivent pas que du lait
    40

    La Nuit Déchirée Critique du film par Nicolas L.

    Les Brady ne boivent pas que du lait : La Nuit Déchirée ne restera pas dans les annales. A partir d’une idée originale qui aurait pu être intéressante, Mick Garris et St…
    Temps de lecture : 6 mn 1